« Régionales 2015 »

Ils rendent la Démocratie‬ presque illisible !

Que de questions bien ambigües se posent quant à la fabrication historique du Front de Gauche sur le versant minoritaire de la Gauche française en vue d’une dictature directionnelle issue d’aucun pourcentage réel, évalué et chiffré sur une base politique suffisamment importante pour pouvoir exister et être en droit d’obtenir la reconnaissance juridique et légale du Conseil Constitutionnel…

C’est quoi cette invention contraire à l’histoire du versant minoritaire de la Gauche française ce « Front de Gauche » ?… Certainement pas une évolution aux vues des pourcentages chiffrés électoraux des formations politiques qui prétendent le constituer en signature sous « accords »… Mais quels accords autres que ceux qui génèrent leur dictature directionnelle venue de nulle part puisqu’ils n’ont pas de pourcentage de base ? !… Le propre des partis mafieux n’est-il pas d’évoluer sans pourcentage ni évaluation chiffrée ?

Qu’est-ce qu’est venu faire d’autre le Front de Gauche dans l’histoire du versant minoritaire de la Gauche française si ce n’est de développer un Étatisme parallèle, un PS 2, un socialisme révolutionnaire dans le ventre mou de la démocratie ?

Incompréhensible que toutes les Gauches ne s’additionnent pas au 1er tour des Régionales2015‬ pour que chacune de ses composantes puissent pourvoir leurs sièges au prorata de leur pourcentage acquis lors du 1er Tour… Ça fait comme si des sièges aux Conseils régionaux étaient à pourvoir mais que des partis n’en voudraient pas, quitte à aller jusqu’à les refuser, préférant les laisser ainsi aux droites !… Ce n’est pas faire son boulot que de tourner le dos aux pourcentages attribués dans la soustraction telle que va la définir ce premier tour… Si ceux qui se soustraient, les 7 ou 8% qu’ils remporteront seront des points en moins et permettront aux droites de nous piétiner alors que nous pourrions les écraser si nous nous additionnions !… Obstruer les Droites n’est pourtant pas une mince affaire quand on voit les dictatures nationalistes européennes qui en découlent ou qui déferlent déjà dans bon nombre de pays sur le vieux Continent…

On arrive retranché, subdivisé, rétracté, se soustrayant aux règles élémentaires de l’assemblage habituel des versants minoritaires avec les flancs majoritaires de la Gauche française, laissant ainsi une large possibilité d’occupation et de visibilité aux droites les plus dures dans l’espace politique des médias et des urnes… Du Front Commun qu’elle était, la gauche s’est transformée en subdivisions des subdivisions… D’abord avec la nécessité qu’il y aura toujours à constituer un groupe écologiste à l’Assemblée suffisamment fort en pourcentage de vote pour qu’il soit capable d’envoyer à la fois un paquet d’électeurs sur le flanc majoritaire et un autre paquet de votants sur le versant minoritaire… 1ère subdivision et soustraction du groupe de la gauche puisqu’en s’affrontant sur des 1ers Tours de scrutins locaux aux Socialistes, ils réduisaient d’autant leur capacité additionnelle toujours offerte au second Tour mais finalement absente au 1er… Ça laisse une large place à l’hypothèse du plantage puisque rien n’est plus incertain que ces premiers Tours où l’addition n’est plus… Deuxième retranchement et subdivision maintenant avec ce Front de Gauche qui malgré les 7 à 8% dont il est évalué pour ce 1er Tour des Régionales équivaudra à un 8 « moins » puisqu’il ne s’additionnera pas à l’ensemble de la gauche et se retrouve donc de ce fait dans l’impossibilité d’occuper les Sièges dont il pourrait s’emparer… Autre aberration constitutionnelle de ces Régionales 2015 est que ce Front de Gauche ne sera représenté en suffrage de pourcentage par aucun des partis politiques qui le constituent… Pas plus le Parti de Gauche, qu’Ensemble FdG ou PCF FdG, ni même le PRG chez les Socialistes n’auront leur bulletin de vote sur les Tables des élections… Les Verts ?… Europe Écologie ?… Tous regrouperont un pourcentage commun qui n’aura eu de mérite que de voir la mort du NPA, privé de listes qui choisi d’appeler à voter pour Lutte Ouvrière… Pour que le plus d’électeurs possibles puissent se rendre aux urnes, encore faudrait-il qu’y figure le nom de leur parti d’appartenance et le versant d’affiliation clairement exprimés, sinon les votes finiront par ne plus exprimer grand chose si ce n’est la défaite assurée devant une droite bien maline qui fait croire aux divisions alors qu’elle est la championne de la réunion et de l’animation de ses trois composantes principales en une seule pour la victoire électorale… Victoire qui n’engendre pas forcément la paix de la Démocratie… C’est consternant !… Alors que la richesse de notre Démocratie devrait exiger de nous qu’il y ait le plus grand nombre de bulletins de vote pouvant représenter la plus grande quantité de formations politiques encore disponibles pour qu’incontestablement il puisse y avoir le plus grand nombre d’électeurs qui puissent se rendre aux urnes ; la gauche sombre dans les soustractions alors que sur ce genre de scrutin, ses deux versants, le majoritaire de Gouvernement, tout comme le minoritaire contestataire révolutionnaire, devraient s’associer, s’unir et se regrouper pour faire obstruction aux droites extrêmement dures qui avancent en Europe sous la forme de dictatures économiques et nationalistes très structurées, dû-ce-t-elle cette Europe, s’allouer les services de groupes spéciaux, ouvertement nazis comme Aube Dorée en Grèce ou plus dissimulés comme le GUD français qui fait son retour improvisé dans la confusion judiciaire qui recommandait pourtant sa dissolution… Bien triste Europe, à nouveau le bras et le verre levés, quadrillée de près par une pédérastie des évêchés bien calfeutrée… 

Font-ils encore partie de la gauche française ces PG et PCF – EELV écolos aussi remarquez – qui ne sont même pas crédibles d’un pourcentage électoral sur ces Régionales2015 ou ne sont-ils qu’une subdivision supplémentaire dans le versant minoritaire qui assure la survie du flanc majoritaire tout en rajoutant de la soustraction alors qu’il faudrait s’additionner au 1er Tour et remporter le maximum de Sièges dans les Conseils Régionaux et y faire rentrer le maximum de formations politiques encore susceptibles d’appartenir à la Gauche qui auront obtenu un pourcentage effectif lors du 1er Tour fatidique !

Voter pour Lutte Ouvrière et le NPA reviendrait à sortir de la construction erronée de la politique française sur le versant minoritaire et reprendre les électeurs que Mélenchon a si difficilement arraché aux écologistes, à LO et au NPA en leur prenant d’un tiers à la moitié de leurs effectifs pour gonfler son hypothétique FdG derrière une dictature directionnelle dont aucun des partis qui prétendent le constituer ne sont foutus de se confronter à un pourcentage électoral de 1er Tour… c’est quand même un grave problème de démocratie !

Mais pour le défendre ce versant minoritaire de la Gauche française encore faudrait-il oser s’emparer de ses Sièges respectifs dans les Conseils Régionaux des Régionales2015 en s’additionnant au 1er Tour au lieu de se retrancher dans la soustractions des subdivisions inhérentes à ce versant minoritaire de la Gauche française… Pour ça, encore faudrait-il oser pouvoir s’affronter à un pourcentage électoral de 1er Tour, garantissant le nombre de Sièges à répartir en fonction de ces pourcentages entre des formations capables de le pourvoir ce pourcentage… Dans la soustraction et la subdivision, nous ne pouvons que laisser une large place aux droites les plus dures, directement concernées par la dictature nationaliste européenne qui s’abat déjà sur l’Europe…

Le versant minoritaire de la Gauche française devrait s’additionner avec le versant majoritaire dès le 1er Tour pour obstruer les droites dures et s’opposer aux dictatures nationalistes européennes qui en découlent ou qui déferlent déjà sur de nombreux pays en Europe. Ceci permettrait de donner à ces Régionaoles2015 une véritable portée proportionnelle et représentative d’une gauche composite et non pas « monopoliste de pouvoir » !

Or, ni le Parti de Gauche PG, ni le PCF, ni Ensemble_FRONT_DE_GAUCHE ; pas moins que les écologistes EELV n’obtiendront un pourcentage de 1er Tour  sans alliances ; toutes ces formations prétendument constitutives du FdG qui représentent la dictature directionnelle de ce Front de Gauche issu d’une construction chimérique mais certainement pas historique du versant minoritaire, n’auront pas le dessus sur les courants historiques de ce versant minoritaire de la Gauche française qu’ont toujours été Lutte Ouvrière et le Nouveau Parti Anticapitaliste (LO & NPA).

C’est pourquoi, comme a appelé le NPA à le faire et comme nous le ferons tous et toutes, nous voterons Lutte Ouvrière !

Régionales2015 

Publicités

2 réflexions sur “« Régionales 2015 »

  1. J’ai du mal à comprendre l’idée de base. Est-ce pour que chaque parti de gauche ou écolo se présente seul au premier tour pour évaluer sa force (pourcentage) en précisant qu’au second tour il se désistera pour le mieux placé ? Sinon, je n’ai pas bien compris.
    D’autre part, il n’y a aucune raison que LO et le NPA se gardent seuls le droit d’être historiques, ne serait-ce que d’un versant minoritaire (mais quel étrange vocabulaire !). L’histoire ne commence pas hier en finissant aujourd’hui. Je ne comprends pas pourquoi le FdG ne s’imaginerait pas faire partie de l’histoire un jour futur. Et je ne comprends pas pourquoi il serait responsable du « vidage » de LO et NPA. Pourquoi les gens n’y sont pas resté. Ils ont été kidnappés ? De quoi les a-t-on menacés s’ils continuaient de voter LO ou NPA ? Que le FdG ne vous plaise pas, soit ; qu’on estime que ce soit du racolage qui n’aboutira pas, soit ; mais à ma connaissance, on n’est obligé à rien, ni adhérer ni suivre.
    Ce n’est pas que je veuille absolument défendre le FdG, c’est que vraiment, je ne comprends pas vos idées. Ni votre texte.

    Aimé par 1 personne

    • le FdG est un pourcentage de partis qui n’ont pas de pourcentages, ni « Ensemble », ni le Parti de Gauche et pas même le PCF ne peuvent justifier d’un pourcentage réel… pour moi ça pose un sérieux problème de démocratie… presqu’une représentation chimérique, genre PS 2 !

      Quand je dis « historique » du versant minoritaire pour la LCR/NPA et Lutte Ouvrière c’est parce que ces deux formations sont en politiques depuis mai 1968… ce qui n’empêche pas des formations plus récentes de faire partie de l’Histoire politique mais qu’est-ce que l’histoire en retiendra si ce sont des partis sans pourcentage qui ne décollent pas et sont incapables d’obtenir une majorité.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s