Sapin – Macron : la Grèce pin-pon !

Comme si ce n’était pas déjà suffisamment effarent de constater à quel point les membres CEE / BCE, globalement à droite politiquement, s’entêtent avec véhémence, mais parfois aussi pas mal d’imbécilité, à se sentir dans l’obligation de définir selon eux, la manière dont la démocratie politique et économique de la Grèce doit se dicter ; faut-il encore aussi leur laisser la responsabilité d’en décider la manière dont elles doivent se décliner… Ça donne pas mal d’aisance à Michel Sapin, carrément au-dessus de tout ou nous parlant d’une réalité par énigme (ce n’est pas très euclidien : Euclide !) ; pour Macron, ça sombrerait presque dans le sordide politique mais comme il provient d’un moule politique assez indéfini – il n’est pas au PS, pas moins qu’il ne soit anticapitaliste ou écologiste – il y a de forte chances pour qu’il poursuive sur sa lancée en multipliant ce genre de connerie et d’amalgame indigeste… Rappelons-lui que « gauche de la gauche » ou « extrême gauche » ne veut rien dire puisqu’ils ramènent à une gauche analytique issue des luttes sociales historiques basées sur des engagements politiques clairement définis qui ont une trace dans l’histoire… Encore moins aura-t-il, ensuite, l’envie de mépriser ce qui pour lui n’est certainement que du gauchisme alors qu’il s’agit d’une « gauche » à laquelle Jaurès lui-même a participé… les utilisant peut-être mais certainement pas en les méprisant comme l’ont fait Macron par la confusion des extrêmes et Sapin en prenant, comme pour le TCE, le résultat des urnes pour un moins que rien. Comme si les urnes pouvaient mentir (?)… Grande et fondamentale différence d’avec les sauces dém’ d’aujourd’hui !… Le socialisme classique, suivant l’usure du temps et le manque d’idées, deviendrait-il « pompier » dans l’art qui lui est si particulier, de satisfaire son opposition plutôt que son parti ! ?

En conséquence de quoi, la politique du « versant minoritaire » AltermondialisteAnticapitalisteAnarchiste doit passer sur l’économique de l’« option majoritaire Socialiste » posée sur la ligne d’un cinquantième démocratique qu’elle transforme rapidement en 4/5ème despotique dès-lors que le PS se satisfait de sa simple élection au SuffrageUniversel ; l’Écologie appartenant dorénavant à tout le monde… À preuve du contraire, les bourdes pitoyables lancées lamentablement à la criée qui ne peuvent que déconsidérer la Grèce dans nos esprits et le fort intérieur de sa souffrance, comparant, pour Macron, le Syriza à de la contestation d’extrême-droite made in Fn (le parti « Franco-Français) alors que Tsipras est au gouvernement, qu’il a été élu et qu’il n’en est plus à de la simple protestation. Il est le représentant d’un versant minoritaire de la démocratie ayant réussi à arracher la majorité électorale ; quant à Sapin, c’est encore plus le délire ou relève de la moquerie des seigneurs puisque malgré les 60% de « non », il reste persuadé que la dynamique reste du côté du « oui » !… Soit il ne sait pas lire les résultats électoraux, soit il faut lui faire un dessin !… Macron dans le résultat se fait le publiciste de l’extrême et Sapin rassure sa moitié de militants voués à sa cause… Si c’était pour placer le mot « dynamique », il aurait mieux fait d’utiliser celui de « choix » pour carrément avoir l’air idiot, ce qui aurait été plus conforme aux réalités de sa politique économique et de la considération qu’il aurait éventuellement encore pour la catastrophe grecque.

Je compare la Grèce à l’Allemagne où on remonte à 1945 lorsque la Guerre mondiale cessait pour constater le même niveau de pauvreté dans les deux pays, l’un occupé, l’autre occupant… Dévastée et libérée, le temps n’aura décidément pas comblé la différence… La Grèce ne pèse pas bien lourd puisqu’elle ne vent pas d’armes, ni les centrales nucléaires mais grâce au ciel, elle s’épargne le marché d’avions de chasse militaires qui seraient incapables de décoller, par contre ils font des plus-values sur le tourisme jusqu’à l’épuisement… Son monde agricole devant être au niveau du notre, hors grande industrialisation agricole, voire en-dessous… Vraiment pas de quoi plaisanter… Aujourd’hui ils devraient être pour le remboursement d’une dette grecque, certes, mais au prorata uniquement des investissements effectifs retrouvés dans l’économie sur le terrain sous la forme des liquidités réelles ayant été mises en circulation qui ne sont évaluées qu’à 1/3… Les 2 autres 1/3 sont restés malheureusement aux mains des banques pour nourrir les marchés spéculatifs, alimenter de l’évaporation fiscale derrière les commissions que se prennent au passage nos adulés traders européens du « marché commun » et chaque fois ils recommencent à alimenter les banques mais pas les populations… C’est pour le moins étrange…

Non de Zeus !

GROXI

_______________

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s