Offrons-lui le Front de Gauche !

Tout récemment Arnaud Montebourg déclarait que :

« Face à François Fillon, il faut un candidat qui soit au coeur des gauches et pas un social-libéral. »

Encore une belle formule « au coeur des gauches » mais comment le bâtir, le construire, l’élaborer ?… Pour le 50ème démocratique de la voûte majoritaire Socialiste ce ne devrait pas être très compliqué puisque leur Primaire désignera un candidat démocratique où le socialisme n’a guère de concurrence directe puisque le PRG s’additionne automatiquement. Plus compliquée est la situation vis-à-vis de Macron qui ne s’y rendra probablement pas aux Primaires Socialistes, ou alors il faudrait lui aménager l’espace fractionnel qui en ressortira correspondant au quotient de ses centaines de milliers de voix d’électeurs… Plus judicieux serait pour lui d’attendre le second tour de la Présidentielle2017 avant de se prononcer !… Du côté du versant des piliers minoritaires de l’autre 50ème démocratique, la multiplication des candidatures n’est pas pour déplaire (Jadot, Arthaud, Poutou) puisqu’elle rappelle à Jean-Luc Mélenchon que le candidat du Front de Gauche est toujours le Front de Gauche au nom FdG et cela dans 10ans, 30ans ou 50ans !… Qu’au départ, le Front de Gauche n’était pas conçu pour la personnification personnelle d’un candidat qui prendrait le pas sur les autres mais consistait en l’addition de tous les candidats à même titre égalitaire que les autres… FdG élu, ce n’est pas une personne mais un bureau composé d’autant de formations politiques qui le souhaitent…

FdG regroupant et réunifiant cinq forces politiques = le NPA à raison d’1/5ème + la Lutte Ouvrière à raison d’1/5ème + le PCF à raison d’1/5ème + EELV à raison d’1/5ème + le Parti de Gauche à raison d’1/5ème pour donner le tout « Front de Gauche 5/5ème » qui dépasserait largement la simple poche ou l’ourlet de l’unique veston de Mélenchon mais s’inscrirait réellement autour du cinquantième démocratique du versant minoritaire des piliers de la Gauche Française que ces partis politiques incarnent à titre égalitaire en s’additionnant. Le Front de Gauche n’a pas initialement été conçu pour se transformer en « merde insoumise » bonne pour la DGSI prête à lui redresser sa turbulente adolescence politique !

Vous l’avez entendu Mélenchon dans sa nouvelle réplique implacable : fallait pas voter Hollande (?)… un peu plus il nous rajouterait « t’avais qu’à pas voter Tsipras, t’avais qu’à pas voter Demirtas ». Alors dans le pire des cas, souhaitons-lui une seule chose à J.-L. Mélenchon c’est de finir 3ème à 2% du second au 1er tour de cette présidentielle comme ça, ça lui rappellera qu’une victoire s’obtient à peu de chose et qu’il ne faut oublier personne ; les autres pouvant conserver l’idée additionnelle du 1er tour, additionner aussi les remboursements des frais de campagne pour les redistribuer entre les formations acceptant de garder le candidat commun « FdG » (= 1/3 EELV + 1/3 NPA + 1/3 LutteOuvrière) pour passer les 5%. Quelle triplette démocratique !… Quoi de plus logique et respectueux de la linéarité historique et pragmatique digne des résultats obtenus par 15 ans d’études et d’analyses sur les paradis fiscaux, l’évasion fiscale, le blanchiment et les réseaux mafieux, construites autour des équipes d’Eva Joly avec des NPA et des LO.

3LikeGreen

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s