La toute puissance du pouvoir absolu d’Erdogan s’abat sur la Turquie…

Triomphalisme absolu du 316/550 ou majorité relative ramenée à un simple 3/5ème ?

Et ce 3/5ème sera-t-il toujours autant « despotique » ou tendra-t-il a devenir « démocratique » ?

Certes, le parti de l’AKP récupère ce qu’il avait perdu de pain en juin, c’est-à-dire une certaine majorité absolue mais si c’est pour écraser les minorités, on ne voit pas trop à quoi va bien pouvoir servir, à son représentant Erdogan, un tel pouvoir ; si ce n’est que de continuer à oppresser et réprimer ces minorités en question… Pas sûr alors que ces élections élémentaires qui appelaient la Démocratie, se concrétisent réellement en un vote pour la Paix… Pas certain non plus que la formule de l’invasion, prise à partie à travers le colonialisme et les puissances armées venues de l’extérieur voulant s’approprier un territoire qui ne leur appartient pas, ne marchera plus… Où veut exactement aller et en venir Erdogan dans le renforcement de la reconduction de son entreprise de séduction pour investir l’Union européenne ? Si la paix n’est pas rapidement rétablie sur son territoire, improbable restera sans doute sa demande d’adhésion au groupe européen.

Ensuite, l’AKP dans sa prétendue majorité absolue, ne tiendra sans doute pas très compte du cinquième émergeant du versant minoritaire de la Démocratie turque quand même existant et présent, même si la nuit des résultats fait osciller entre 10,8 et 10,2 du pourcentage des voix la part démocratique revenant au HDP… À 0,7% près d’abstentionnistes sur les 97% de participation (bulletins dépouillés pour l’heure), on imagine la nuit de terreur que s’apprête à passer Erdogan pour essayer une dernière fois de faire disparaître le HDP ; à 2,1% près d’abstentionnistes aussi et disparaîtrait dans la foulée également le MHP… Qu’Erdogan et son AKP puissent faire à peu près ce qu’ils veulent n’enlève en rien la fait que des observateurs internationaux suivront de près ses évolutions et ne manqueront pas d’appuyer certaines exigences européennes même si des aménagements (favoritisme ?) à son égard sont dors et déjà prévus… Assurément que le monde de la Démocratie regardera de près les agissements et les projets futuristes de l’empereur d’Ankara.

Tout dépendra de la manière dont seront lus les résultats de ce 3/5ème (calcul Êzîdîs) dont dispose maintenant le Président Erdogan quand même dans l’incapacité à modifier la Constitution parlementaire de transformation du pouvoir et de la fonction présidentielle… Soit les appels du pied des demandes de démocratie seront entendues, soit l’AKP aux ordres d’Erdogan régresseront tous deux sur les pentes obscures des dictatures aux juntes militaires ou sombreront dans d’illusoires subdivisions…

Quoi qu’il arrive, la Démocratie ne reculera pas pour les Kurdes !

TurquieParlement

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s