Les deux policiers Turcs abattus prendraient-ils le dessus sur Suruç et Kobanê ?…

Quelle humiliation, quelle insulte sur ce qu’il reste du PKK… presque une trahison militaire depuis que sous prétexte d’entrer dans la Coalition Internationale, l’armée de l’AKP d’Erdogan en profite pour se tromper de cible officielle et frapper à nouveau le PKK, pourtant venu au secours des populations Ëzêdîs agressées et massacrées au Sinjar l’été dernier… Turquie qui était pourtant en « paix » avec la question kurde sur son territoire depuis le dernier Cessez Le Feu qui semblait déboucher vers un Processus De Paix… Ce double front ouvert par Erdogan devrait être non pas « soutenu » mais condamné par toutes les autorités militaires internationales pour cause de dédoublement et déviation de cible (daesh) et pour atteinte portée envers des objectifs en accord avec la réalité du terrain des combattant(-e)s qui ont repoussés les attaques du daesh jusqu’à présent (Kurdes – YPG – Peshmergê) ; privilège qu’on peut difficilement et honnêtement accorder aux États-Unis ou à la Turquie… Mais plus à l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie ou la Belgique, voire la France qui pourrait aussi se tromper de cible, un peu plus en avant dans le double langage…
.
.

 ErdogRojavaBlood

On remarque constamment un brouillage médiatique de la chronologie des évènements, tant au niveau de la présentation que dans les commentaires des spécialistes censés nous exposer clairement la situation… Il faut quand même rappeler qu’avant que les deux policiers turcs furent abattus du côté Turc, sous prétexte d’entrer en guerre contre daesh, les chars d’Erdogan de l’armée de l’‪‎AKP‬ avaient tiré sur Kobanê‬  et à balles réelles sur des manifestants en Turquie… Où il n’y avait que des ‪‎Kurdes‬ et depuis longtemps que les jihadistes y avaient été refoulés, aucune raison logique ne nécessitait une intervention aérienne ou de l’infanterie blindée sur ces secteurs convoités par Erdogan… Alors si ‪‎Erdogan ‬n’a pas les mêmes cartes d’état-major que celles de la ‪‎Coalition Internationale‬ qui ne pourrait être suffisamment renseignée sur la présence ou non, sur des secteurs précis, de jihadistes ; que veut-il faire exactement dans cette Coalition ?… Tapis rouge ou poste avancé ?… Une bien étrange construction médiatique pour étouffer et oublier bien vite ce qui pourrait constituer un crime de guerre, à savoir, le pilonnage arbitraire avec des blindés sur des populations kurdes dans Kobanê, volontairement ciblées qui ne peuvent de ce fait se ranger sous la simple classification d’appellation en « dégâts collatéraux » mais constitue un privilège ou une usurpation et un abus de pouvoir sur la Coalition, voire un déni de l’‪‎autorité militaire‬ des combattants YPG‬ Kurde‬ du terrain qui repoussent les assauts jihadistes depuis un an dans le Rojava‬

Chronologie :
Attentat de Suruç suivit immédiatement d’une forte mobilisation populaire kurde en Turquie et ailleurs, auquel le pouvoir de l’AKP d’Erdogan répond de manière répressive avec des tirs à balles réelles sur des manifestants, ne tenant même plus compte des dernières Législatives qui demandaient la reconnaissance des 84 Députés de l’HDP par la démocratie des scrutins dans le Parlement aux côtés des autres partis… arrestations politiques… répression communautaire… comme si les kurdes étaient responsables de l’attentat de Suruç ; nous ne pourrions répondre que la Seconde guerre mondiale, c’est peut-être la faute à de Gaulle ? (!)…

Avec cet attentat sur son sol, Erdogan se dépêche d’intervenir de lui-même dans le conflit avec daesh en ‪‎Syrie‬, prépare ses avions, surpasse le Droit International concernant les possibilités d’interventions aériennes ou terrestres et pouf !… ça lui échappe !… bombarde Kobanê… Quelques frappes suffisent et deux policiers turcs se font assassiner en Turquie et il faudrait s’en offusquer ?…

Erdogan rentre dans le conflit avec le daesh non pas parce que deux policiers se font assassiner, mais pour bombarder Kobanê et autour (là où le travail est déjà fait…) et parce qu’il craint qu’une forte mobilisation Kurde sur son territoire, ne conteste démocratiquement par les manifestations locales ses objectifs politiques qui deviennent flagrants et plus que méprisables…

Deux policiers Turcs ne se font pas assassiner en Turquie parce qu’il y a eu un attentat à Suruç en Turquie mais parce qu’Erdogan a ordonné aux blindés de tirer avec les chars sur l’intérieur de Kobanê en Syrie et à balles réelles sur des manifestants Kurdes du HDP en Turquie…

Défendre ce qui peut l’être de la politique de l’opposition (versant « minoritaire » de la Démocratie en Turquie) incarnée par ‪‎Demirtas‬ et le ‪‎HDP‬ suite aux menaces d’emprisonnement (24 ans) relatives à l’hystérie d’Erdogan n’est pas incompatible avec « sauver le Rojava‬ » …

Quant à l’entité ‪‎PKK‬, Erdogan se l’imagine encore en rêve et vit sur la pensée de 1974 ou1984, mais certainement pas sur l’avancée démocratique des dernières Législatives de Turquie ou alors il confond cet ancien PKK avec les Peshmergê‬ ou des YPG‬, voire peut-être même les Français venus épauler les Peshmergas en Irak… Toujours est-il que si il (Erdogan) cherche du PKK de l’autre côté de la frontière turque, il est mal barré, il n’y en a pas puisque ça fait un an qu’il n’y en a plus et qu’ils sont Peshmergas‬ ou YPG pour combattre daesh avec la mouvante ‪‎Coalition Internationale‬ imposée…

À l’OTAN, pour les Kurdes, il faut leur parler en chrétiens syriaques et assyriens ?… c’est du « fait à la maison » ce genre de travail d’auto administration démocratique ?…

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10204855137203182&set=gm.998452963518999&type=1&theater

VaticanKurdesOtan

Parce qu’alors là, si vous commencez comme ça, on peut aussi avoir le devoir d’aller jusuq’au bout et parler pour toutes les religions et pas que les chrétiennes…

➣ Kurdes (Yêzîdîs chrétiens kurdophones)

➢ Arabes (Chiites et Sunnites non radical-radicaux)

➣ Arméniens

➢ Turkmènes

➣ Shabaks

➢ Kakaïs

➣ Mandéens sabéens

➢ Chaldéens

➢ Druzes

➢ Alévis

➢ Ismaéliens

➣ Assyriens et Alaouites…

sont tous, cibles de l’État Islamique…

ô, bien sûr, parmi eux, il y en a forcément qui font partie des chrétiens d’Orient en Syrie ou en Irak (?).

Les Kurdes de SYRIE et d’IRAK ne peuvent que recommander à Erdogan de l’AKP de rester derrière sa frontière avec son armée turque…

The Kurds of SYRIA and of IRAQ can only recommend in Erdogan of his AKP to stay behind his border With his Turkish army…

Die Kurden SYRIEN und des IRAKS können nur Erdogan des AKP empfehlen, hinter seiner Grenze mit ihrer türkischen Armee zu bleiben…

Las kurdas de SIRIA y de IRAQ pueden sólo recomendarle a Erdogan del AKP quedarse detrás de su frontera con su ejército turco…

Abdullah Ocalan

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s