La plus belle page de la Constitution Française !

 Attention aux changements de dossards en cours de mandature, législature et députation, là où il ne peut-être question de « nouvelles technologies »… La ronéo chez Bordas, laisserait-elle à désirer, au point qu’on se poserait presque la question de savoir si en Turquie, ils n’auraient pas commencé de la même manière, en trifouillant la Constitution… Passer sous une nouvelle étiquette, affiliation politique, n’exonère pas de certains Devoirs de mise en conformité de chaque candidat(-e) avec la « Loi électorale » de la Constitution Française !… Améliorer oui, mais pas « modifier » la Constitution, quant à la changer ou la supprimer… ?

(Hamon2017 – « 49.3 Citoyen » ; Presidentielle2017)

Appliquons d’abord la règle électorale et la loi constitutionnelle qui stipule, exige et mentionne qu’un élu ne peut courir deux lièvres à la fois… Pour être en conformité avec le code électoral, un élu qui s’oriente vers une autre formation politique ou « formule électorale », un champ idéologique différent ou une obédience qui n’est pas affiliée au parti pour lequel il a été élu, doit au préalable le signaler au Conseil constitutionnel et à son parti, avant de l’annoncer officiellement aux médias… En choisissant un candidat différent de celui du parti pour lequel ils ont été élus, les Ministres, les Députés, Maires, Conseillers Régionaux ou Municipaux se retrouvent donc dans le dédoublement de personnalité d’appartenance politique et ne peuvent donc plus être payés par l’État en conséquence… On imagine assez difficilement, Le Guen ou Le Drian, De Rugy ou Pompili, prendre dans les caisses du Parti Socialiste, les fonds nécessaires pour épauler Macron, lui organiser des réceptions, des teufs et des schouilles, lui fabriquer T-shirts et casquettes pour faire comme ça les « arrangent » ! ?…

On ne peut courir deux lièvres à la fois !

En conséquence de quoi, à partir de la date où ils s’engagent pour un candidat différent de celui de leur formation politique, l’État Français ne doit plus les payer puisqu’ils remettent logiquement leur dossard en jeu pour cause de changement d’appareil idéologique d’État avant qu’ils ne soient élus. Ils doivent quitter le PS et l’UDI pour soutenir Macron et se congédier, conformément aux lois, de toutes les indemnités régaliennes et fonctions acquises sous l’étiquette et la baguette de l’autorité « Parti Socialiste » ou « UDI » qui font route pour Macron, « En Marche & Modem », sa bande et plus si affinités !… On n’est pas Socialiste ou UDI pour rien !… « Le cumul de mandats préétablis est disponible avant l’élection » : ça suffit !… Ils ne peuvent continuer d’être payés par l’État au nom du Parti Socialiste et l’UDI par lesquels ils ont été élus pour rester en poste et soutenir, en même temps, officiellement, Macron d’En Marche (identification politique différente), sans risquer un détournement d’intérêt, bien préjudiciable tout de même à notre candidat Socialiste Benoît Hamon (!)… En tous cas, si nous changeons un jour de République et que nous passions à un indice chiffré différent (de la 5ème à la 6ème République) en oubliant toujours autant la Démocratie Française, cette page de la 5ème, certainement la plus belle, celle qui concerne la Règle électorale concernant les changements d’affiliations politiques en cours de mandature, législature ou députation, ne devra en aucun cas disparaître car elle permet de clarifier les positions de chacun et évite toute embrouille de falsification électoraliste pendant les campagnes électorales !… De là dépend, en grande partie, l’Ordre Républicain

Le pire !

C’est que Macron ne devrait même pas avoir le droit de se présenter comme candidat à la présidence de la république Française, conformément aux textes et aux exigences des conditions requises pour l’être, « candidat »… il n’a jamais été élu Maire, Députés ou Sénateur, contrairement aux autres qui l’ont toujours été… Ministre deux fois, peut-être, mais choisi par « Gouvernement Hollande » avec une cote de popularité qui lui est propre… « choisi », « nommé », n’est pas « élu » par la République et la Nation, les Citoyens – Peuple, la Masse… Un seul homme, le Président François Hollande, n’a pas le droit de donner la possibilité à Macron de devenir candidat à la Présidentielle sans que ce macron2017 EnMarche ne soit passé au préalable devant les urnes de la Nation et de la République : élections municipales, législatives, Régionales ou européennes, déterminant les conditions requises, la validité et la capacité d’un(-e) candidat(-e) à remplir la fonction présidentielle et donc en droit de se présenter conformément aux exigences républicaines des textes constitutionnels. D’autant plus que ces Macron, Valls, Mélenchon, Le Pen et Fillon sont loin d’être la meilleure expression du quinquennat Hollande ; de là à devenir leur porte-parole, ou oser prétendre pouvoir le devenir ou supposer l’être avant et après lui, ne sera toujours qu’usurpation de leur titre républicain qui ripe vers le nationalisme… La Nation devient candidate lorsque son prétendant est déjà passé quelque part par les urnes de la République, des élections et des scrutins de listes régionales, locales, municipales ou européennes pour tous les candidats aux présidentielles, en bonne et due forme avec l’ordre constitutionnel comme le stipule la Constitution, il en va de la validité du Chef de l’État à venir !… Macron et En Marche n’ont pas d’existence politique « vérifiable », quantifiable, évaluée, richement fournie ; encore moins juridiquement Constitutionnelle, visible dans les urnes au préalable, même pas aux Régionales – tiens donc, alors que c’est exigé – très chère Constitution Française (!) pour oser pouvoir justifier un quelconque droit d’être en possibilité et en accord avec la loi électorale pour revendiquer sa candidatures aux présidentielles de Bayreuth !

Pour une dizaine de Sénateurs UDI…

(Union des « Démocrates » & « Indépendants »)

Ils doivent déposer leur dossard UDI ou Parti Socialiste dans leurs fédérations respectives pour endosser celui de Macron EnMarche pour Bayreuth ! En conséquence de quoi, tous les salaires qui leurs sont versés par l’État pour leur fonction régalienne, exécutée sous maillot UDI ou Socialiste, seront bloqués le temps de l’élection présidentielle, un mois au moins !… Ça permettra à l’État d’effectuer quelques économies non négligeables… Pour être en conformité avec la loi électorale de la règle constitutionnelle concernant le changement d’affiliation politique en cours de mandature, législature ou députation (!) sans soldes ni indemnités de l’État ; s’avancent devant les urnes chaque élu, Ministre, Députés, Sénateur, Maire et Conseillers qui changent de dossards pour gonfler une équipe adverse !… Épatants tous ces élus, autant du RPR / UDF vers les Fn ou le RPF vers « Debout la France » que de PCF – EELV vers Mélenchon ou des UDI / PS (PCF) qui folâtrent Macron qui ont pu le faire parce qu’ils étaient toujours payés par l’État pour les fonctions occupées par leurs anciennes étiquettes !… Ce n’est pas tant les nouvelles appartenances aux dossards qui se délavent au lavage en cours de route qui dérangent, mais surtout les prototypes, auto-propulsé comme l’est Macron d’En Marche & Modem de Bayrou ou auto-proclamé, comme le fut Mélenchon, sur le Front de Gauche, qui irritent…

Mais Monsieur Bayrou & Valls & En Marche… Emmanuel Macron n’a même pas le droit constitutionnel de la règle électorale avec lui pour être candidat… Le « Conseil Constitutionnel » qui lui a validé la candidature devrait être limogé, purement et simplement !

Falsification d’un ouvrage ?

Les Éditions de la Constitution où figurent l’intégralité des textes de loi, revus et corrigés diffèrent des « originaux » selon qu’on prenne celle de 1969, 1966, 1972 ou, pfff, pfff… Personnellement, la dernière en date et en circulation sur les étagères de la BNU qu’il m’ait été donnée de consulter lorsque j’étais étudiant, début des années 1990, celle de 1968 ou 1969, j’ai pris celle qui était alors à cette époque, annotée et coloriée au stabilo fluo, excitant ma curiosité pour les suppressions envisagées ou déjà l’espiègle travail qui se tramait dessus, comme m’avait d’ailleurs conseillé de le faire, le Maître de l’Institut de Polémologie de Strasbourg, notre vénéré et regretté Julien Freund (aussi Maître en « plaisanteries ») pour voir si « ils » ne gribouillaient pas dedans, les aaronistes (Raymond Aron) aux influences giscardiennes (V.-G. d’Estaing) lepénisées : Le Pen (? !)… Demandant ensuite au Directeur des Collections de la bibliothèque, au chef des étagères des rayons des livres de l’étage qu’on consulte sur place et qu’on n’a pas le droit d’emmener à la maison pour travailler, hors dérogation supérieure spécifique, quelle édition en date d’un exemplaire des plus contemporain – début des années 1990 – serait disponible pour le consulter, me dit que ledit ouvrage est actuellement chez « un particulier » qui travaille dessus chez lui à la maison, dans le but d’Études sur les remaniements de la prochaine Édition chez Bordas ou Hachette !… À l’époque, les Maisons d’Édition étaient très différenciées… Que n’ont-ils supprimés, remaniés en secret ou à huis-clos de toute vérification ? !… Loosers !

Manuel Valls fait une crise de souverainisme depuis qu’il n’a pas digéré sa défaite aux primaires citoyennes !…

« Seule est souveraine la Constitution »,

nous dit la Constitution, fort justement… Pour se présenter à une candidature à une Présidentielle, tous les candidats doivent avoir été au moins une fois présentés aux électeurs devant un scrutin Européen, Régional, Municipal ou Législatif… On ne leur demande pas d’avoir été élu Maire, Conseiller Régional ou Députés ; mais d’y avoir participé une fois… Il en va de la validité de leur candidature et cette condition que ne rempli pas Macron figure dans la Constitution justement pour éviter toute Trumpisation dans nos Institutions ou/et les tentatives de coup d’État politique dans nos sociétés comme y travaillent les Le Pen depuis leur début et Macron aujourd’hui…

La Constitution garantie à la DÉMOCRATIE et aux Citoyens la Règle des lois électorales en matière de changement de maillots en cours de mandature et les conditions requises pour oser prétendre pouvoir proposer sa candidature aux présidentielles auxquelles ne répond pas Emmanuel Macron et n’y répondra sans doute jamais puisqu’il y a peu de chances qu’il se fasse un jour élire Maire, Député (Européen ou National de l’Assemblée) ou Conseiller Régional (Chef de Région)… Les dépôts de dossards et étiquettes des rejetons qui choisissent « Macron & Bayrou » comme le deviennent Robert Hue et Manuel Valls ou Le Drian & Le Guen, De Rugy & Pompili – ne parlons même pas de Madelin – sont à déposer auprès du Conseil Constitutionnel pour que celui-ci puisse mettre en route la suppression de leurs indemnités de l’État Français qui ne peut accepter, d’après la Constitution, qu’ils continuent d’être payés par la Nation et la République pour la formation politique pour laquelle ils ont été élus et mis en fonction par étiquette, affiliation et identification politique « socialiste », « communiste » ou « écologiste » tout en soutenant désormais l’orientation politique totalement différente que propose Macron, En Marche, le Modem et Bayrou, 200 UDI aaronisés, giscardiens lepénisés et un « ancien » du PCF (Robert Hue) ; tout cela en dehors de toute linéarité historique et de toutes règles élémentaires du droit électoral constitutionnel !

La Constitution Française en ses passages concernant la Règle électorale, la loi et ses codes électoraux pour ceux qui changent de dossards en cours de mandature est justement bâtie pour éviter les trumpisations… à juste titre, Macron ne devrait pas avoir le droit de se présenter à la fonction suprême de la présidence de la République parce qu’il ne s’est jamais présenté devant une élection Régionale, municipale, législative ou européenne ; condition pourtant élémentaire pour être « admis »… Ministre deux fois, choisi et nommé mais pas « élu » ce qui n’est pas en accord avec la Constitution !

Et voilà les ravages causés par un socialiste, Manuel Valls qui n’a toujours pas digéré sa défaite aux primaires citoyennes et qui espère bien nous le faire sentir tant qu’il le pourra… Avec les cotes de popularité que Valls & Macron laissent au Gouvernement de François Hollande, les électeurs y regarderont sans doute à deux fois avant de leur accorder leur confiance… Certes, il peut le faire !… Il a le droit de le faire. Mais cela ne le déroge en aucun cas de ses devoirs constitutionnels : il doit le signaler par écrit au Conseil Constitutionnel qui pourra ainsi immédiatement suspendre tous ses salaires obtenus par ses fonctions sous l’étiquette socialiste ; ensuite à son parti… En retour, plus tard, n’est pas certain du tout que Emmanuel Macron lui procure un fauteuil de 1er Ministre !… Deuxièmement, sa prestation intellectuelle aux primaires trois fois n’était vraiment pas d’une grande teneur, ne dépassant que rarement le niveau d’un discours franc-maçonnique d’introduction dans une loge cosmique et mystique !… Maintenant qu’il a pris sa décision, Manuel Valls est un quadruple cancre !…

ps

Hamon2017 Presidentielle2017

Fillon : un Giscard en ferraille ? !

La Droite a donc eu sa Primaire. Elle la voulait et c’est tant mieux parce que si François Fillon l’a gagnée, il n’a pas encore gagné la Présidentielle et comme ça permettra de voire les dégâts qu’il nous propose autour des reliquats du sarkozysme ; inutile de préciser qu’il faudra attendre, ce n’est certainement pas avec lui qu’on tournera définitivement la page des vieilles méthodes du passé des droites sahéliennes, c’est bien du côté de la Gauche qu’existe cette possibilité de tourner la page de la Droite, définitivement. Engouement vanté pour cette Primaire de la Droite et du Centre avec une forte affluence sans doute due à la peur de disparaître de ce côté de la vie de la politique française. Du côté du vainqueur, c’est quand même l’ultra-libéralisme et la restauration giscardienne au programme avec une soumission dévolue à Bruxelles. Pour le perdant, Alain Juppé, la certitude qu’1/3 de cette Droite peut trouver une voie moins rigoriste… Certainement fort satisfait d’avoir été propulsé en tête dès le premier tour avec le score exorbitant de 44%, François Fillon n’avait sans doute pas trop de soucis à se faire entre les deux tours mais ceci n’a pas empêché la presse spécialisée d’en profiter pour raviver les affres du thatchérisme. Signe d’une révolution conservatrice, cette politique présentée au demeurant comme bien ficelée, cache pourtant en elle, un résultat social à tout craindre… Qu’espère alors gagner en qualité le candidat retenu « François Fillon » puisque désormais le seul enjeu pour lui sera de gratter des voix aux Le Pen ?… Pour lui, il n’y a pas d’autre enjeu que de poursuivre la multiplication des appels du pied lancés par son prédécesseur Sarkozy vers l’extrême-droite, ce qui risque d’en pourrir fortement le climat du 1er tour de la Présidentielle 2017.

Oui, cette Primaire à Droite est du meilleur effet et permet de saisir tout les dangers que son vainqueur pourrait enclencher en cas de victoire ultérieure et donc se pose pour eux, la même question que pour les Socialistes : fallait-il avancer si tôt avec les programmes présidentiels, pour au bout du compte, ne pas en faire grand chose ?… L’avenir tracera par l’opinion publique, si oui ou non, François Fillon sera capable d’apporter autre chose que la course derrière un Sarkozy perdu ou un Giscard en lambeaux !… Il n’a rien de spécial, François Fillon derrière son air impassible, que d’être un candidat supplémentaire à la prochaine Présidentielle, loin d’être le meilleur, ou alors seulement à Droite. Fuyons Fillon !… Erigeons-lui une muraille de Chine face à sa vision étriquée de l’économie mondiale et son réductionnisme nationaliste et vulgaire !… Pas sûr qu’avec lui et sa troupe, la Droite trouve des comportements qui soient dignes de la Table des Conclusions du tribunal de Nuremberg, pourtant censée nous enseigner d’éviter d’utiliser la religion ou la couleur de peau pour faire de la politique. Les précédents sarkozystes nous laissent encore le goût amer d’une « race blanche chrétienne européenne » vantée par Nadine Morano ou celui du si triste constat d’un Robert Ménard préférant une « France de catholiques blancs » ; que nous réservera l’ère Fillon comme déclarations absurdes, trop à Droite, tellement à Droite qu’on n’en discerne même plus son extrême ? Poujade et Thatcher dans la même bouche devrait suffisamment hanter l’avenir de notre pays qui sombrerait sous sa Présidence car voyez-vous, jeunes fillonistes, courrez-y voire les meetings de Pierre Poujade, vous y trouverez sûrement le visage et le ton du prochain François Fillon du 1er tour de la Présidentielle !

primdroite

#FillonPresidentceserait #BFMTVLaPrimaire #PrimaireLeDebat
#27novembre #PrimaireDroite #Primaire2016 #Primaire
#SarkozyTuEsVaincu #Sarkozystes

Des millions de voix pour NKM ?

Voter à une Primaire de la Droite et du Centre, aussi ouverte puise-t-elle être présentée, me posera toujours un irrésolu problème de conscience historique, philosophique et sociale ; pour ces raisons qui justement font ressembler la « Droite classique » à une droite de Nuremberg avec la promulgation des lois raciales de 1935 dans les bouches des Morano, des Ménard et à certains égards aussi de Nicolas Sarkozy, au lieu d’abdiquer démocratiquement aux Conclusions du Tribunal de Nuremberg en 1946 qui permettaient quand même de laisser les excès de nationalisme, d’extrême-droite, de religion, de sang et de sol en politique d’usage de côté au niveau de la propagande des parti(-e)s.

La Droite classique des Chirac et des Giscard a donc décidé d’avancer en Primaire pour la première fois de son existence comme pour imiter les Socialistes en 2011 mais ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’une des candidates des sept présents a décidé de tourner la page des vieilles méthodes liées aux exploitations de la zone sahélienne comme l’aurait sans doute fait un François-Xavier Verschave de l’association « Survie » à son époque… Survie ?… Oui, survie de la « Démocratie » plus que jamais !

À une heure où Sarkozy crierait « tout pour moi » dans une France qui ne le connaît que trop bien, un Juppé qui ne songe qu’à se faire sacrer et un Fillon qui rêve d’intronisation ; la vieille Ump n’aura eu de raison, de clarté et de logique que dans la candidature de Nathalie Kosciusko-Morizet, décidée à tourner la page des vieilles méthodes du passé ce qui devrait réduire à néant les espoirs de victoire des candidats ténors de la vieille Ump rebaptisée « Républicains » au pluriel, tant s’en faut, dans le déviationnisme des consciences… Seule et esseulée parmi ses rivaux, tout le monde l’aura compris, NKM n’a que très peu de chance de franchir l’étape du 1er tour de cette primaire presque fermée de la Droite et du Centre mais avec un soutien extérieur, démocratique et socialiste, lié à la question des zones sahéliennes et des vieilles méthodes giscardiennes, elle pourrait très bien créer la surprise et pourquoi pas, même se faire élire candidate aux Présidentielles au 1er tour de la Primaire… Un accord pourrait se constituer avec la Gauche qui la ferait élire avec 4 millions de Socialistes qui en piécettes en feraient 8 pour en offrir 4 à NKM et en garder tout autant… On monte à 7 pour finir par pousser à 13 ? !

Si les Socialistes faisaient la sourde oreille à cet enjeu démocratique où Nathalie Kosciusko-Morizet arrive seule, ils rateraient la Démocratie et mangeraient le Serment de Koufra à leur unique écuelle… Les Socialistes ont ici, l’occasion, rêvée ou matérialisée, de propulser NKM à la candidature républicaine de la droite Française pour enterrer définitivement les erronées spéculations des Juppé, Sarkozy ou Fillon et enfin ouvrir un espace de discussion moins fanatisé.

 

primdroite

Seule contre six, NKM parviendra-t-elle à renverser la vapeur pour passer le 1er tour ?

Le dernier des débats avant le premier tour de la Primaire de la Droite auquel nous avons eu droit hier n’aura rien apporté de plus que ce qu’ils avaient dit à Nice, Biarritz ou au Zénith de Paris pour ceux qui s’y étaient rendus (Sarkozy, Fillon, et Juppé). Aucun des ténors sus-nommés n’a réussi à donner concrètement un message d’avenir pour ce côté politique qu’est la réunion de la Droite et du Centre, hormis Mme Kosciusko-Morizet qui appelle à rompre avec les vieilles méthodes du passé qui se sont répandues dans les zones grises sahéliennes. Volontairement ou pas, remonte alors à nos mémoires tout ce que Giscard d’Estaing a fait d’Afrique et d’Orients ; toujours est-il que ce positionnement géopolitique courageux, lancé en toute dernière prise de parole par la présidente du groupe les Républicains au conseil de Paris, définit immédiatement les modifications qu’il faudrait apporter à nos comportements diplomatiques qui, si souvent, furent égratignés, mal compris ou pas acceptés… Probablement aussi la marque d’une volonté de résoudre les questions internationales d’une manière plus démocratique. C’est également la présentation d’une Droite moins dure que ne le fut ou que ne le serait à nouveau la restauration d’un Sarkozy, le sacre d’un Juppé ou l’intronisation d’un Fillon… Très retenu Sarkozy sur le plateau, presque crispé, il insiste tellement sur le fait qu’il veut tout dire aux Français qu’on va finir par ne même plus croire qu’ils l’écouteraient encore une seconde de plus. On a échappé à la tranche de jambon, sans doute a-t-il enfin compris qu’il s’agit de l’entrée d’un plat scolaire, accompagnée de salade de légumes, de tomates ou d’un risotto mais certainement pas du plat de résistance. Et que lorsque cette entrée est au menu, le choix peut se faire entre ce jambon et du thon ou du maquereau… Cette polémique qui a permis au bras droit de Sarkozy de mettre en valeur son taux d’ironie mais certainement pas la preuve d’une quelconque capacité à résoudre des problématiques de manière humaine et non pas sur le ton du sarcasme, si elle a pu faire sourire, s’en payera cher dans les urnes !… Baroin, le premier à ricaner et à courir derrière Sarkozy en quittant le plateau de ce débat qui ne vit qu’une personne vraiment avec la France : Nathalie Kosciusko-Morizet, malheureusement bien seule. Assurément qu’avec la présence d’un Dominique de Villepin à ces primaires de la Droite et du Centre, nous aurions eu droit à des discussions d’une autre qualité et d’un niveau différent que les sempiternels jeux de chiffres auxquels se sont livrés tous les autres candidats plus classiques. À un an de l’âge de la retraite près pour des gens qui ne retrouveront peut-être plus jamais d’emploi, la levée des complexes, quelques indices de suppression des barrières fiscales, la crise autoritaire, une palabre sur l’immigration et la vie des cités ; voilà des Sarkozy, Juppé ou Fillon, certainement sur le même pied d’égalité mais loin de s’engager dans l’innovation et la rupture avec le conservatisme qui pourraient donner à cette vieille Ump, l’impression d’être un parti qui progresserait ! Ce n’est pas pour polémiquer mais la parole de Nathalie Kosciusko-Morizet ouvre des perspectives complètement différentes que celles qu’a connue la Droite jusqu’à présent ou ramène inévitablement au droit de réserve émis par Jacques Chirac sur Nicolas Sarkozy , là où il tenait compte d’un certain contexte, indispensable aux équilibres démocratiques et républicains pour oser ne pas le recommander aux Français et avec qui, il voulait aussi sans doute, tourner la page !

   

   

 

Sarko, dessin de Large

Nicolas Sarkozy était aussi au Salon de l’Agriculture…

Il voit des montagnes accoucher de souris, ni cap, ni capitaine sur le pont de son rafiot… Il n’a jamais ressenti une telle colère dans le pays mais certainement pas parce qu’il n’est plus là, redit ce que tout le monde a déjà dit quant à l’urgence d’intervenir pour améliorer le sort de nos agriculteurs, lui qui pendant 5 ans les a regardé sagement se suicider ; montre du doigt l’« impuissance » et l’« improvisation », certainement ce que lui-même a fait de mieux du temps de sa présidence à la République et, bien sûr, n’a qu’un mot à la bouche : « changer de Président ! »

Que ferait-il de mieux qu’il n’a donc fait lorsqu’il était aux affaires ?… Des pelletées de licenciements supplémentaires ?… des délocalisations montées en scène de fermetures d’entreprises à la clé ?… des déficits budgétaires énormes laissés à son successeur qu’il critique si vivement aujourd’hui ?… des taxes impayées dont n’ont bénéficiés que ses collaborateurs ?… c’est pourtant bien cela qu’il a laissé à la France ce Sarkozy qui a beau regarder par le petit trou de la lorgnette pour y voir une souris, cela ne fait certainement pas de lui un éléphant !… D’ailleurs, un éléphant ça trompe énormément !… Certainement de cette tromperie dont tente de se jouer sarko qui, espérons-le, ne trompera plus sa formation politique qui s’y est déjà laissée une fois prendre à l’époque de la vieille ump

Sarkozy rend hommage à l’un des derniers de ses « Résistants » intime…

Sans vouloir remonter à cette France qui n’a pas attendu les Congés Payés, ni le Front Populaire de 1936 pour déjà aller en vacances l’été en 1935 à Nuremberg fêter les lois raciales tout comme votre amie de longue date, Nadine Morano, l’a encore tout récemment claironné que nous sommes de « race blanche » ; soit dit en passant, lorsque De Gaulle arrive en France après le débarquement, il découvre que 9/10ème de son réseau « Résistance / CNR » était bousillé et qu’il aura vite affaire à 90% de collabos fascistes… Donc là je ne sais pas trop où situer les anciens Présidents de la République, encore moins ceux qui se revendiqueraient un petit peu trop rapidement comme « ami de résistants » !

C’était pas un pote à Chaban ?… Du côté de ce « Bordelais fasciste » qui a si bien infiltré la Résistance / CNR jusqu’à manger au double râtelier pour toucher en même temps, à la fois les primes des nazis et le financement qui venait de Londres par l’intermédiaire du Général De Gaulle pour parvenir, au bout du compte, au final, à l’arrestation de Jean Moulin… Hé ouais, en cas de victoire ou de défaite de la Résistance ou du nazisme, ils étaient certains et garantis qu’ils resteraient présents et qu’ils pourraient jouer sur les deux tableaux d’un côté et de l’autre du Rideau de fer au sortir des Conclusions du Tribunal de Nuremberg (mrd !)

« Ce que cela veut dire ? » demande un certain Patrick Benel : que beaucoup de Français ne savent pas lire l’Histoire et qu’ils se calfeutrent gentiment derrière les droites animées et réunies en une seule par sa même extrême qu’anime votre Sarkozy avec votre Morano qui claironne à hue et à dia que nous sommes « de race blanche » sans oublier le volet économique de mars 1946 qui fait d’eux de sur-parfaits capitalistes (ultras-libéraux, aujourd’hui)… usurpation de mémoire quand tu nous tiens, lorsque des gens parlent de résistants si souvent mais que finalement, ils n’ont même pas connus ou connaissent sous de fausses notions, erronées, falsifiées, retraduites…

« Ne plus en vouloir de la gauche », d’après la vieille Ump, c’est s’en remettre à cette France politique et sociale qui n’a pas attendus les Congés Payés, ni le Front Populaire pour partir déjà en vacances à Nuremberg, l’été de 1935 fêter des « lois raciales »… Cette France dont il n’est même plus nécessaire de rappeler qu’elle n’a jamais respectées les Conclusions du Tribunal de Nuremberg qui, de Recommandations et de Règles que conseillaient de suivre le Comité de Sages et d’Experts qui s’est exprimé 3 jours durant, à la fin, quant à l’utilisation du nationalisme, des extrêmes-droite et de l’exploitation de la religion en politique dans l’avenir (futur, par rapport aux nazis et aux fascistes qui avaient secoué le monde pendant 15 ans)… Et on ne parle même pas de son cul qui se trimballe d’un côté et de l’autre du Rideau de Fer qui a encore moins respecté le volet économique de ces Conclusions, matérialisé dès mars 1946 ; encore moins l’amitié trans-nationale qui liait le Général Leclerc et Hô Chi Min avec l’Algérie… Amitié amputée qui prouvait à jamais que le monde capitaliste n’avait pas émis le désir d’arrêter les guerres coloniales et le feu impérialiste jusqu’à en refuser les propositions de monnaie unique mondiale émises et proposées par l’URSS à ce moment là… Concurrence déloyale me direz-vous…

____________________

PauvrEffort

Régionales 2015 – 2nd tour

Régionales2015‬

 

Le Fn envahit toutes les Assemblées des Conseils Régionaux même si il n’en remporte aucune… Tout leur est bon !… si ils se croient au Parlement européen tous ces élus régionaux du Fn qui vont se ronger les ongles et mettre les pieds sur la table comme leur maman Le Pen, on est en droit de se demander comment ils comptent y travailler ou faire travailler leur forte présence en Sièges in fine… attention aux droites dures et rugueuses suffisamment abruptes pour que ça ne s’aggrave pas ?… attention au racisme… qui veut blanchir Sarkozy ?… attention à l’éducation privée qui pour eux à tout de la laïcité… attention à leurs économies parallèles… attention…

 

Ça fait des droites énormes quoi qu’on en dise et le score du 1er tour du Fn leur garantie la présence sur de nombreux fauteuils dans les Conseils Régionaux suite à ces Régionales2015‬… mais ça fait des années que la voûte majoritaire de la Gauche française (‪‎PS‬ + ‪‎PRG‬) ne tient pas compte et ferme la porte à de nombreux résultats du pilier minoritaire de premier tour, alors il ne faut pas s’étonner…

Il n’y a pas de sursaut possible autre que celui d’arriver dans l’addition du pilier minoritaire avec la voûte majoritaire au 1er tour pour la Gauche et non pas dans la division sur des scrutins proportionnels et non pas présidentiels.

Le 1/10ème démocratique du versant minoritaire de la Gauche française est en droit et en devoir de ne pas refuser ses 10% de Sièges acquis et dus par le 1er Tour dans toutes les Régions des ‪‎Régionales2015‬ !

 

___________

Le Drian sera Président de Région et ministre de la défense :

L’empereur de la voûte majoritaire de la gauche française cumule !… L’éolienne de Matignon ne souffle mot !…
53 Sièges en Bretagne pour la Gauche dont 10% acquis et dus au versant minoritaire au 1er Tour = 5 en 3 ‪‎EELV‬ + 2 FdG‬ ou 4+1… Refuser ces quelques sièges qui font 5 fera courir de grand risques à la voûte majoritaire de la Gauche de Gouvernement… car c’est le 1/10ème démocratique des piliers du versant minoritaire de la Gauche française qui n’est pas respecté à sa juste valeur de la moyenne de l’échelle nationale du 1er tour qui les place et les différencie en 6,5% de EELV + 4% du FdG + 1,5% à Lutte Ouvrière qui font bien 12% (énorme) et constitue un dixième démocratique des voix… Quand on voit que des défaites se jouent à 2% près, cherchez la faille mathématique !

 __________

Richert veut faire de la Région grand-est un laboratoire de la démocratie‬ territoriale… ce n’est pas un peu dangereux ?… Nous ne sommes plus au temps des laboratoires où on fait des expériences parce qu’avec l’appui de l’extrême-droite dans l’Assemblée de la grande Région, ça risque vite de prendre des proportions insoupçonnées, toutes juste bonnes à nourrir effectivement un laboratoire cynique des caves de la ‪‎République‬ et d’un minimum d’éthique.
Du côté de la majorité présidentielle socialiste, après les dénigrements de l’ente-deux tours de Madame Richardot, retour à la hiérarchie. Bon, d’un autre côté, ils jouent la carte des cadres dirigeants des sections pour ornementer les 19 Sièges disponibles… dans ce contexte, il est à parier qu’ils en oublieront rapidement le 1/10ème démocratique du versant minoritaire de la Gauche française quand même au stade des 12% lors du 1er tour, répartis en 6,5% EELV‬ + 4% FRONT_DE_GAUCHE‬ + 1,5% de Lutte Ouvrière… 2 Sièges pour eux Mme Richardot !…
Mais le bureau fédéral du PS‬ 67 n’a pas le monopole de la liste ‪‎Masseret‬ qui maintient 19 Sièges… c’est un peu ingrat après la semaine d’enfer qu’ils lui ont fait vivre… ou alors ils songent sérieusement à l’exclure du PS pour qu’ils puissent mettre des cadres purs PS à la place ?… Dictature directionnelle !…
 19 Sièges pour les Gauches et le monde est à refaire !…
19 Sièges Masseret‬ sur les 169 en Alsace/Lorraine/Champagne/Ardennes pour la Gauche dont 10% pour le versant minoritaire acquis et dus par leur 12% du 1er tour = 2… 1 EELV‬+1 ‪‎FdG‬

Je ne vois pas d’autre réalité mathématique et logique suite aux dénigrements de flottaison des éoliennes de Matignon de la menace… L’occasion rêvée avec Masseret de remettre en question et en cause la direction du ‪‎PS‬ !… Vive le 1/10ème démocratique du versant minoritaire de la gauche française !

__________

Jean-Luc Mélenchon a posé autant de problème à la voûte majoritaire hier qu’il n’en pose aujourd’hui aux piliers du versant minoritaire… Quel pourcentage le Parti de Gauche ?… L’heure du Peuple ou le Peuple qui n’est pas à l’heure ?… peu importe !… sa montre a dû s’arrêter en cours de route et Mélenchon n’est certainement pas l’horloger du versant minoritaire de la Gauche française… à trop insister, Jean-Luc Mélenchon risquerait même de le faire disparaître… en le rendant majoritaire ? !

Demandez donc à Mélenchon de vivre avec son temps et pas dans le passé avec une idée de Front Populaire qui ferait encore moins l’unanimité !

__________

Pécresse aurait siphonné des voix du Fn pour remporter l’île-de-France d’une courte tête :

C’est bel et bien l’attraction des droites animées et réunies en une seule par sa même extrême qui ont pour point commun de ne pas respecter la base des Conclusions du tribunal de Nuremberg parce que trop nombreux sont ceux qui utilisent les notions de race et de la religion pour faire de la ‪‎politique‬ chez-eux… c’est quand même un grave problème de ‪‎démocratie‬ et une belle preuve d’incivilité. Mais bon, ‪‎Pécresse‬ a sans doute fait la plus belle campagne électorale de sa vie et au moins on sait maintenant qu’il faut avoir la pièce d’identité sur soi dans les transports en commun (?)
Entre la vieille ump‬ et le Fn, les droites animées et réunies en une seule par sa même extrême n’ont pas fini de se tirer la couverture à eux !
Amère est peut-être la défaite en île-de-France où toute la Gauche n’a pas voté, ou trop timidement, mais terrible l’est certainement plus celle d’Auvergne-Rhône-Alpes où l’Union de la Gauche fait le plein des voix, plus 12% du 1er tour ( 6,5% ‪#‎EELV‬ + 4%‪#‎FdG‬ + 1,5% de Lutte Ouvrière).

_________

Gérard Onesta se rêve Président de Région Languedoc-Roussillion-Midi-Pyrénées :

Ce n’est pas cohérent avec les résultats du 1er tour !… il faut empêcher ce genre d’auto-promotion personnelle de Gérard Onesta qui risque de faire fuir les électeurs parce qu’il ne respecte pas les chiffres de pourcentage du 1er tour !
93 Sièges en Languedoc-Roussillion-Midi-Pyrénées pour l’UG dont 10% pour le versant minoritaire de la gauche = 9 (6 ‪‎EELV‬ +3 Divers gauche).

 

 

Régionales2015

Sarkozy en Alsace (à passer sous silence) et certainement pas à Strasbourg (Mairie Socialiste)… !

« Pavoisons ! »…

À Strasbourg,

saint-Nicolas, c’est possible ou susceptible ?

Sarko‬, l’ex-président-directeur-général de la vieille ‪‎ump‬ n’a pas manqué de faire un clin d’oeil codé envers les victimes des derniers attentats à Paris – France lors de son passage, quasi clandestin, en terres alsaciennes. Un peu bancal mais comprenne qui pourra… Il annonce fou de joie ou tout de Go, d’une seule pièce ou sur un raccourci digne d’un prédicateur assassin, rehaussé par son pupitre et son estrade dévoyée, sans crainte aucune, sur un ton larmoyant et solennel que :

« … Cette jeunesse foudroyée… au fond… elle a donné à la France son plus beau visage !… Le visage fraternelle que les assassins veulent défigurer en semant la peur et la haine »

Peu avant…

Passé l’été dans une Bergerie – Ermitage corse, Nicolas Sarkozy était parti à la charge contre les socialistes – un peu moins avec Le Pen – dans une quinzaine de sorties nocturnes ou en matinée dont on ne retiendra que l’outrecuidance, les agressions de ses métaphores et une manière d’essayer de se mettre à la hauteur qui ne correspond plus à la réalité qu’il essaye d’oublier depuis sa défaite de 2012 qui s’annonçait pourtant riche et haute en couleurs pour lui, au départ de la Concorde… à Strasbourg !… Ce soir là, pourtant l’Alsace le planque à Schiltigheim et pas à Strasbourg… Son discours de Strasbourg n’ayant pas fait bonne figure à ce moment, presque oublié pour cause d’éthique qui demandait aux Candidats de ne pas utiliser les tueries de Toulouse pour alimenter leurs meeting électoraux durant cette campagne des Présidentielles de 2012. Et paf !… Qu’est-ce que n’à pas fait Nicolas Sarkozy ce soir là, à Strasbourg, cette ville devenue otage des Présidentielles 2012, le temps d’un meeting, comme prévu sans doute, le sien, à consacrer l’intégralité de son intervention, à nourrir pour mieux les utiliser à des fins de propagande et de manipulation des esprits, les affaires Merah ?… Mauvais souvenir, vraiment, Sarkozy à Strasbourg en 2012 qui n’était pas venu ce jour-là se recueillir sur le cimetière militaire de la Résistance de Schilitigheim !…

Ainsi croyait-on, qu’avec leur concept de droites dures ou fortes d’ultra-libéralisme qu’ils pouvaient permettre au président-directeur-général de la vieille ump de mettre l’intégralité du téléphone économique de la France au fond de leur poche ; il n’était pas étonnant alors qu’à Droite, cette orientation fasse à nouveau resurgir les craintes et les hantises de l’État Giscard, tout puissant, nimbé de nationalisme européen qui ressemble plus à des droites animées et réunies en une seule par sa même extrême, qu’au pan entier de la politique française qui voudrait encore faire croire à la Démocratie

Pour son arrivée en Alsace, à Schiltigheim plus précisément, Nicolas Sarkozy a très bien préparé son terrain miné d’avance en lâchant la veille une lourde caisse sur les épaules de son ennemi juré… François Hollande !

Après les attentats, Sarkozy fulmine contre Hollande : « Il était mort et le voilà ressuscité »  (https://www.facebook.com/lalibre.be/posts/10154572808314625)

Sa liturgie biblique et métaphorique – limite criminelle (brrr… la mort) -, Sarkozy, il ferait mieux de la garder pour sa droite psychosée et aveuglée par l’Europe chrétienne giscardienne de trois droites animées et réunies en une seule par sa même extrême, de « race blanche » dirait une Morano au bord de l’intégrisme dont il faudrait s’empresser de claquer les dents sur la Table des Conclusions du Tribunal de Nuremberg pour non respect « politique » des Messages aux Peuples et des Conseils aux Nations que l’ensemble des Sages avaient délivré au Monde pour conclure les délibérés d’une manière on ne peut plus pacifiste, antimilitariste…

Au lieu de venir parler de la guerre en Alsace, Sarkozy ferait mieux de rappeler à sa foule conquise que des patriotes de sa « race blanche », envoutés par des idées sécuritaires et impérialistes du même acabit pour l’époque, tiraient sur les alliés avec les nazis à Schiltigheim, à quelques pas de la salle qui l’accueille ce mercredi !… Non pas à Strasbourg que les Alliés étaient venus libérer, mais à Schiltigheim où des alsaciens tuaient des anglais et des américains avec les nazis… Non pas à Strasbourg, où sa venue pour les Présidentielles laisse encore le goût amer d’une pièce de théâtre dédiée à Merah et à ses attentats, à l’époque… YOOOO, pauv’ sarko !… même pas un Palais des Congrès, un Hall Rhénus ou le Stade de la Meineau ?… Non !… Ce soir il est à la Brasserie Schilikoise… En 2017, il sera à la Lanterne ou au Tonnelet Rouge, au restaurant Kohler-Rehm ou dans une bijouterie, au Diablotin ou à la librairie Kléber comme un Crocodile !

Pendant ce temps, l’après-midi à l’Assemblée… Le LabEurope1 rapporte la paillardise d’une anecdote :

« Servons-nous à boire ! », ou le cri du coeur du député UDI Thierry Benoit en séance à l’Assemblée

http://lelab.europe1.fr/servons-nous-a-boire-ou-le-cri-du-coeur-du-depute-udi-thierry-benoit-en-seance-a-lassemblee-2625941

C’est pour s’attaquer aux gens qui sortent boire des verres en terrasses le soir que cette formule UDI blesse leurs coeurs que le toupet de lâcher cela en pleine Assemblée Nationale QAG n’égratigne à aucun moment la conscience de cet élu de droite ou du centre (on ne sait plus très bien) ?… Avec ces droites, l’état de siège serait proclamé pour supplanter l’état d’urgence décrété et ils finiraient par nous interdire de boire même de l’eau avec ou sans glaçon, en terrasse !

SarkoTF1

Après les migrants… Morano…

Les thématiques abordées par la vieille ump‬ pour ses débats politiques ces derniers temps, que ce soit autour de la blancheur d’une race ou du niveau d’une fuite d’eau, ne s’éloignent guère de leur dynamique conservatrice élémentaire tournant par l’animation et la réunion des 3 droites françaises en une seule par sa même extrême… Et ceci, sans rappeler que les bases des Conclusions de Tribunal de Nuremberg déconseillaient vivement d’utiliser des notions de race ou d’appartenance religieuse en ‪‎politique‬ !… à bon entendeur… Général Öcalan :

« Notre conception de la nation démocratique n’est pas définie par des drapeaux et des frontières. (…) Cela constituerait un modèle fondé sur les Droits de l’homme et non sur la religion ou sur la race. Notre conception de la nation démocratique englobe toutes les cultures et tous les groupes ethniques. »
Abdullah Öcalan, Guerre et paix au Kurdistan, Perspectives pour une résolution politique de la question kurde, p. 41 in Situation actuelle et solutions possibles.
http://www.freedom-for-ocalan.com/francais/Ocalan-Guerre-et-paix-au-Kurdistan.pdf

… et Morano, et NKM, et Juppé, et Laurent Hénart, et Bruno Le Maire, et Sarkozy, et Philippot osent faire de l’esprit là-dessus pour prendre de la hauteur ?…

… d’un autre côté, à l’‪‎UDI‬, ‪‎Morano‬ même pas arrivée ferait déjà grincer des dents d’autant plus que pour eux c’est vraiment pas le moment d’accueillir‪ ‎Nadine Morano‬ à leur table si c’est pour lui faire manger la porte manu militari immédiatement après !…

Quels minables !…

Est-ce pour montrer sa haine ou prouver sa grandeur d’esprit que Sarkozy réagit ainsi ?… en coupant des têtes à la direction de sa vieille Ump ?… Il a coulé une bielle ?… il se croit tout seul ?… à trop vouloir « refonder » ne risque-t-on pas de disparaître ?… De « fondre » et non de « fonder » implique la dilution des affaires de la vieille ‪‎ump‬ en nouvelles odeur de sainteté…

La vieille Ump et le Fn (parti franco-nationaliste français) ont aujourd’hui une stratégie politique aux portes du Tribunal de Nuremberg !
Pour rappel, la base des Conclusions du Tribunal de Nuremberg conseillait vivement aux « personnalités » politiques futures de s’abstenir d’utiliser le sang, le sol et les droits des réfugiés (prisonniers) pour faire de la politique… Déconseillé également de transformer ce qui devrait constituer de simples questions administratives de gestion humaine en enjeux politiques pour exacerber les rivalités, les haines, la xénophobie, la crainte de l’Étranger, la peur de l’autre…
La base des Conclusions du Tribunal de Nuremberg :
« Pas de lois raciales et religieuses en politique » …
« Pas de sélection ni de tri dans l’Humanité à des fins politiques »
Nadine se maquille ! Construit par

Nadine se maquille !
Construit par « Nadine Morano le best of »

JulienFreund

 _________

« Notre conception de la nation démocratique n’est pas définie par des drapeaux et des frontières. (…) Cela constituerait un modèle fondé sur les Droits de l’homme et non sur la religion ou sur la race. Notre conception de la nation démocratique englobe toutes les cultures et tous les groupes ethniques. »
Abdullah Öcalan, Guerre et paix au Kurdistan, Perspectives pour une résolution politique de la question kurde, p. 41 in Situation actuelle et solutions possibles.
http://www.freedom-for-ocalan.com/francais/Ocalan-Guerre-et-paix-au-Kurdistan.pdf


« Our conception (design) of the democratic nation is not defined by flags and borders. (…) It would establish (constitute) a model based (established) on Human Rights and not on religion or on race. Our conception (design) of the democratic nation includes all the cultures and all the ethnic groups. »


Abdullah Öcalan, War and peace in the Kurdistan, Perspectives for a political resolution of the Kurdish question, p. 41 in current Situation and possible solutions.
http://www.freedom-for-ocalan.com/english/download/Ocalan-War-and-Peace-in-Kurdistan.pdf


« Unsere Konzeption der demokratischen Nation ist von Fahnen und Grenzen nicht bestimmt. (…) Das bildete ein Modell, das auf die Menschenrechte und nicht auf die Religion oder auf die Rasse gegründet ist. Unsere Konzeption der demokratischen Nation schließt alle Kulturen und alle ethnischen Gruppen ein. »

Abdullah Öcalan, Krieg und Frieden in Kurdistan, Perspektiven für eine politische Lösung (Entschlossenheit) der kurdischen Frage, S. 41 in gegenwärtiger Situation und mögliche Lösungen.
http://freedom-for-ocalan.com/deutsch/download/%C3%96calan-Krieg-und-Frieden-in-Kurdistan.pdf


« La nostra concezione della nazione democratica non è definita dalle bandiere e delle frontiere. (…) e concezione della nazione democratica non è definita dalle bandiere e delle frontiere. La nostra concezione della nazione democratica ingloba tutte le culture e tutti i gruppi etnici. »


Abdullah Öcalan, Guerra e pace in Kurdistan, Prospettive per una risoluzione politica della domanda curda, p. 41 in Situazione attuale e soluzioni possibili.
http://www.freedom-for-ocalan.com/italiano/download/Ocalan-Guerra-e-Pace.pdf

Aux questions « peut-on… doit-on… », la condition humaine à d’autres réponses que celles des « politiques » !

Évidemment que ce clan nationaliste issu et créé par l’extrême-droite française attendait la sortie de Mme Le Pen dans son discours de réunion nationale au tournant de la vague migratoire… Mal lui en a d’ailleurs pris au détours de ses interventions d’accuser laxisme et bienveillance, fraternité souillée ou compromissions au pouvoir qu’elle continue d’envenimer à force de jamais pouvoir y accéder ; mal lui en a pris de se croire obliger d’honorer l’idée nationaliste de ne jamais pouvoir y arriver sans rejeter ceux qui la contredisent ce week-end d’accueil européen des réfugiés et non pas d’un discours issu d’une messe noire frontiste destinée à exacerber les haines, la crainte des autres, le repli inconscient sur une extrême-droite rédemptrice d’elle-même mais sûrement pas de l’expression du plus grand nombre ; comme l’ont tout à fait prouvé ces milliers de familles volontaires et non par obligation en capacité d’accueillir à leur domicile des personnes issues des mobilités migratoires… Milliers de familles aux portes de l’Europe mais certainement pas dans la poche de la politique du rejet des Le Pen… Milliers de familles qui accueillent à bras ouvert les prétendus pestiférés qu’il faudrait rejeter… Quelle leçon d’humanité ! De La Baule aux prestations lepénistes qui n’effaceront jamais le spectre des 3 droites animées et représentées par leur même extrême, les populations répondent massivement contre les restrictions des lois d’accueil : la haine de l’autre ; l’idée que nous nous ferions envahir (?) n’a pas d’importance à leurs yeux… Mais non !… Absorption et réception humaine digne, juste à hauteur de la capacité fraternelle du coeur des possibles, autrement que dans l’intoxication des « ce n’est pas possible » ; « il y en a trop » ; « nous ne pouvons pas… » ; etc… Les familles volontaires, non par « obligation », ont donné une leçon aux quotas rien que par humanité et non pas sous l’emblème d’un écusson politique qui se prétendrait mieux traitable et envisageable qu’un autre !… Juste la sincère humanité, moins la « submersion, la surcharge » ou l’envahissement comme d’autres tenteraient de le faire croire…

À les entendre ce week-end (le vieux ne s’est finalement pas invité… mais la fille n’a pas fait mieux), des Juppé aux Sarkozy, en passant par la Le Pen, préférer les rejeter ou les exterminer par non-droit ; toutes ces droites ont prouvé, quoi qu’on en dise, que leur coeur était petit. Bien plus petit que le coeur de la solidarité humaine qui se déploie, envers et contre tous, à l’encontre de la politique de la méfiance prônée par certains de nos dirigeants, carrément humiliés par cet excès d’humanité qu’oserait être le respect de la personne humaine digne d’un accueil adéquat… Sans religions, sans racines chrétiennes préméditées, l’Humaine europe s’est portée au devant des migrants de la détresse, par simple hospitalité et souci de la préservation de la vie avec le seul parti pris que celui de la vie humaine, en dehors des batteries politiques et des intégrismes religieux. Même si le discours politique est parfois loin des humanités qu’il est censé véhiculer, les populations qui acclament les migrants ne s’y sont pas laisser prendre !

web-sondage-migrants-1

La République est une et indivisible… Donc cela suppose que la laïcité ne se destine certainement pas à trier, sélectionner à partir de critères religieux, les choix de nos propositions d’accueil…

Accueil sans conditions !…

Messieurs les Maires de la vieille ‪‎ump‬ de Roanne et Belfort…

ou alors,
une yourte pour une famille dans chaque monastère et chaque couvent !…

« Immigration d’installation » – « migrants économiques » :
La guerre aux trousses ce n’est pas vraiment économique… ou alors c’est économiquement faible… comme le sont d’ailleurs les programmes économiques du Fn, le parti franco-nationaliste français.
Preuve est faite en tous cas que Mme Le Pen et sa cousine la vieille Ump, n’arriveront jamais à dépasser le stade de la marchandise humaine dans son expression politique de la nature humaine, de son projet de société…

Bon… Et bien, tout cela ressemble à des lois raciales basées sur des critères religieux (seulement les chrétiens ??) et cet afflux de migrants surajoutées d’une spéculation militaire abjecte, un peu comme dans la ‪‎géopolitique‬ de Sarkozy en ‪‎Libye‬… ça avait déjà commencé avec « l’immigration choisie », il n’y a pas de raisons que ça s’arrête !… et la base des Conclusions du Tribunal de Nuremberg sarko‬ ‪- ‎sarkozy‬ ?…

« Pas de lois raciales et religieuses en politique‬« …

« Pas de sélection ni de tri dans l’Humanité à des fins politiques »

L’Ump s’impose Républicains !

Congres30mai « buvette » pour l’Ump sur LCP/ CVR !… pas forcément Républicain… sandwich – bouteilles d’eau… le renouveau par la pauvreté… La misère pour Bruno LeMaire, humilié, obligé de passer sur le podium pendant la pause casse-croute, devant une salle à moitié vide !

Des Républicains limités, réduits et pas très ingénieux…

Si on commençait à respecter l’organigramme qui répertorie les catégories politiques à droite ou en gauche(-s), si l’une de ces deux branches décidait de s’approprier, pour définir une de ses formations ou organisation, la généralité républicaine, comme le font actuellement l’Ump et son extrême ; encore faudrait-il avoir le courage d’en définir les contours et les spécificités politiques qu’elles renferment et non pas prétendre unifier tout le peuple français sous des vagues notions républicaines qui appartiennent à tout le monde, pour ne plus être obligé de faire du « politique » et devenir dictateur derrière un « tous les Républicains peuvent venir chez moi » qui ne plaira pas forcément à tout le monde… Cette même extrême, le Front national, lui, aurait presque coupé l’herbe sous les pieds de l’ancienne Ump et semblerait avoir retenue la leçon identificatrice car, en politique, on ne peut rester autant dans le vague que ne tente de le faire Sarkozy actuellement derrière ses hypothétiques Républicains… Chez Le Pen ça tranche pour « Républicains Français » ce qui est déjà suffisamment absurde pour ne pas trop s’étaler dessus mais alors d’après cette configuration, qu’en advient-il de l’Ump ?… Républicains de Droite ?… Du Centre ?… De l’Est ou de Lorraine ?

Républicains avec ou sans famille ?

Républicains avec ou sans papiers ?

Républicains avec ou sans travail ?

Républicains avec ou sans logement ?

Républicains avec ou sans casquette ?

Républicains avec ou sans t-shirt « les Républicains » ?

municipales

_________

Maudits Républicains !

Mortifère ou à moitié fière, l’Ump avait besoin de se recharger l’étiquette pour faire Républicains – on ne sait toujours pas de où – de France, me direz-vous, mais c’est déjà pris !… Républicains universels ?… oui, mais là c’est prétentieux… Il faudrait quand même qu’un jour, ils finissent par s’identifier en Républicains de quelque chose, sinon, qui même qu’eux risqueraient de ne plus rien y comprendre !… Républicains, républicains ?… Attendez, ça me dit quelque chose… de l’autre côté des Pyrénées je suppose… Oh !… Mais alors là, la falsification est encore plus énorme et puis ça m’étonnerait que Sarkoblicain, Juppéclaniste et Fillonains veulent devenir communistes et remonter à cette tradition républicaine qu’ils revendiquent mais qui les ramènent plus aux Ligues, à des Phalanges ou des instituts privés qui risquent de privatiser ce sens républicain qui était censé appartenir à tous et qui finalement ne sera plus que l’apanage de quelques uns pour sombrer dans une sordide royauté, où l’ordre monarchique serait rétabli… Une sorte de mini-dictature avec talonnettes pour mettre le nez au-dessus du fascisme… qui avait aussi ses Républicains !

Pas moins de 60 intervenants se sont succédés sur l’estrade de ce congrès Ump… Inimaginable !… On se serait cru aux pires heures des Congrès Communistes en Russie sous Staline pour pas grand chose en retenir que le nom de ces « pseudo » Républicains qui viennent un peu de toutes les régions de France mais dont on ne sait pas vraiment de quelle famille politique exactement, ils proviennent… C’est ça qui intrigue, qu’on trouve étrange lorsqu’on veut se mesurer au bloc socialiste !… Que d’efforts, combien de noms changés dans l’espoir d’écraser les Socialistes… Mais bon, les socialistes ne sont pas suffisamment fous pour oser prétendre s’approprier l’ode républicaine et se transformer en Républicains – Socialistes – Anarchistes pour avoir l’air plus Républicain que son adversaire politique réuni sous différents noms qui constituent la droite !… Hystérie collective évidemment, dès qu’ils abordent, au sabordage de leur prétendue République, cette si douloureuse question, que constitue encore à leur esprit, ou le système scolaire, soit le travail, la famille, la patrie et la nation pour faire fleuves.

Ils ont (les 3 Droites animées par sa même extrême) parlé de « clans » ?… à suivre donc leurs chiffonneries, leur hardiesse à déblatérer sur tout et n’importe quoi… Comme si, à chaque fois qu’ils prenaient la parole, ils se sentaient obligés d’avance, à ne jamais dépasser le niveau d’un cours d’instruction civique, où l’ont expliquerait à des élèves distraits, que nous sommes Républicains, tous nés sur le même sol, au même « sang », la même nation, le même drapeau… Pour réconcilier quoi ? Une fraction ou une « faction politique » que tous menaçaient de déserter ?… Mais, qu’ils n’étaient jamais à Londres ; un de leurs ancêtres, là… ils l’ont un peu moins pendue leur langue de bois républicaine, elle, qui cite toujours un peu trop rapidement notre Général de Gaulle qui est à tous mais qui ne dépendait certainement pas de leur autorité intellectuelle universitaire et politique, que représentait Jean Cavaillès et le CNR !

Ricard !… casino etc… Pasqua

: c’est l’ de demain ou d’hier ? plus de sang dans ta bouche !

du cimetière de la passe la parole à Luc Chatel ! pour 1 plus sanguinaire !

!…reste dans ton cimetière avec tu gestuelles tantôt Franco, tantôt Mussolini, tantôt Hitler

font défiler les apprentis des Franco et des Mussolini aux micros de leur pour 1 nouvelle sans passé

RépuNé

_______

SARKOZYBLICAINS !


Bravo l’Ump !…

Sarkozyblicains

La République a de beaux diables !… tout ça pour s’inventer des Républicains qui existaient déjà ou faisaient semblant ?… ce sont les démagos et les fascistes qui espèrent écrire une nouvelle histoire… les politiciens normaux font avec l’histoire de leur parti politique et ne changent pas de noms toutes les 5 mn pour redevenir crédibles !… de toutes façons, pour nous, ça restera l’Ump pour toujours et à jamais !

Faudra-t-il s’appeler Sarkozyblicains ou Juppéblicaniste en notre République pour avoir encore le droit d’y vivre ?… Fillonique ?… Non !… Républiclanique !

Sarkozy s’invente des Républicains par ce qu’il n’a jamais dû se rendre compte qu’il en existait déjà, avant lui, en France ! ?

Si ça peut meubler ses meetings de l’humiliation de s’y rendre avec des avions hors taxes où il n’y a rien dedans pourquoi pas… et puis ce n’est pas en se payant le billet d’avion le plus cher de tout l’hexagone que ça va rehausser le contenu… bien au contraire, son altitude, ses airs de petit dictateur l’éloignent à la fois de la république et de la Démocratie !… Et puis de toutes façons, ses droites, il aurait mieux valu les enterrer en 1942 au lieu d’attendre demain pour le faire !…

Il est obligé de lancer un appel parce que ses Républicains n’existent pas ailleurs que dans sa construction imaginaire des réalités politiques de notre pays… Sarkozy s’invente des Républicains parce qu’il n’a jamais dû se rendre compte qu’il en existait déjà , avant lui, en France !

Que se passera-t-il au Congrès de l’Ump ?… rien !… peut être Juppé qui créerait le « Parti Français » pour supplanter tout le monde et se la couler douce le restant de ses jours… surtout avoir l’air supérieur aux autres… l’enterrement des Républicains ?

Début ou fin ?… (Congrès socialiste)

Super, cool, dans une semaine, à Poitiers, s’ouvrira la cabane des ‪‎Socialistes‬… ça va dégager !
Son Parti, son nombril, ses cadres, ses cabinets conseils, ses énarques, ses managers, son économie individuelle, ses projets grotesques… et les idées ?… à l’école !

… c’est toujours le début de quelque chose mais ces Frondeurs‬ ‪‎PS‬ c’est aussi un peu quelque chose qui tourne à vide… c’est une subdivision supplémentaire à nos engagements qui divise et ne rassemble plus… c’est un peu vous prendre pour des ‪‎Podemos‬ à la place des autres ou pour les autres, à vous sentir plus ‪‎Anticapitaliste‬ que les autres ou pour les autres, être plus royaliste que le roi… Idéalement, serait le retour de toutes les Gauches aux tables de vos motions… et non pas un Parti Socialiste qui voudrait représenter un petit peu tous les courants sociaux pour chaque fois finir coiffé par une Direction Nationale devenue ‪‎Nombril‬, reflet…

malheureusement le PS, avec ses cadres et ses électeurs, a de nouveau choisi la motion « roitelet – socialisme droitier – nationale » alors que ce parti devrait fonctionner avec une seule motion qui devrait regrouper toute les gauches et appelée « Anarchiste – Anticapitaliste – Socialiste et écologique » = motion indéboulonnable destinée à anéantir la Droite‬ en sa souche unique !

Contre les ‪‎Républicains‬ le Parti Socialiste Français ‪‎PS‬ a décidé de s’appeler « motion » ‪‎CNR‬ qui ne voit pas le « nombril » de ‪‎Cambadélis‬ !

CourageJaurès

Bayrou relance ce à quoi il appartient…

François Bayrou s’est permis de prendre la parole, un peu tard, ce week-end, au sujet de « la fin d’un pacte » en ce qui concernerait les « lois » en matière d’enseignement… S’agissait-il de ne pas le respecter ce pacte ?… ou de tenir secret des « formules pédagogiques » avec hôtellerie appropriée d’un enseignement « privé » qui aligne parfois jusqu’à des scolarité qui s’élèveraient à quelques dizaines de milliers d’euros l’année ?… De quelle langue parle-t-on ?… Quand ce ne sont pas des élèves « soldats » qui fabriquent des explosifs avec des professeurs artificiers pour s’attaquer à des mosquées, comme on en a trouvé dans une « petite » école militaire quelques temps auparavant…

Toujours est-il, qu’il confie ici, que c’est dire la manière dont vos enfants sont allés à l’école avec Bayrou pendant 1/2 siècle !

Sous « pacte »… Scellé au nom d’un collège unique dont il se revendiquerait pour y revenir… Lui et ses Droites, il ne s’en sortira jamais… Mise à part qu’elles essayent toujours de tout réinventer en ne considérant uniquement que leur passé dans lequel elles sont ancrées, prédestinées ou piedestinées à ressortir un dernier Bayrou pour la route, à point n’y revenir, tentant une ultime percée médicale sur l’abcès conservateur… Peut-être finira-t-il notre emplumé de Bayrou par l’animer par sa même extrême sa Droite qui revient toujours derrière les lois promulguées qu’ils se refuseront et s’obstineraient toujours à refuser ?

La loi étant promulguée, Bayrou ne pouvait faire que confirmer… sur un coup comme ça, il ne pouvait pas s’abstenir, comme il en faisait son habitude sur les bancs de l’Assemblé, où Bayrou était devenu un forçat de l’abstention politique… Non pas sans quelques simagrées ! Bayrou évolue !… vous voyez bien que cette loi devait passer… Bayrou arrête le pacte (?)… Il avance !… Veut-il devenir « communiste » ?… Bayrou va-t-il de soi, puisque la loi est passée ?… Revient-il en fantôme nous confirmer qu’il confirme ?… Mauvais élève qui mettrait enfin à jour sa version testamentaire de l’Education nationale, le voilà forcé de se connecter sur le Journal Officiel pour suivre le cours de son évolution…

Dans la foulée, en même temps, ce devrait pourtant être au nom de toutes les gauches que devraient s’exprimer les hommes politiques sur la victoire de Podemos à Barcelone au lieu de presque chercher à s’en faire une victoire personnelle qui effacerait leur propre défaite… Mais leur victoire, qui est aussi un peu la nôtre, est également et surtout le fruit d’un travail commun, arraché à l’autorité intellectuelle du capitalisme. Qu’ils y réfléchissent avant de vouloir s’y identifier ! Qu’ils l’écoutent avant de l’oublier trop vite, absolument, parce qu’Obama de l’autre côté de l’Atlantique s’estime en droit de ne pas autoriser d’autres forces émergentes que celles édictées par l’Union européenne… Qu’ils se mettent à la vivre cette alternative au lieu de se poser dessus en tant que représentants étatiques de l’illusion capitaliste qu’ils n’arriveront jamais à enterrer.

Combattez vos Droites, vous y arriverez !

Dans un autre sens, à y regarder de près, pourrait se redéfinir les contours d’une autre Europe économique parce qu’après tout ce n’est certainement pas au Continent américain de décider de la politique économique générale de son voisin européen.

___________________________________________________________

Et pourtant le week-end avait si bien commencé pour Atlantico.fr toujours à la recherche de polémique…

Tiens, ils s’emmerdaient ce week-end à Atlantico.fr ; alors ils se sont forcés à obligatoirement juxtaposer au PS les opposants Arabes et Noirs ? ? ?… je ne sais pas si ils apprécieront la comparaison… et puis je ne pense pas que le PartiSocialiste soit dans les préoccupations ethniques que vous évoquez, si ce n’et l’agacement qu’auraient des esprits malveillants à en faire de l’agitation médiatique.

Qu’est-ce qu’ils vont encore lui balancer à la figure au PS?… ça commence avec Arabes & Noirs et puis ça fini sur handicapés, chômeurs… à quand les articles aux titres de « Atlantico abuse d’un déviationnisme médiatique lié à l’utilisation d’origines ethniques destinée à affaiblir, ou du moins déstabiliser un parti politique » ?

Justice Barreau

___________________________________

Comment évaluer les reproches et les ambitions des Droites

Pourquoi la Justice ne frappe-t-elle pas de telles déviations, hyper dangereuses pour la paix sociale, qui concernent l’utilisation à des tentatives de développement politique d’une partie des cours d’instruction Civique du niveau d’une classe de CM2 alors qu’ils se retrouvent pris en flagrant délit d’une utilisation frauduleuse destinée à se transposer en agitation politique en réunion et dans l’espace public à partir d’une problématique litigieuse qui ne devrait plus en être une ?…

Alors que ces questions – utilisation de données statistiques existantes ou fabriquées à des fins de développement de politiques raciales, jouer du sang dans le discours pour fabriquer une bombe politique – étaient censées être interdites par les Conclusions du tribunal de Nuremberg, elles poursuivent leur néfaste destruction de toute logique républicaine… Il ne faut pas être grand devin pour annoncer ce qu’il risquerait d’y avoir derrière si notre justice de la République ne sévit pas d’urgence sur les manipulations qui sont en cours sous ces procédés qui tentent à nouveau de s’introduire là où le niveau du discours politique aurait tendance à s’affaiblir.

Pris au pied de la lettre ou la main dans le sac, Ciotti a démontré toute l’impuissance de ses prétentions politiques auxquelles il aspirait tant, courant derrière la série de Ménarderies, pour venir rebondir avec ce qui ne devrait constituer dans la réalité qu’un chapitre des cours d’instruction civique de CM2 qui parle aux élèves du Droit du sol et du Sang… Ça devrait s’arrêter là, mais non !… Ciotti n’a pas grandi… Vouloir  faire d’une trace historique (l’appartenance nationale) une bombe politique sujette à envenimer les relations sociales et les discussions civiles en utilisant un terme guerrier et militaire est indigne de notre République car ce n’est pas l’objet d’un débat digne du cosmopolitisme qu’une Démocratie est en droit d’accorder à la pluralité humaine… Si le « sang » et le « sol » voudraient fondre sous la langue de Ciotti comme ils l’ont fait récemment en écho à l’indéfini Ménard, ce n’est certainement pas pour nous rappeler que nous n’habitons pas sur la Banquise – sinon ils n’auraient pas été utilisés avec autant de fièvre -, mais bien pour raviver d’anciennes haines raciales qui dans leur cerveaux n’ont jamais disparus et qui sur le terrain, pourraient même se destiner à accomplir les mêmes ravages que par le passé.

Ces règles, acceptées par tous, co-signées par l’ensemble des Alliées sur la base des Conclusions (Tribunal de Nuremberg), étaient la cause primordiale et nécessaire à toute reconstruction démocratique et républicaine future, le point de départ aux nouvelles ententes humaines. Alors qu’actuellement toutes les craintes sont à redouter du non respect de ces « Conclusions » qui pourtant étaient l’engagement élémentaire à tout bon fonctionnement envisagé dont ils partaient, on peut craindre du pire dans l’air, sans en avoir peur, affronter, abattre et ne plus remettre en question ce qui était censé être accepté d’un jeu de cartes qui ne devait pas être truqué d’avance, renversé pour devenir un atout pour capter les solitudes.

UnMondePourri

Verdict vendredi pour le choix de « Républicains » (?) !

dessin de Schvartz

Au début, lorsque l’idée fut lancée, hormis le fait que nous ne somme pas de Droite et que nous nous apprêtions à rester sur nos gardes face à l’annonce impromptue du désir de la formation politique de Nicolas Sarkozy, perdante des élections Présidentielles de 2012, l’Ump, de vouloir changer de nom ; nous n’étions guère intrigués mis à part qu’à priori, il n’y a pas de raisons apparentes pour que ce changement d’appellation ait lieu, encore moins qu’il puisse se faire juridiquement… Car à y regarder de près, dans l’histoire politique de l’apparition de nouveaux noms de partis, ceux-ci se réfèrent toujours à l’ajout d’une formation qui veut venir épauler une autre, plus grande ou plus inspirée qui, pour marquer cette unification, accepte le changement de nom pour des motifs de regroupement… C’était le cas du Parti Socialiste regroupant avec Jaurès pas moins de sept formations socialistes et républicaines pour devenir une force politique plus cohérente et améliorer aussi ses performances électorales… Ou une autre possibilité encore, situation plus douloureuse et plus rare, la minorité d’un groupe désirant quitter une formation existante pour en fonder une autre… Cas du Front de Gauche où Mélenchon quitte le PS « seul » mais fonde quand même le Parti de Gauche ou celui de la naissance de la LCR (NPA) ou/et de Lutte Ouvrière… Hors chez Sarkozy, il n’en est rien, pas de raisons suffisamment concrètes et argumentées qui nécessiteraient le changement du nom de ce parti si ce n’est une sorte d’aliénation ou d’égocentrisme à vouloir tout ramener à soi en politique dont nous reparlerons plus bas, un manque de modestie, la sournoise insinuation qu’on serait un grand de ce monde rien qu’en changeant le nom… Remarquez ici que Paul Bismuth court depuis Giscard alors Nicolas Sarkozy n’est certainement pas prêt de se demander qui c’est qui va l’arrêter… Mais concrètement, il n’y a pas de nouvelle mouvance politique sur le papier qui viendrait s’ajouter à celles existant déjà au départ de la création de l’Ump qui pourrait justifier la nécessité de ce changement de nom demandé… Que le-dit Sarkozy, fasse meeting sur meeting à travers la France, pendant une quinzaine de jours pour expliquer la nécessité d’opter pour cette formule de « Républicains », toute aussi irritante que vague, indéfinie et floue, ne regarde que lui pour paraître aux yeux de tous, suffisamment suspicieuse pour qu’elle ne mette la puce à l’oreille et n’éveille quelques méfiances bien plus graves de conséquences que la malveillance dont il fait preuve en y commentant, vulgairement aussi, les travaux du Gouvernement comme on ferait des blagues sur les femmes qu’on n’aime pas, les hommes qu’on mésestime…

« Républicains » tout seul, ça ne va pas et la requête fera jurisprudence vendredi… « Républicains et républicaines » alors, à la limite, car la réduction masculine de ce terme universel est déjà suffisamment litigieuse et lourde d’une gravité intrinsèque et flagrante au plan juridique pour ne pas trop s’étendre prématurément dessus… Ou bien « Républicain » au singulier pourrait être suggéré car cette formation politique ne regarde que ceux qui courent derrière elle depuis l’Ump et pas l’ensemble des Français… Et ce n’est pas parce qu’on n’est pas dans ce parti qu’on serait moins, ou pas du tout, Républicain !… C’est comme si un candidat s’avançait au pupitre en se présentant comme étant « le Monde », un peu comme le roi Soleil… « La France est à moi, je suis la France »… Mais quel mépris pour les électeurs qui, pour s’en sortir, n’ont plus qu’à s’imaginer qu’ils devraient faire comme lui et adhérer à son projet (?) Ce n’est peut-être pas directement du racolage mais la démarche est insidieuse contrairement à la vocation rassembleuse qu’elle prétendrait mettre en avant au départ… Une entreprise – et l’Ump en était une avec son Président Directeur Général Unique – lorsqu’elle change de nom pour refondre une nouvelle société, c’est généralement après avoir déposé son bilan, après une liquidation judiciaire ou pour effacer des fausses factures, des financements illégaux ou masquer ses trafics d’influence…

Alors « Républicains » ?… De quoi en retourne-t-il ?… S’agit-il d’une malversation idéologique ou d’une malhonnêteté envers la diversité ?… Est-ce la pertinence de l’illusion de pouvoir se prétendre républicain pour tous, rien parce que son parti s’appellerait ainsi ?… C’est déjà presque enjamber une barrière que peu d’hommes politiques osent franchir pour imposer directement, après se les être appropriés tous ces Républicains qu’il espère si rapidement mettre dans sa poche, une Dictature Républicaine à l’ensemble des Français dans l’espoir inavoué qu’aucune requête ne serait déposée, que personne ne dirait, ni ne verrait rien venir derrière cette plurielle et universelle demande de validation républicaine de la nouvelle présentation du groupe Sarkozy ?… Pour qu’au bout, tout le monde accepte sans sourciller, ni rechigner, l’identification républicaine sous la baguette, le fouet et la houlette de Sarkozy ; peut-être un peu moins sous l’effet d’un cerveau bienveillant et brillant. Du RPR de Chirac ou de l’UDF de Giscard aux « Ripouxblicains » à venir ou autre chose d’aussi inconcevable, on a beau changer trois fois de nom en cours de route on n’en est pas pour autant plus performant… Et de me souvenir de trois droites d’avant la guerre qui n’ont pas beaucoup changé aujourd’hui… Si ce n’est d’avoir changé de multiples fois de nom !

Diabolique et machiavélique en était sûrement la démarche mais probablement irrecevable en sera la demande juridique !

Ciotti suit… droit du sang etc…

Limite…

Limite intrusion à un sous chapitre d’une politique raciale trop connue, sévèrement condamnée par les « conclusions » du Tribunal de Nuremberg qui, loin de se clore, voulait ouvrir une porte sur l’avenir et prévenir les futures démocraties (Républiques) que toute intrusion d’allusions aux politiques raciales (suprématie sanguine, statistiques raciales) se devaient d’être sévèrement réprimées et poursuivies par la Justice des États qui en seraient la proie, dépassés ou ne faisant pas suffisamment attention que de tels développements sur des bases ethniques devaient être interdits, qui ne pouvaient être acceptés… ceci en toute logique républicaine et démocratique et non pas qu’on soit de gauche sous forme de partis ou d’organisations lorsqu’on critique ce genre de résurgences ; encore moins à droite lorsque ce serait pour les en excuser, les soutenir.

http://www.lepoint.fr/politique/nationalite-francaise-ciotti-veut-un-retour-au-droit-du-sang-13-05-2015-1928297_20.php

CES DÉCLARATIONS SONT CONTRAIRES AUX CONCLUSIONS DU TRIBUNAL DE NUREMBERG… LES SEULES APTES À LÉGIFÉRER SUR DES DÉTOURNEMENTS MALVEILLANTS DE DONNÉES SANGUINES, RACIALES ET NATIONALISTES À DES FINALITÉS POLITIQUES MALVEILLANTES DESTINÉES À PROMOUVOIR DES ACTES DE SÉGRÉGATION, DE REJET, DE RACISME NATIONAL… OU À JOUER DES CRISES MIGRATOIRES…

les pactes sanguinaires nous ramènent aux temps des Rois Maudits !… si c’est pour faire voter les vampires… C’est du Hitler dans le texte ?…

Encore un qui ne tient pas compte des « conclusions » du Tribunal de Nuremberg…

Toujours est-il que voici enfin posées les raisons du malaise politique européen actuel :
Le « non respect » des Conclusions du Tribunal de Nuremberg… Sur lequel se sont développés extrêmes-droites et partis nationalistes dans toute l’Europe, ces 40 dernières années, au mépris de ces conclusions du Tribunal de Nuremberg : sang et race n’ont rien à faire en politique sous peine de se voire appliquer des principes de Justice relatifs aux faits et actes de ces partis politiques qui auraient oser usurper les « Conclusions » du Tribunal de Nuremberg :
« Pas de sang, ni de races en Politique‬ » sous peine de se voir trainer en Justice pour « non respect des Conclusions du Tribunal de Nuremberg » !

J’AI SENTI PASSER LA PAIX À NUREMBERG :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A8s_de_Nuremberg

http://www.roberthjackson.org/the-man/speeches-articles/speeches/speeches-related-to-robert-h-jackson/the-influence-of-the-nuremberg-trial-on-international-criminal-law/

http://avalon.law.yale.edu/imt/v1-28.asp

Réforme des Collèges et du Primaire bouscule l’École et les Bancs de l’Assemblée

Cette réforme permet enfin de sortir des blocages qui affectaient le système scolaire et le paralysait depuis 1977 et ce Collège Unique que d’un évoquait même comme à y revenir (!) dans la version « rétro » de Le Maire qui fignole encore sa copie… À y regarder sur trois décennies, il semblerait que cette « Réforme« , qui fait tant de foin ressemble plus à une « mise à jour » du cadre logique de l’Enseignement qu’à un thème de polémique comme il l’a toujours été chaque fois qu’un Devaquet, un Ferry s’y attachaient… Appelée à s’étoffer, évolutive et inclusive, la réforme ouvre la porte sur l’avenir… ceux qui voteront contre à l’#‎AssembléeNationale la fermeront !

*******

Mr. ELKABBACH accueille Madame la Ministre de l’Éducation, de l’Enseignement et de la Recherche d’une sordide manière :

« vous êtes accusée d’avoir mis le feu » à l’École avec la ‪‎RéformeCollège College2016‬ et des Programmes scolaires… lui lance-t-il d’entrée de jeu, en pleine figure (?)… ‪‎ELKKABACH‬ !… je ne sais pas, lui certainement non plus, si il fait allusion à la chanson de Johnny Halliday « Allumez le feu », auquel cas c’est tout bénit pour la Ministre ou si il métaphorise des feus de banlieue dont il aurait encore une plus sinistre nostalgie… Faits gaffe aux MOTS, Elkabbach !… c’était sur itélé, en attendant le 1er Ministre, Manuel Valls aux Matinales de France Culture le lendemain…

ImportanceDesMots‬‪ ‎Enthousiasme‬

____________

Au tour de William Marx (historien de la Littérature, Professeur à l’Université Paris-Ouest – Nanterre- La défense) de venir saboter la Réforme des Collèges sur France Culture ce dimanche en début d’après-midi…

http://www.franceculture.fr/emission-secret-professionnel-le-secret-professionnel-de-la-reforme-de-l-enseignement-du-latin-et-du

Ahahah… L’apprentissage du Latin et du Grec version 18ème siècle dans la bouche de William Marx… ou l’enseignement du Latin et du Grec adapté aux nouvelles technologies ?… néni !… pas mot… Merci à lui d’avoir rappelé les plantages de Luc Ferry lui-même… rien non plus sur la nécessité à maintenir un enseignement lourd pour tous mais qui ne concerne que 10 ou 15% d’élèves… alors que par voie de spécialisation, ces 10% arriveront aux mêmes résultats (ou 4% seulement) et embêteront un petit peu moins les autres qui ne « choisissent » pas le Latin ou le Grec.

____________

Il n’y a pas que Bruno Le Maire qui déprécie La Ministre…

http://www.lejdd.fr/Politique/Reforme-du-college-Najat-Vallaud-Belkacem-premier-faux-pas-732498

Au pays de 3 Droites animées par sa même extrême, Dominique de Montvalon (Rédacteur en chef au Journal du Dimanche), c’est pas sûr qu’il n’y ait pas plus d’ultras que vous n’osiez l’entendre… parfois ça se traduit par du simple conservatisme mué par la peur d’évoluer, de modifier une machine à sélectionner, à nourrir la ségrégation, à mettre sur la touche, parfois à détruire (profs sadiques, harcèlements sur les enfants qu’un prof ne peut pas encadrer ou sentir, je ne sais plus très bien comment qu’ils s’expriment dans leurs formules pires que la caricature car si proches de politiques raciales d’un autre temps… http://www.dailymotion.com/video/x2gkhig_agir-contre-le-harcelement-a-l-ecole-najat-vallaud-belkacem-invitee-d-itele_news )

Si la cause féministe et les Droits des Femmes sont de la langue de bois… c’est vous que ça regarde… n’en faites pas une généralité svp, sous peine de vous faire traiter de machiste…

Le Collège unique (1977) doit rendre officielle les modifications en cours et d’avenir… c’est ce que propose un texte de loi qui est plus une « mise à jour » de ce qui a cours actuellement dans l’Éducation qu’un chamboulement où tout serait supprimé et où les vieilles peurs, pas toujours justifiées, resurgissent des chapeaux de ceux qui n’ont pas dû en retenir grand chose du système scolaire pour ne se souvenir que d’un grand vide aujourd’hui, ce qui leur appartient !

____________

LCP / PARLEMENTAIR )

Les sous-entendus et les attaques de sarko sur la Ministre de l’éducation la veille prouvent que Sarkozy se la joue Franco !

C’est bien d’entendre la veille parler Sarkozy, en meeting dans les Bois, de l’école… ça le change de son JihadismeFinancier notre roi de la finance !

Autour de MobilisationEcole, les Droites françaises étalent leur conservatisme royaliste… épargneront-ils l’AssembléeNationale pouvait-on se demander aux QAG (Questions Au Gouvernement) du jour (mardi 12 mai 2015) ?

Les Droites françaises ont-elle peur de perdre de leur conservatisme pédagogique hérité des trois souches politiques qui les ont fondées pour que Sarkozy s’agite ainsi ?… les pauvres élèves, si il fallait contenter tout le monde, à les entendre, les enfants en seraient à 15h de cours par jour !

FranckReynier (UDI) passe directement de l’école aux collectivités locales, en oublierait presque la partie « privée » qui concerne l’Éducation qui elle n’a plus rien à voir avec les financements publics… Sans doute est-ce vers là que sa conception personnelle sur le système scolaire voudrait aboutir et tendre ?… Exploiter financièrement à outrance l’enseignement des enfants de la République ?… c’est pas ça qui va sauver les Lumières ! Lorsqu’on a constaté la pédagogie financière d’un Sarkozy, on est en droit de s’interroger sur ce que cela pourrait donner transposé sur nos écoles… comme c’est rapide, ce goût avéré pour la privatisation des bâtiments scolaires… La France devrait réquisitionner leurs coffres avant que leur argent bloqué ne finisse par tout dégrader…

najat_belkacem_afp9_0

http://www.dailymotion.com/video/x2pyhwk_college2016-pour-mieux-accompagner-les-eleves-leur-permettre-de-mieux-apprendre-les-fondamentaux_news

____________

Les Députés de Sarkozy entament une grève de la loyauté dans l’Hémicycle

C’est époustouflant, inquiétant de voir un Sarkozy sautiller sur lui-même au pavillon sous Bois dans les quelques extraits de son meeting diffusés par BFMTV… Spasmodiques vociférations n’insufflant que sottises à ses partenaires politiques de toutes ces critiques qui veulent maintenir notre système scolaire dans son passé, tel que les Droites l’ont connu lorsqu’elles l’on rencontré dans leur existence, si tant est qu’elles l’ont un jour rencontré ailleurs que dans ses pires versions « privées » de l’école de la République ; private house of school & Church school pendues aux lèvres de ceux qui n’ont rien osé faire quand ils l’auraient pu, alors qu’ils étaient au pouvoir, par crainte de se voir refuser avec pour unique matrice, cette ligne idéologique, qui viserait à injecter sous la forme de financements occultes, de nouvelles fondations pour nos bâtiments scolaires… Pour se l’approprier la République ?… En insultant ses représentants actuels d’inexpérimentés ou de médiocres dans leur projet de rééquilibrage destiné à moderniser l’Enseignement ?… Elle est où votre copie Mr Le Maire, il n’y a rien dedans ?… Vitupérant une table ronde à laquelle il a toujours refusé de participer !

Estimant leurs chérubins privatisés d’avance puisqu’étant nés dans le secteur « privé »… Donc « privée » se doit d’être leur éducation, quitte à les cloisonner derrière d’épais murs de pierre, loin et à l’abri de l’école républicaine… Tout d’un coup, contrairement à leur consentement de départ qui les associait quasi unanimement à l’urgence qu’il y avait à moderniser le système scolaire, les voici houspillant chaque modification, toutes proposition, narguant la République par une vulgaire tactique purement politicienne dans une ronde qui ferait presque tourner tout le monde en rond si le 1er Ministre ne venait remettre en place, lui-même au micro, leurs attaques portées contre sa Ministre de l’Éducation, de l’Enseignement et de la Recherche qui leur demande à tous de s’informer tout d’abord sur les résultats des propositions envisagées par les groupes de travail des représentants du Corps enseignant qui travaillent depuis de longues heures sur la question.

Bruno Le Maire est très contradictoire en lui-même… qu’il parle de « Collège unique » remonte à une appellation administrative qui remonte à 1977 et depuis il y a eu de nombreuses modifications et transformations dans le système scolaire que la loi de Mme Najat Vallaud-Belkacem devraient enfin officialiser… Le conservatisme intellectuel de Bruno Le Maire est affligeant à ce niveau de la réflexion et du jugement qu’il se permet entre une la palissade (« mettre fin au collège unique » ; ce qui de toutes façons est déjà fait à moitié) et un mensonge grossier (clamer le non respect de la diversité alors qu’il suggèrerait de carrément supprimer la 2nd langue (? ? ?)… Et puis Le Maire ne regarde rien de tous les travaux de modification qui ont été réalisés dans les systèmes scolaires européens… Plus sincèrement, mais pour lui cela doit être impossible à exprimer plus clairement, il recherche une école sélective, trieuse, qui puisse claironner à l’opinion publique qu’il y  a trop de ceci ou trop de cela dans nos classes… eux n’ont pas dû en retenir grand chose pour en trouver le contenu aussi vide aujourd’hui où rien n’a encore été fait pour moderniser l’enseignement scolaire pour éviter et limiter les échecs scolaires…

LeMaire n’a guère évolué dans les débats, figé autour de la conception CollègeUnique (1977) qu’il semble tant chérir mais qu’il n’a guère fait évoluer avec Chirac et Sarkozy pendant 10ans.. Faible dans l’argumentaire aux micros de l’Hémicycle, sa fable conservatrice n’a fait fuir personne et ne les a pas rendu plus intelligent, remontant même jusqu’à 1957 pour alimenter leur analyse discursive pour finalement ne démontrer que l’incapacité qu’ont ces 3 Droites à convaincre les Murs de l’AssembléeNationale à propos de College2016 !

____________

J’entends ce matin, une fois de plus effaré, que des professeurs redoutent qu’il y aurait moins d’élèves qui apprendraient l’Allemand… et bien ?… sans doute, qu’inversement, il y aura un peu plus d’élèves qui apprendront l’Espagnol ou le Grec, tenez… je suis sûr qu’Alexis Tsipras est un excellent professeur ! Reproche incompréhensible qui ne tient compte d’aucune évolution mais fige l’enseignement des langues dans une sorte de congélation utilitaire… entendez qu’il y a 20 et 30 ans, l’Allemand était majoritairement enseigné à égalité quasiment avec l’Anglais, l’Italien et l’Espagnol fermaient la marge comme seconde langue… Hors, il se trouve qu’avec l’évolution de la mondialisation et l’extension des échanges économiques, de nouvelles langues ont commencé à faire partie des enseignements scolaires… M’enfin, c’est quand même pas sorcier ou écrit en Chinois – ça aussi ça s’enseigne – de comprendre cela… et comme il faut choisir, un élève ne peut accumuler jusqu’à 4 langues avant de pouvoir enfin apprendre le Japonais ou le Tunisien, ni être obligé de faire 30 ou 50 km pour se rendre dans la ville la plus proche de son district qui possède en ses murs un établissement scolaire qui enseigne la langue choisie… Donc il est absolument logique que l’Allemand à la longue, pour ne pas dire à l’usure, finira par ne plus intéresser autant d’élèves que par le passé… ça aussi ça fait partie intégrante de l’évolution de l’enseignement mais cela ne veut pas forcément dire que dans l’ensemble, les élèves apprendraient moins de langues vivantes que par le passé, bien au contraire… Contrairement à ce que par d’habiles joutes rhétoriques, voudraient nous faire croire des esprits éclairés, intellectuels de l’opposition, polémistes professionnels, le renier serait absurde et retomber dans des critiques qui font tourner en rond et que Manuel Valls a violemment dénoncé dans l’Hémicycle comme étant conservatrices !

http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-l’invitee-politique-de-la-semaine-la-reforme-du-college-en-question-2015-05-13

____________

Accusée par l’opposition de notamment « choisir le nivellement par le bas », la réforme du collège est la cible de nombreuses critiques. Invité de « Ça Vous Regarde », Guy Geoffroy (UMP) estime que c’est ‘ »en créant de l’excellence au profit d’un certain nombre d’élèves, que l’on booste tout le monde vers le haut » >> http://bit.ly/1K5Q1lg

L’élitisme et bien d’autres différenciations existaient déjà rien que par les différenciations géographiques de certains College2016 qui n’appartiennent pas aux zones riches… en reprochant un nivellement par le bas vous ne faites qu’accentuer les inégalités et vous vous mettez contre la vocation de l’école qui est d’assurer l’égalité au lieu de continuer d’y propager, en l’intensifiant, le creuset des classes sociales… allez faire comprendre l’excellence pour un plus grand nombre à un Ump qui ne verra jamais plus loin que les trois marches du podium… il est bien pour un élitisme limité qui risque de booster sa formation politique sans nom vers le bas. Le reproche formulé par GuyGeoffrey est contraire au principe premier qui est dorénavant de limiter le décrochage scolaire auquel ne semble pas s’intéresser l’Ump… et puis l’élitisme et l’excellence se suffisent par les examens et les titres qu’ils donnent, non pas pour mettre la pression dans la tête des élèves pour les écarter de l’école et rendre des gosses plus intelligents que d’autres parce qu’un certain nombre de leurs petits camarades auraient été supprimés de l’école, jugés trop mauvais…

____________

Le niveau en maths des collégiens français baisse (RTL)

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/le-niveau-en-maths-des-collegiens-francais-baisse-7778389616

Quand on recrute des profs de CAPES avec 7/20 de moyenne… mais l’opposition est encore plus en baisse dans la tentative de désinformation qu’elle entreprend sur la ‪‎RéformeCollège‬ College2016‬… fausses déclarations se multiplient, conservatisme étalé, réactionnaires aux contresens ahurissants s’y donnent à coeur joie…

____________________________

L’école n’est pas au service des associations catholiques qui se revendiquent encore comme telles ailleurs que sous le masque de l’intégrisme qu’elles couvent ainsi… ses « mind house » privées ne lui suffisent-elles pas à l’église catholique ?… Elle n’arrive plus à coloniser à l’étranger alors elle se rabat sur nos territoires, profitant des soufflent et des vents nationalistes qui couvent aux sons de ses cloches ?

Joues Franco Sarko !

La République a-t-elle besoin d’un pitre pour laisser Sarkozy partir en croisade pendant 15 jours au travers de la France pour tenter de prouver, à qui veut bien l’entendre, le bien fondé de sa décision de rebaptiser l’emblème « Ump » de sa défaite de 2012 en « Républicains » uniques ?… Si les critiques qui s’empressent de l’identifier plus à Franco qu’à un esprit démocrate, suivent chaque évènement selon le principe de la rectitude de la loi Renseignement, ainsi, devrait alors inévitablement sortir une facture chiffrée de chacune de ses prestations sous de nouvelles exactitudes… Augmentant ainsi aussi, inversement à sa motivation de départ, son degré de corruption qui semblerait déjà avoir atteint un niveau suffisamment haut pour qu’il puisse lui enlever cette foutue idée de l’esprit qui le pousse à croire qu’il serait innatteignable ?… L’argumentaire risque d’y être de plus en plus ridicule… Il en devient presque teigneux de ne pas comprendre pourquoi il ne comble plus l’audimat comme par le passé, définitivement révolu, où il régnait sur une France aveuglée par son carnet de chèques qui ne faisait que prouver l’évaluation chiffrée de son incapacité… Et pourtant, il était de bonne volonté, continuera-t-il de nous claironner dans les oreilles pendant deux longues semaines, avant de disparaître définitivement !… Il va éructer à la tribune pendant deux semaines et combler les tristes soirées de BFMTV en trépignant sur ses talonnettes que c’est de lui que la France a besoin… Que son retour est devenu nécessaire et incontournable… mais le Juge lui répond que « la France ne lui fera pas de réduction sur les Rolex » !… Quel front, quel sourire, quelle gestuelle quand même me dis-je, le voyant frétiller d’une impatience déclamatoire s’étalant sur le petit écran… Il est « Franco Républicain », il n’y a plus de doute possible, ce n’était donc pas un mauvais rêve… Remarquez, c’est peut-être mieux que le parti franco-nationaliste français ?… Dans la geste c’est pareil, il n’y que le discours qui varie si peu qu’on pourrait les confondre… mais tout mène à la confusion lorsque trois droites animées par sa même extrême se rencontrent… Et tout ça, à la solde de toute la République pour eux !… Rien qu’à eux et à eux tous seuls… Jamais un seul instant nous n’aurions soupçonné Nicolas Sarkozy capable de se faire surprendre ainsi à jouer autant à s’identifier à Franco avec ses Républicains !… Si il se sent imbu d’une mission historique à ce niveau là, laissons-le rêver encore un peu… pendant deux longues semaines…

SarkoConvuls

UMP : le changement de nom du parti pourrait coûter plus de 60.000 euros…

UMP )… Que ne feraient-ils pas de plus diabolique et de moins stratégique pour échapper à la mort politique à laquelle ils se sont voués ?

Les clowns changent de têtes !… La vanité de l’opulence n’a plus de limite !… qu’il paye Sarkozy déjà cette inconvenante version « plurielle » de cette si noble appellation qu’il brigue et qu’il aimerait tant mettre dans sa poche. Qu’il revienne ensuite, payer une autre quittance, pour insulte à l’ensemble de la Nation et mettre républicain au singulier par respect pour les autres qui eux, ne lui courent certainement pas forcément après mais qui le sont certainement plus que lui, Républicains… Intéressante néanmoins cette prétention sarkozyste à se considérer en « républicains » uniques !… Ça devient de l’auto-satisfaction permanente, de l’égocentrisme ulcérant. La farce leur monte déjà au nez avec l’esprit de la caricature qui lui, a le mérite de les identifier directement à ce qu’ils sont : des ripoublicains et des patrichiottes !

Ne riez pas mais il en va de même pour les Le Pen qui préparent également, à l’ombre, une autre mouture linguistique comme pour masquer leurs origines et les inconvenantes affaires qui les poursuivront toujours sous leur étiquette, quelqu’en soit la formulation, pire si elle s’estime en droit de s’approprier la notion de « patriotes » qui ne lui appartient pas et qui ne pourra jamais appartenir au Fn… Que cherchent-ils à effacer de leur collusion primitive ?… Pour cela il faut certainement remonter à l’histoire des États-Unis qui utilisent ces deux groupes politiques (Républicains et Démocrates) parce qu’ils sont originaires de leur histoire politique référée à une Guerre de Sécession à laquelle nulle autre comparaison pourrait expliquer l’identification en cours actuellement à l’Ump et au Fn pour se rappeler également l’époque d’une France coupée en deux qu’ils chercheraient à effacer en s’identifiant ainsi aux Amériques dans l’espoir qu’un jour Erdogan ou Poutine découvrent Christophe Colomb… Comme si l’Ump et le Fn nous appelaient à oublier ou à respecter Pétain, ses troupes de miliciens et son Gouvernement de collaborateurs actifs !… À mon humble avis et les connaissant fort bien, je crois que toute cette mascarade de noms se destine tout droit, plutôt à les faire revivre… Veulent-ils décidément, franchement, apprendre à leurs petits enfants à découvrir Pétain ?… Et le Conseil Constitutionnel approuverait-il cette démarche fallacieuse ?… C’est certainement là qu’ils s’estiment avoir gagné, l’Ump et le Fn : lorsqu’il n’existe pas d’insultes suffisamment chargées pour les qualifier dans leur entreprise de modification des origines ou à s’imaginer que la France serait suffisamment ignorante pour oublier d’où ils viennent ! ?

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-336868-des-avocats-menacent-d-attaquer-le-nom-les-republicains-le-nouveau-nom-de-l-ump-en-justice.html

UnMondePourri