Les impacts de foudre, une arme de destruction massive ?

On aura longtemps interprété, discuté, étudié ou pavoisé, spéculé et tradé autour des polémiques politiques, économiques et sociales sur les relations entre la Turquie, l’Europe, les Kurdes qu’on oubliera vraisemblablement toujours qu’il s’agit avant tout d’une simple question agraire avant que de se transformer ou d’être utilisée comme arme terroriste ou comme argument pour nourrir l’intégrisme religieux et l’autoritarisme de l’État.

Qu’on songe un seul instant à 10 siècles de conflits entre villages, vallées et Comtés où de nombreuses fois un impact de foudre provoquait d’incontrôlables révoltes, d’inimaginables soulèvements de villages à villages, entre les vallées ou de Comtés à Comtés… Chemin faisant, l’arme était toute trouvée et les leaders déjà désignés pour qu’ils n’aient pas besoin de l’arme atomique. La bombe nucléaire devient dès lors inutile lorsqu’on se procure un tel subterfuge pour provoquer des révoltes populaires, des embrasements nationalistes alors que la principale cause de la mise en guerre était bien souvent, à de maintes fois, qu’un simple impact de foudre mal interprété ou faussement accepté car il servait d’arme pour accuser d’incendie criminel ceux qui étaient visés par des mises en hostilité de rivalités de voisinage…

Que penser ensuite ou quelle autorité – fusse-t-elle du ciel – valider lorsqu’on retrouve une Jeep calcinée avec trois soldats de l’armée de l’AKP d’Erdogan qui n’ont pas bougés dedans sur une colline du Comté de Van ou d’un camion également calciné ailleurs ?… Surtout lorsque les services de l’OTAN se dépêchent sur place pour vérifier la présence ou l’absence de traces de produits explosifs pour que ne puisse pas être utilisé l’argument de l’attentat en vue d’invasions dans les régions Kurdes du Sud Est de la Turquie… Comme ce fut le cas il y a deux-trois ans… Pire encore oser prétendre qu’une route est minée et que les services remontent sur trois kilomètres en amont et en aval de la route où fut bloqué ce camion pour constater qu’il n’y a aucune autre mine autour… Une suffit, surtout lorsqu’on la confond avec un impact de foudre… Après on sombre rapidement dans l’hyperbole guerrière, le terrorisme révolutionnaire et le nationalisme exacerbé lorsque la réalité du terrain ne correspond pas aux observations chimiques des tests et des analyses des laboratoires compétents capables de révéler et de confirmer une trace de la possibilité d’un attentat ?… D’autant plus que c’est impossible de prétendre le contraire dans la Jeep ou d’essayer de mettre en avant l’argumentaire d’un incident technique qui aurait provoqué un incendie et tué les trois soldats car au moins un aurait réussi à s’extirper du véhicule. Hors aucun n’a bougé ce qui aurait été évident si un incendie se déclare dans un véhicule par accident quand les portes ne sont pas bloquées de l’intérieur… L’histoire de la mine et du camion semble peu probable aussi puisqu’on voit sur le cliché qu’il n’a pas bougé de sa route… Hors, lorsqu’une mine explose sous un véhicule, la moindre des choses n’est-elle pas de le déplacer un tant soit peu pour que l’hypothèse d’un impact de foudre paraisse moins crédible et ne soit maquillée en attentat ?

L’histoire de l’impact de foudre sur des granges, des maisons, des véhicules militaires ou civils, des machines agricoles, des cyclistes en mouvement ou des skieurs dans les montagnes va bien plus loin et semble aussi utiliser les ondes hertziennes de la wifi ou des téléphones portables, auquel cas, Erdogan n’aurait plus qu’à saisir au cours de ses perquisitions des listes de numéro de téléphone des Kurdes de Turquie et attendre qu’il y ait des orages pour transformer un coup de téléphone impromptu en arme de guerre criminelle… Si lui est aussi un criminel, se poseront ensuite les Conventions de Genève et le Droit à la guerre de Clausewitz dont les théories sont sérieusement remises en question aux découvertes de l’utilisation de tels stratagèmes !… Le droit à la guerre pour faire la guerre et non la paix… Clausewitz, dont les théories sont désormais mortes n’a plus aucune validité et la bombe atomique non plus !

Alors là où va Erdogan avec son armée, il y a des agriculteurs et des bergers et puisqu’il cherche des Kurdes et qu’il récolte la foudre, c’est qu’il ne doit plus y en avoir beaucoup des Kurdes… Ce n’est pas que les Kurdes soient la foudre mais qu’au moins leur existence puisse dépendre d’une vérification rationnelle sur d’éventuelles falsifications similaires à la technique de la confusion d’un impact de foudre sur un véhicule militaire qu’on transforme en attentat où il n’y a que des bergers et des agriculteurs pour une période de paix indéterminée. L’Otan pourrait au moins signaler à Erdogan et son armée que si en cherchant des Kurdes, il récolte la foudre des orages, c’est qu’il doit y avoir une erreur quelque part… Ou alors il parle trop à Allah ou alors Mahomet lui répond trop fort !… mais ce n’est pas les Kurdes, des agriculteurs ou des bergers… Ensuite, pour l’armée, les soldats de l’AKP, ils ne sont pas équipés pour lutter contre la foudre… Erdogan met ses soldats en dangers si il les transforme en chasseurs d’orages… Certains auront vite envie de démissionner si ils doivent manoeuvrer sous les orages au risque de se faire calciner… L’Otan peut aussi mettre en garde Erdogan sur cet aspect !… Signalons au passage qu’on ne brûle pas d’un éclair d’orage puisqu’il s’agit d’un « impact » de foudre… Ceci nous a été démontré par un troupeau de rennes foudroyé sur un rocher en Laponie où pas une bête n’en est sortie vivante mais pas au point de les retrouver calcinées… Et les soldats qui auraient pris la foudre dans la Jeep parce qu’aucun ne s’en est extirpé seraient restés comme les rennes sur leur rocher de Laponie dont on aurait pu faire des chaussures ou des vêtements avec leur peau… À tout venant, seront ensuite analysées les utilisations frauduleuses ou exactes des rapports des services de Gendarmerie et des ONF, des Gardes champêtres, forestiers ou pêche dont certaines traditions pourraient ne pas correspondre aux relevés scientifiques des impacts avec qui l’armée à plus à faire à sauver les promeneurs, cyclistes, chasseurs, animal victimes d’impacts de foudre pour les secourir puisqu’on ne meurt pas forcément de la foudre, qu’on peut être réanimé et en sortir vivant !… On perd son auto-radio, son téléphone portable, sa canne à pêche ou son robot agricole ; sa fourche, sa pelle ou son sabre pointé vers le ciel mais on s’en sort vivant… La militarisation sociale n’a ainsi aucune valeur si la garantie de la sécurité civile et la protection des populations n’est plus assurée, trichées, déviées, utilisées pour terroriser les populations au lieu de les protéger de la foudre… Les orages et les impacts de foudre ont toujours intéressés l’armée !

En tous cas Erdogan aura au moins inventé l’armée qui fait la guerre à la foudre et lorsqu’il fait son rapport dans son quartier général, il explique à Allah qu’il a rencontré des extras-terrestres mais pas de Kurdes. Et de se dire enfin qu’il est lamentable pour la technologie d’une si grande armée qu’est celle de la Turquie de l’AKP d’Erdogan de se prendre un impact de foudre d’autant plus que cette question des orages a toujours intéressé les armées… Avec tous les radars et le matériel de camouflage, c’est pitoyable un éclair et pas très rassurant pour les européens Turcs qui vont faire leur service militaire là-bas. Si Erdogan, dans ses réflexions et ses confidences avec Allah suppose que les impacts de foudre seraient l’âme des défunts du PKK, peut-être assisterons-nous à un tir de missile sur des éclairs qui tireront à nouveau en premier.

Dans chaque pays qui entourent la Turquie on observe différentes topographies où tombent les impacts de foudre… Celles dites « naturelles » où la foudre tombe logiquement sur des arbres et des rochers ou s’engouffre dans des courants d’airs ; les autres impacts concernent l’influence humaine et les structures matérielles mises à disposition de la foudre par la main des sociétés… Ce sont principalement des pylônes, des lignes à haute tension, des maisons où on regarde la TV, des machines agricoles, des outils en fer qu’on manipule alors qu’il y a des orages et des éclairs dans le ciel ; plus rarement en montagne… C’est le cas de la Géorgie, de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan mais aussi, bien entendu, de la Turquie (de l’Est et de l’Ouest) et de toutes les régions de l’Occident, partout sur la terre… À la frontière de la Russie et de l’Ukraine, au grenier de l’Europe de l’Est, on relève également de nombreux impacts de foudre tombés dans les champs… Ceci nous conduit donc à supposer qu’il y aurait alors une relation évidente entre les corps de métiers et les endroits où frappent les impacts de foudre… Des agriculteurs continuellement en mouvement dans leur champ qui travaillent avec des outils en ferrailles sont principalement exposés… Faucilles, marteaux, bêches, binettes, pelles, râteaux, pioches en fer sont autant de paratonnerre mis à disposition par le ciel pour capter la foudre… Dans les montagnes ou les vignes, les cueilleurs de plantes médicinales, les forestiers et les bucherons, ainsi que les pêcheurs, selon le matériel qu’ils utilisent (sécateurs, ciseaux, canne à pêche en métal) sont aussi autant de capteurs de foudre que l’utilisateur et la main humaine mettent à disposition du ciel pour tracer la foudre… Lorsque c’est la wifi ou le téléphone portable, ça peut rapidement devenir criminel ; quand c’est une Jeep d’une armée qui surveille les ouvriers dans les champs, ça peut rapidement se transformer et se maquiller en attentat terroriste alors qu’il s’agit simplement d’un impact de foudre… Si le soldat nationaliste prend des photos des ouvriers dans les champs pour se moquer d’eux sur son facebook et qu’il prend la foudre c’est bien fait pour lui !

Impact de foudre aussi pour cette pauvre femme de 76 ans qui a été projetée contre le mur de sa maison dans une vallée en Isère après que la foudre ne fut passée par la cheminée, aspirée par un courant d’air pour venir la frapper à hauteur du téléphone qu’elle était entrain d’utiliser… La coupure de presse ne précise malheureusement pas si c’est la dame de 76 ans ou des membres de sa famille qui de l’un appelait l’autre pour lui faire une farce ou par simple inconscience (!)

https://www.facebook.com/laurent.gantner/posts/1066174863482761

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s