Où il serait question de « primaire » au Parti Socialiste…

Cette primaire au PartiSocialiste semble toute tracée pour se contenter de la simple reproduction du pouvoir telle qu’on l’a connue jusqu’ici, sans réflexion plus profonde sur une nouvelle façon de diriger la Gauche autour de ses 3/3 intellectuels :

le 1/3 Écologiste + le 1/3 Socialiste + le 1/3 des Fronts de Gauche

Une nouvelle forme directionnelle semble nécessaire selon Arnaud Montebourg… Nécessaire et logique pour éviter d’une part les déroutes dans les sondages et d’autre part soigner les affrontements, la dualité, les quolibets… Y ajouter avec précision une répartition démocratique dans les postes ministériels et gouvernementaux selon les résultats du 1er tour qui définiront toujours un quotient électoral où la « voute du flanc majoritaire » après tout ne définie qu’un quotient d’un certain nombre par un autre qui regroupe le « versant des piliers minoritaires »… Lors des dernières consultations électorales aux Régionales2015, ce quotient était de 88/12… Qui peut m’expliquer concrètement quel est le droit qui justifie que ces 12% disparaissent complètement même là où les Socialistes ont remporté des Grandes Régions… Même là où la Droite a gagné, devraient figurer dans les Assemblées des Conseils ces 12% des Fronts de Gauche ; ce qui serait bien plus démocratique… C’est pourquoi le Parti Socialiste risque de nous entrainer sur une planche savonneuse si il persiste à maintenir une dictature directionnelle refusant toujours de s’ouvrir à la démocratie, maintenant la simple reproduction du pouvoir, refusant de tenir compte de l’intégralité du quotient électoral réparti au 1er tour. Il se trouve aujourd’hui pourtant trois pôles directionnels qui sont la charnière de l’avenir de la Gauche :

1- Le changement économique envisagé devenu indispensable voit 15 années d’études et d’analyses des Paradis Fiscaux menées par les équipes incontournables d’Eva Joly accompagnée de NPA et de Lutte Ouvrière mais aussi de socialistes permettrait d’après des objectifs communs d’adjoindre à Bercy le nombre que définira leur pourcentage de 1er tour dans le personnel total…

2- Les questions agraires ne peuvent plus être contournées sans la présence au Ministère de l’Agriculture de délégués désignés par la Confédération Paysanne…

3- Le Ministère de l’économie de la Mer qui doit être à part entière le développement de nouvelles industries pourrait être confié à Jean-Luc Mélenchon avec ses secrétaires correspondant au % de 1er tour du Parti de Gauche dont il est le représentant puisque le NPA et Lutte Ouvrière ne voteront pas Mélenchon.

Beaucoup de choses peuvent changer, des chartes se nouer mais de grâce, arrêtez de parler de pactes qui ne concernent que les diablotins et tâchez de parvenir à donner une répartition démocratique intégrale à la Gauche car le 1/3 dominant socialiste n’est pas à l’origine de toutes les réflexions qui motivent et animent les débats de demain… Bien entendu que les Écologistes ou les Fronts de Gauche parviendront difficilement à arracher une majorité mais leur disparition ou leur épuration effectuée par le second tour à de quoi faire enrager les férus de démocratie. N’importe quel Administration, Cabinet ou Établissement dans ses Conseils qui pratiquent le vote de répartition n’oseraient fonctionner ainsi. Certes, il y a une direction mais tous figurent au prorata de leurs pourcentages qui défini le nombre de sièges, postes ou strapontins qui leur sont désignés… Il n’y a qu’en politique qu’on voit autant de % jetés à la poubelle entre les deux tours !… Ce n’est pas très démocratique et pousse l’opinion publique à de plus en plus considérer le fonctionnement interne des partis politiques de la Gauche comme la reproduction exacte du fonctionnement des droites.

bfmtv

Présidentielle 2017: 88% des Français disent non à la candidature de François Hollande – 08/09

C’est la douche froide pour François Hollande. D’après un sondage Elabe, 88% des Français interrogés ne souhaitent pas que l’actuel président de la République soit candidat à la prochaine élection présidentielle. Du jamais vu dans l’histoire de la Ve République ! Sa potentielle candidature n’a donc plus de sens, ni par rapport au bilan ni par rapport aux projets. François Hollande a perdu toute légitimité de concourir pour un second mandat. Même la gauche le renie : 72% des sympathisants s’opposent à sa candidature. Toutefois, il pourra encore compter sur les 28% qui lui sont favorables, et sur sa compagne Julie Gayet. Cette dernière a en effet affirmé qu’elle serait prête à jouer son rôle engagé derrière le Président. Est-ce suffisant ? – Politique Première, du jeudi 8 septembre 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/presidentielle-2017-88percent-des-francais-disent-non-a-la-candidature-de-francois-hollande-0809-855231.html

 

______________

« L’ennemi ce n’est pas les immigrés, les chômeurs ou les bourgeois » c’est le système bancaire… Ce n’est pas qu’une boutade mais une réalité nous rappelle Arnaud Montebourg … Le système bancaire qui n’investi pas suffisamment dans l’économie réelle et préfère flatter les sphères de l’univers spéculatif, les bulles financières et voire même l’EvasionFiscale est condamnable… Pour ce faire, si Arnaud Montebourg tire les leçons des 15 ans d’études et d’analyses sur les paradis fiscaux via les blanchiments mafieux, effectués par les équipes d’EvaJoly, accompagnées de membres actifs des NPA et Lutte Ouvrière, pour brosser son projet économique, en les y adjoignant, nous obtiendrons un projet présidentiel pluridisciplinaire pouvant restituer les pourcentages de chacune des composantes de la Gauche issus du 1er tour en les transformant en postes ministériels et gouvernementaux au prorata du quotient électoral qui sera établi au soir de ce 1er tour…

________________________

Ah oui alors elle est bonne celle-là, Mediapart effectuait un débat autour de la question « Faut-il encore sauver le PartiSocialiste  » ?

20h30-22h30. Les grands débats. Faut-il encore sauver le parti socialiste ?
Débat animé par Edwy Plenel et Mathieu Magnaudeix

  • 1.- Garder le parti, le quitter, le reconstruire… pour en faire quoi ?

https://www.mediapart.fr/journal/france/210916/mediapartlive-il-faut-sauver-la-presse-mais-faut-il-sauver-le-ps

Question à laquelle il n’y a malheureusement plus beaucoup de Français qui s’y intéressent à en croire l’intérêt flottant qu’ils y portent dans les sondages de plus en plus catastrophiques au niveau de la cote de confiance atteinte par Hollande et Valls , Madame Vallaud-Belkacem tentant de sauver les meubles, en interstice… De toutes façons cette question est mal formulée et reste sur le discrédit médiatique qui le saborde par sondage , reste dans le vague et ne propose rien pour l’avenir… Si il fallait sauver le Parti Socialiste ce ne serait pas sans les autres formations de la Gauche qui le côtoient encore… Sauver le Parti Socialiste consisterait alors aussi un peu à sauver les Écologistes et les Fronts de Gauche puisque ces 3/3 quelque part sont indissociables et il vaudrait mieux se poser la question de savoir comment redéfinir une nouvelle répartition démocratique qui puisse permettre de sortir du 1/3 Socialiste « dominant », « tout puissant » et « oint » pour y adjoindre, correctement et au prorata du quotient électoral obtenu au bout des pourcentages, + 1/3 Écologiste + 1/3 Fronts de Gauche…

Ensemble

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s