➢➣➤ Amis syndicalistes !

Depuis de trop nombreuses années la définition statistique de la représentativité syndicale est complètement erronée et se joue allègrement des chiffres dans les médias pour vous situer, autour d’une tranche variant entre 7 et 10%, parmi ce qui est encore possible de sonder effectivement sur le terrain, en matière de « syndiqués » réellement et librement… Car ne nous y méprenons pas, mais il y a une sérieuse embrouille dans cette si faible annonce chiffrée de ce qu’il resterait des syndicats puisque de toutes façons, cette statistique, fantôme ou dévaluée, ne tient absolument pas compte de tout un pan du secteur économique qui appartient, d’une manière si snobe et aristocratique, au domaine privé !… Ce qui se dit entreprise privée, petite ou grande, malheureusement là-bas, ça fait longtemps que toutes formes possibles ou supposée de syndicalisme n’existent plus… Dans « le privé », il n’y a plus de syndicalisme du tout autrement que sous la forme de l’intermédiaire MEDEF autoritaire qui a vite fait de supprimer les inégalités en interdisant toute appartenance syndicale… Si dans ce « privé » tu veux te syndiquer ouvertement, libre à toi, mais tu ne resteras pas longtemps dans la boîte… Alors comment faire vivre un syndicalisme dans le secteur « privé » de l’économie française autrement que clandestinement ?… C’est aberrant ce non respect concerté de la possibilité de se syndiquer dans le privé, mais ça ne veut pas dire qu’en retour, ces salariés en question n’éprouveraient pas le désir de s’attacher à une forme syndicale comme Sud ou la CGT ?…

Donc, à partir de la prise en compte de cette situation d’inégalité absolue en matière de représentativité syndicale liée au secteur privé de la vie économique, il faut bien en déduire et constater que le syndicalisme, tel qu’il s’est construit à travers l’histoire ouvrière, libre et commune, n’est plus que possible, vivable et existentiel que par les grandes entreprises d’État, publiques ou nationalisées, inscrites au CAC 40 ; ailleurs c’est devenu depuis longtemps plus difficile, voire même impossible tant les conditions d’embauche sont devenues draconiennes, dans le public comme dans le privé aujourd’hui… Syndiqués !… vous valez trois, quatre, voire cinq fois plus que ce qu’annoncent les chiffres chaque fois qu’ils tentent d’établir des répartitions du moment que le secteur privé a bouffé trois à cinq fois plus de champ d’activité propre au fonctionnement privé qui marque, à lui tout seul la mort du secteur public ! Ce en quoi, ce même espace public doit être développé de manière égale, si ce n’est plus amplement que le privé, devenu, lui, non seulement dangereux pour la représentativité syndicale mais également pour la santé économique d’un pays puisqu’il pousse les patrons à ne plus se mettre au service du secteur public…

syndicalisme‬ syndicats‬
SecteurPublic‬ ‪‎SecteurPrivé‬
‪‎CNT‬ ‪‎Sud‬ ‪‎CGT‬
CommunismeOuvrier

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s