Intervention militaire en Syrie (?)

L’armée Française devrait décider, à partir de lundi, de renforcer et de reconnaître l’autorité militaire des YPG (Narine Afrine et Mahmoud Barkhodan) en Syrie car c’est la seule force sur le terrain qui a été capable de résister jusqu’à refouler les assauts de daesh à partir de Kobanê et du Kurdistan irakien (Peshmerga)… Il n’y aura, en Syrie, pas de meilleurs « conseillers » que ces Commandant(-e)s en Chef qui puissent tirer le meilleur bénéfice de l’aide française…

Louable décision alors que de poursuivre avec la Syrie kurde des opérations logistiques à leur côté si elles se destinent à défendre et renforcer la démocratie, Kurde, Turkmène, Alevis et non pas épauler avec Poutine ou/et Obama, sur les secteurs envisagés,  les projets fous d’Erdogan, strictement opposé à la démocratie préservée et poursuivie au Rojava Syrien.

Par sa présence et son autorité, l’aide qu’apporterait la France pourrait ainsi contribuer à différencier les « agresseurs » des « agressés », les principes de « défense » des horreurs de l’« attaque », et pourquoi pas à plus long terme, parvenir enfin à décrocher le PKK du rayon terroriste sur lequel l’ont perché les armées colonialistes et impérialistes il y a une bonne trentaine d’années… Jusqu’à la libération d’Abdullah Öcalan et de tous le prisonniers politiques en Turquie et partout ailleurs dans le monde où nous le pourrons…

Mais, comme la ‪‎France‬ est aussi en Irak‬, ne se serait-elle pas tout récemment engagée en ‪‎Syrie‬ pour focaliser l’attention sur l’autre pays pendant qu’inversement, en Irak, des opérations extra-terrestres se poursuivent par l’armée turque de l’‪‎AKP‬ d’‪‎Erdogan‬ sur des arbitraires qui continuent d’officier la violation territoriale ?… De coalition internationale en passerait-on à une coalition secrète où ‪‎Obama‬, ‪‎Poutine‬ et maintenant Hollande‬, permettraient à Erdogan de faire une autre guerre que celle contre daesh pour laquelle la Turquie était censée rejoindre cette coalition ?… François Hollande pourrait y faire quand même respecter non seulement les frontières entre la Turquie‬, l’Irak et la Syrie mais également la territorialité des équipes de‪ ‎Peshmerga‬ ‪‎YPG‬ et ‪‎PKK‬ qui ont permis de refouler pendant plus d’un an les assauts cruels des gangs jihadistes de l’organisation « État Islamique » (‪‎EI‬oEI‬).

Kurdes

https://fr.wikipedia.org/wiki/Deuxième_bataille_de_Kobané

https://fr.wikipedia.org/wiki/Unités_de_protection_du_peuple

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_des_travailleurs_du_Kurdistan

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s