Vides tes poches Erdogan !…

Tant qu’il y aura des Kurdes (‎Kurdish) ‎Erdogan ne pourra de toutes façons pas gouverner !… À ne pas s’étonner ensuite de le voir non pas seulement pratiquer une sorte de terrorisme territoriale, mais aussi organiser quelques crimes de guerre et de menus massacres, daesh se transformant peu à peu en « brigades spéciales » aux ordres du même empereur d’Ankara…

ErdogDaesh

Quand même un peu l’impression que ce sont les Kurdes qui continuent la guerre de Libération en Turquie plutôt que d’un Erdogan qui poursuit avec d’autres la guerre totale contre le terrorisme parce quand on voit comment l’armée de l’AKP s’occupe du daesh, l’attitude consentante à l’égard des gangs jihadistes qui pendant une bonne année ont pu regagner la Syrie de Turquie comme passoire et tout récemment le positionnement de brigades spéciales d’Erdogan sous casquette Turkmène (oui, mais c’est un peu loin le Turkménistan de la Syrie du Nord !) en poste avancé aux jihadisme de l’État Islamique ; sûre sera la situation où Erdogan est loin d’être un pacifiste et plutôt un bon commerçant avec daesh !

Ça fait 30 ans qu’‎Erdogan cherche le ‎PKK et qu’il ne l’a toujours pas trouvé !… Alors il s’imagine peut-être s’en trouver en ‎Syrie ce qui lui permettrait de ne pas trop s’occuper du daesh !… à moins de déguiser un daesh en PKK pour faire croire à Erdogan qu’il en a tué un, je ne vois pas comment faire autrement… Le PKK du point de vue des armées occidentales est assez inconcevable étant donné que ce n’est même pas une armée, au sens colonialiste que pourraient l’entendre toutes les armées impérialistes d’expansionnisme… C’est pourquoi on ne peut pas dire que sa vocation est militaire, de l’attaque mais qu’il n’est là que pour défendre les populations Kurdes qui se font massacrer… Si il n’y a pas d’agressions, il n’y a pas de PKK puisque le but n’est pas de sortir les armes mais de les ranger et de les laisser au placard définitivement… ailleurs que dans les poches d’Erdogan !

Aujourd’hui, un responsable Turkmène parle au nom d’une région qui vient d’être libérée de l’occupant du régime de Damas et qui combat daesh (Armée Libre Syrienne). Ce ne sont pas des « rebelles » mais Erdogan semblerait se poser à côté comme pour faire une tête de pont pour daesh qu’il semblerait vraiment protéger puisqu’aucun combat réel n’a été engagé concrètement contre les gangs jihadistes par l’armée aux ordres de l’AKP d’Erdogan actuellement au pouvoir à partir du moment où elle dépasse sa frontière ; mieux, en Syrie elle se pose en tourelle de l’État Islamique depuis la prétendue assistance de la Turquie à la Coalition Internationale… Seulement si cette participation de la Turquie du régime d’Ankara se destine à porter main forte au daesh et laisser la base de la Coalition seule, cette présence turque en Syrie n’a pas de sens autrement que sous des visées d’expansionnisme territorial turc pour poursuivre des combats meurtriers, nullement stabiliser la région et préserver les autonomies non-violentes. En bref, permettre ces incursions turques sur le territoire syrien est contraire à toutes conventions internationales, des droits territoriaux et humains ; limite la différenciation encore possible d’une guerre d’agression, de celle qui défend…

Ils (PKK) ont répondu à une transformation de ce qui devrait constituer de simples opérations policières turques en actes de guerre contre lui au lieu du daesh ce qui représente une agression sur la culture Kurde… L’armée Turque aux ordres de l’AKP d’Erdogan n’a toujours pas engagé de combats réels contre daesh, mais qu’est-ce qu’elle ne fait pas endurer aux Kurdes, sous couvert d’être entrée dans la Coalition Internationale, attaque des forces Kurdes qui ont refoulées jusqu’à présent le daesh des portes de la Turquie en Syrie…. Au fil des jours, les brigades spéciales de l’armée turque, formées pour intervenir en Syrie, ressemblent de plus en plus à des postes avancés ou à des têtes de pont pour le daesh !… certainement moins pour défendre ou venir en aide à des populations kurdes ou turkmènes…

Qu’il se trompe de guerre, on s’en ficherait presque s’il n’en profitait pour assassiner ce qu’il peut de Kurde… Toujours est-il qu’Erdogan se trompe de cible au respect d’une certaine Coalition Internatioanle qui vise daesh…

Alerte invasion !… Ce n’est pas une opération de sécurisation du secteur…

Je ne sais pas si Erdogan prend ses postes frontières avec la Syrie pour des moulins à vents ou des entrées pour des parcs d’attractions, comme il l’a fait pendant un an autour de Kobanê… Nous présente-t-il ici ses nouvelles brigades spéciales qui lui permettraient de faire passer ses gangs jihadistes de l’autre côté de sa frontière de manière officielle ?… Mettre le Turkménistan au Nord de la Syrie, c’est d’une prouesse géographique identique à celle d’avoir découvert les Amériques avec Christophe Colomb… Et même si des Turkmènes existent sur ce secteur – c’est fort probable -, leur administration et leur voisin est Kurde (Rojava) et n’a certainement pas besoin de l’armée turque qui ne fait que compliquer la sécurité des Kurdes sur un terrain convoité par les Turcs. Surtout si derrière ces brigades d’intervention contre daesh en provenance de la Turquie ou de pays autour, se cachent autant de nations à la portée d’Erdogan, annoncées par les Peshmergê l’an dernier comme constituante possible des équipes meurtrières et colonisatrices des gangs jihadistes constitutifs du daesh, ISIS, organisation État Islamique (!)

Carrément mauvaise et plus qu’usurpée la présence « officielle » de la Turquie dans la Coalition Internationale… Se mettrait-elle, sous prétexte d’apporter l’aide de son intervention, à prendre des décisions de manière arbitraire, sans concertations préalables avec les autres membres de cette coalition ?… Cette question jusqu’à présent sans réponse, d’une présence souhaitable ou pas de la Turquie dans le Nord de la Syrie, tout en constituant inversement aussi un cas d’école de violation territoriale, rend très dangereuse la survie des Kurdes, déjà trop malmenée, à proximité, en Syrie

L’année dernière il était déjà question d’établir une zone humanitaire pour venir en aide aux populations du Sinjar attaquées par le daesh et Erdogan n’en a pas voulu… Il l’a purement et simplement refusé plusieurs fois. Maintenant il veut intervenir sur ce secteur où le travail est déjà fait, où le daesh a été refoulé des portes de la Turquie… Ce ne doit certainement pas être pour y faire du tourisme et je crois sincèrement qu’Erdogan a réellement raté son tour…

ErdogKurd

#‎BIJIYpg #‎erbildi #‎StopErdogan

Publicités

2 réflexions sur “Vides tes poches Erdogan !…

  1. Si je puis me permettre, les Turkmènes ne ne sont pas forcément les habitants du Turkménistan! Des tribus turkmènes nomadisent des puis au moins 10 siècles dans le nord de l’Iran, de la Syrie et de l’Irak, certaines même se sont sédentarisées… Ceci dit, ils servent toujours de prétexte ou d’alibi aux interventions de l’armée turque chez ces voisins, car le nationalisme turc en fait des « frères de sang » surtout quand ça arrange Ankara! Sinon en dehors de ça, les nomades sont considérés comme des « pouilleux » comme hélas, dans beaucoup de contrées. Le propre du nationaliste étant d’avoir une mémoire sélective et opportuniste, il y a une schizophrénie permanente entre la fierté d’être issu d’un peuple nomade et celle de ne plus l’être!

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s