L’après Régionales, l’avant Présidentielles…

Politique

La période de flottement qui a suivi l’évaluation des résultats au lendemain des élections Régionales n’aura pas duré longtemps que déjà les politiques se tournent vers les Présidentielles de 2017. Les uns tentant de sauver ce qui peut encore l’être d’un Socialisme qui gardera toujours le mérite de faire autant de mécontents du capitalisme ; les autres, de la vieille Ump, refondus sous une emblème républicaine presque galvaudée – les Républicains ne pouvant être l’apanage d’un parti politique sous peine de mépriser ou de racoler quasi de force ailleurs -, s’empressent de jouer de l’oubli d’un Sarkozy avec la tête d’un Juppé en lecture seule, quitte à glisser l’inattendu Jean-François Copé entre, à faire pâlir les affaires toujours en cours, histoire de ne pas nous faire oublier que c’est vers Sarkozy qu’on risque ou pas de se diriger au bout du compte…

FrançoisHollande peut toujours être le candidat du versant majoritaire de la Gauche française, à condition qu’il soit « sortant » ou « renouvelé » par un successeur, qui s’opposera, dans une Primaire de la Gauche ou au 1er Tour de la Présidentielle2017, au candidat du versant minoritaire de la Gauche française Altermondialiste – Anticapitaliste – Révolutionnaire et Antifasciste ; Communiste et Anarchiste, capable de renverser la « Direction majoritaire » pour la transformer en émergence minoritaire de Gouvernement… Pour cela la notion de « Révolution citoyenne » est très intéressante à plus d’un titre car elle devrait présupposer d’être en capacité de proclamer le Gouvernement qu’elle instituera pour légitimer son potentiel de transformation directionnelle du versant minoritaire sur le versant majoritaire pour insuffler la plus large des dynamique… Dans la logique des disponibilités, cela donnerait aujourd’hui, à partir de la théorie des ensembles, une sorte de triade Mélenchon à Matignon, Eva Joly à Bercy (Finances – Budget – Économie) et Noël Mamère à l’Élysée… À chaque fois vouloir plus, les prétendus « empereurs » du versant minoritaire de la Gauche française ne parviennent qu’à le faire disparaître en partis politiques effectifs à même pas 4% chacun qui se prennent pour les défenseurs du Peuple mais ce n’est pas pour autant qu’ils devraient fermer leur gueule !… Intéressant quand même pour des partis sans pourcentages ou à même pas 4% au sortir de ces Régionales2015, qui regroupent pour le Peuple alors qu’ils ont très peu de bulletins de vote dans les urnes, écologistes et différentes formations apparentées au Front de Gauche, 12% des suffrages, droite et gauche confondues !… Passé le temps du doute, l’orgueil reprend le pas sur les ambitions de ce versant minoritaire de la Gauche française ainsi qu’en ce qui concerne ce que de nombreux spécialistes et de personnalités politiques étaient prêts à considérer comme une défaite électorale… Ce n’est pas le moment de tourner la page du Front de Gauche mais l’heure d’arriver à le faire fonctionner plus largement en arrêtant de s’imaginer que Mélenchon ou PierreLaurent puissent en être l’Empereur !

Arrêtez de vous obstiner à chercher qui serait donc le candidat plus pur jus qu’un autre !… Là n’est pas la question mais où se trouve un présentable élyséen capable d’accompagner Mélenchon à Matignon en rassemblant à la fois l’ensemble des formations du versant minoritaire de la Gauche française et en étant aussi suffisamment capable de prendre un paquet d’électeurs au versant majoritaire pour mettre l’équipe d’Eva Joly au Ministère des finances, du budget et de l’économie ; quelques NPA et Lutte Ouvrière aux Ministères de la famille, de l’enseignement et de la recherche, à l’Industrie et au développement, à l’Organisation du Travail… Histoire que tout le monde participe… Ce candidat du versant minoritaire « altermondialiste et anticapitaliste » doit renverser le versant majoritaire « socialiste » de gouvernement de la gauche française… Ce n’est plus « Mitterrand – Marchais » mais Noël Mamère – Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon !… Noël Mamère à l’Elysée, Eva Joly à Bercy, Jean-Luc Mélenchon à Matignon !… Sans quoi l’ampleur des mobilisations risque de ne pas être à la hauteur de ce qu’elle pourrait susciter si le Front de Gauche se trouvait un solide allié Écologiste pour palier à ses insuffisances.

Pierre Laurent et J-L Mélenchon ne peuvent pas y aller seuls… les Régionales les ont montrés trop faibles…

L’idée d’une « Primaire à gauche » ne semble pas si incongrue si elle se destinait à afficher clairement les deux candidats qui peuvent s’opposer pour la représenter dans un combat acharné sur le 50ème démocratique… Celui du versant majoritaire de la gauche de gouvernement, socialistes et Radicaux de gauche (PS + PRG), sortant ou renouvelé ; l’autre, représentant du versant minoritaire de la gauche, réunissant écologistes et Front de Gauche de façon plus élargie… Dans la configuration des disponibilités actuelles ramenées aux résultats des Régionales2015 (EELV 6,5% + Front de Gauche 4% + 1,5% de Lutte Ouvrière), nous pourrions obtenir Jean-Luc Mélenchon à Matignon, Eva Joly et son équipe de travail sur la passoire économique à Bercy pour s’occuper du Budget, des Finances et de l’Économie dans le but d’enclencher efficacement un redressement économique fondé sur des bases différentes résultantes des analyses de leurs travaux ; pour l’Élysée, Noël Mamère parce qu’il le mérite !

Publicités