Le monde entier manifeste son soutien pour Kobanê !

Mobilisation générale aux quatre coins de la terre pour rendre hommage aux martyrs et affirmer leur soutien aux combattants, toujours d’une rare intensité… Copenhague au Danemark, Honduras, Bolivie et Équateur pour l’Amérique du Sud marquent au son des batucada le rythme des guérilléros un peu comme à l’image de ces amis Kurdes turcs (Kurdos-Turcs ou Turco-Kurdes) massés à la frontière syro-turque à quelques mètres de Kobanê qui acclament et tapent des mains en chantant lorsque les YPG frappent dans les jihadistes depuis cinq semaines. L’Australie a également droit à une manif’ monstrueuse puisque ses armées participent à l’« aide » de la coalition… Rappel cinglant des manifestants à l’approche de la Turquie qui a connu pour la première fois des manifestations sans violence dans la journée, peut-être certainement pour les oreilles de l’ONU, aux cris de « Öcalan… clap, clap, clap… Öcalan, clap, clap, clap… Öcalan, clap, clap, clap » Occasion rêvée pour en rappeler la demande de sa libération alors que l’Union européenne et l’ONU (sans doute trop attachée à l’OTAN), toujours autant à droite, trop à droite, droitière et adroite, s’en contrefait bien de la libération d’Öcalan !… Tout comme sa tête plonge aussi dans le sable ou se roule sous la table dès qu’on lui demande de désinscrire de la liste des « terroristes » la représentation politique actuelle de cette organisation qu’était le PKK des années 1970 même si celui-ci est resté le même, mais ses moyens d’action ont changé puisqu’il court derrière un cessez-le-feu et redoute par-dessus tout, qu’à Kobanê, l’autorité militaire des YPG passe aux mains des Peshmergas (Kurdistan irakien) au sortir du conflit. Cette possibilité ne devrait même pas être envisagée puisque les combattants de Kobanê sont des YPG-YPJ et non pas des Peshmergas venus ensuite prêter main-forte… Il faudra veiller ensuite à la cordialité militaire et au respect des autorités des combattants en vue d’équilibres géopolitiques plus stables et plus respectueux pour l’avenir… Et accepter, tout au moins déjà l’envisager, la présence du Hezbollah aux tables de Paix futures puisqu’il est la troisième organisation armée, après les Peshmergas et YPG-K-J, à chasser du jihadiste au nord Liban, prenant les devant sur l’autorité militaire française toujours installée là-bas dans des paradis fiscaux où s’allie le culturel à l’économique avec toujours autant de farniente… Mais je suis sûr et persuadé que les représentants associatifs et politiques n’auront pas manqué de rappeler ce point important comme ils auront certainement encore une fois dénoncé cette quasi obligation de rattacher l’entité religieuse Êzidi Kurde au chrétiens d’Orient d’Irak sous prétexte qu’elle serait issue d’une secte religieuse Kurde alors qu’elle représente une entité chrétienne libre du Kurdistan que le vatican a toujours refusé de reconnaitre autrement que sous des formes nationalistes d’une chrétienté irakienne un peu constructionnelle bien de chez-nous… Enfin, il aurait aussi fallu rappeler dans cette journée mondiale pour Kobanê, pour mieux sortir de l’impasse Öcalan, qu’avant tout il représente une autorité politique et non pas militaire comme tout ce qui tournoie autour de sa libération essayerait de l’y maintenir, espérant certainement profiter de l’absence de cette autorité politique qu’imposerait en retours la libération du politologue d’Ankara, Abdullah Öcalan !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s