Erdogan vient-il faire un coup d’État mémoriel le 4 octobre prochain devant les Institutions européennes de Strasbourg ?

Où était-il Erdogan le 4 octobre de l’année dernière autour de Kobanê si ce n’est en faisant de sa frontière une passoire où passèrent non pas seulement de nombreux éléments des gangs jihadistes, mais aussi du matériel militaire performant qui n’en reste pas moins compromettant ?… Il n’est pas venu Erdogan, l’an dernier à Strasbourg, le 4 octobre, alors qu’il était question d’ouvrir un corridor humanitaire pour secourir les populations et pas les exterminer comme son silence pouvait l’exprimer à ce moment là… L’Europe n’en veut pas de sa guerre contre les Kurdes et encore moins de ses simples opérations policières menées contre le PKK qu’il transforme, non sans une certaine fourberie, dès qu’il le peut, en véritables actes de guerre… La société d’Erdogan qui se cache derrière le pouvoir absolu de l’hyper-présidence qui la sous-tend, l’Europe non plus ne devrait pas en vouloir… 

ErdogDaesh

Sur le 1/2 siècle (au moins) de luttes fratricides entre les Kurdes et les Turcs, l’appellation « terroriste » pour qualifier le PKK n’est que toute récente…. Comme une erreur de civilisation !… Il faut même dépasser le premier Cessez-Le-Feu de 1984, période où la paix était possible alors qu’Erdogan n’était pas encore au pouvoir pour qu’enfin, la haine ancestrale utilisée par l’AKP aux ordres d’Erdogan, prête à livrer une guerre d’extermination contre les Kurdes, protégés par le PKK, obtienne gain de cause et parvienne à accrocher les récalcitrants à cette dictature au rayon terroriste et pratiquer toute une série d’arrestations pour gonfler le quota des prisonniers politiques de la Turquie… Et sur un an, qu’a fait cette Turquie par rapport à la frontière turco-syrienne si ce n’est organiser les filières jihadistes qui mettaient le feu dans le Rojava ?…

Détruire un camp d’entrainement pour gangs jihadistes liés au daesh tout en épargnant la vie des civils ne relève pas d’une simple ambition politique… C’est tout de même différent d’un Erdogan qui massacre les civils en multipliant les crimes de guerre et l’irrespect des territorialités, sans que ça ne bouscule plus que cela la classe des dirigeants internationaux… Pas surprenant ensuite, qu’étrangement prêtes, maintenant en retour, ces pourritures qui ne respectent pas les Droits humains, viennent apporter leur soutien au pouvoir de Bachar al-Assad à Damas derrière la Russie, la Chine (?) comme si les premiers concernés, à savoir, les Kurdes de Kobanê, confrontés à daesh pendant plus d’une longue année, pouvaient disparaître du champ de bataille…

ErdogRojavaBlood

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s