Non à l’inexistence politique d’Öcalan !… Erdogan et sa came… ⟲⤿⟲

Au profit de mesures économiques ?

Et si Erdogan en était là parce que là-bas (chez nous) Le Pen « major » lui déployait par similitude idéologique – comme cette famille politique française pourrait très bien le faire chez nous en s’apparentant à du daesh ou de l’al-qaida dans leurs comportements abjects – tout un tapis de faveurs bancaires et militaires pour que sa politique du double langage à propos de ses « cousins Kurdes » puisse se développer ainsi ou plutôt y garantir la totale paralysie ou blocage de toute évolution possible ?… Le tout dans une sorte de fable géopolitique moderne pour grands enfants tournant autour d’une sorcière noire ou d’une dame blanche avec toujours les mêmes protagonistes de ce qui est pire que le capitalisme : la prostitution et la schnouffe !… Je ne dis pas ça pour les jeunes d’aujourd’hui mais pour une vice-présidente du Conseil d’administration d’un Crédit Mutuel d’Alsace où ma grande soeur aurait dû aller travailler (combat contre la finance – fin des années 1970) qui n’allait pas qu’en vacances en Turquie (?)…En tous cas Erdogan fait bien l’esbroufe !

Les situations conflictuelles dans les associations ne sont pas bonnes surtout si des directions actuelles s’éloignent de fondateurs certainement devenus trop frondeurs sur 15 à 20 ans d’histoire des Kurdes en Alsace… En Bretagne il y a aussi deux courants mais ils travaillent certainement mieux ensembles… En Alsace des changements sont demandés, peut-être moins en Bretagne… Mais si des représentants du tremplin associatif ayant acquis une certaine fonction (comme celle de directeur ou de comptable) avaient pu servir de boulevard aux assassinats de Sakine, Rojbin et Leila par l’intermédiaire d’un chantage entre des acquis de directions reconnus et la participation active à l’agitation propagandiste d’une reconnaissance du PKK qui ne se fait toujours pas chez nous alors que là bas cet acquis lui est reconnu depuis le « cessez-le-feu » 2003 réaffirmé en mars 2013 par une existence et une reconnaissance politique dans la lettre d’Öcalan aux peuples et aux minorités ?… Des marchés couveraient-ils ou couvriraient-ils déjà des accords secrets entre commerciaux et politiques (mais pas les bons) autour d’un choix prétendu libre, agiter sous limite de mise en veilleuse officielle l’étiquette du PKK pour que puisse en être limitée sa reconnaissance sur notre territoire et pour qu’en ses terres d’origine, la-bas dans une Turquie pas si lointaine que ça, ils puissent l’exterminer et mettre enfin à exécution, comme ils l’attendent depuis si longtemps ce programme politique d’Erdogan, mais pas qu’en Turquie mais aussi en Europe et sans doute pas aux États-Unis où il existe déjà puisqu’il vient de là-bas (intelligence service high school) ; programme politique du Président Erdogan donc qui consisterait à liquider le dossier PKK  le plus rapidement possible ?

ONU* où es-tu ?…

Triste constat au bout de quatre semaines de conflits où tous pourraient un peu être accusés de complicité d’assassinats en quelque sorte puisque quasiment chaque intervention ou déclaration ne mentionne pas de quelle manière toute ces coalitions, prétendues aides accordées (données, louées ou vendues ?) sont formulées ?… Ni comment la participation pour aider politiquement et matériellement les combattants en oeuvre contre les gangs jihadistes – sous l’incompréhensible et consternant blocage européen qui peine à faire ce que demande Obama depuis le début (la désinscription du rayon terroriste ainsi que la libération d’Öcalan) ne peut se faire ; si ce n’est pour confirmer et consacrer l’inexistence politique d’Öcalan ?… D’abord en ce qui concerne les titres Universitaires on est en droit de se demander si les autorités turques lui les ont laissés ou lui ont-ils été retirés comme on supprimerait un permis de conduire ? Mais après tout s’arrangent-ils mieux de cette inexistence politique qui favorise un autre jeu en le maintenant au simple rayon militaire dans lequel ils préfèreraient sans doute l’acculer et le résigner ce militaire Général Öcalan, bien plus manipulable ainsi que derrière sa tunique plus humaine de professeur en chaire de la faculté des sciences Politiques d’Ankara dont il s’est toujours revendiqué ? Car en sons sens initial, le PKK et Öcalan sont politiques avant que d’être militaires… Ce sont toutes les armées les plus pourries du monde réunies dans des coalitions de fantômes qui risquent à nouveau de le rendre « militaire » par immobilisme et rien qu’en ne le considérant que comme un personnage militaire alors que c’est avant tout un Politologue !… Il est par essence politique et non pas une représentation militaire, qui plus est, erronée !… Et bien on se sera bien fait berner mon Général mais ne leur gâchons pas un tel plaisir…

Bien gêné certainement serait celui qui lui accorderait la liberté tout en partageant sa parfaite connaissance du système capitaliste lié aux manipulations entre les communautés idenditaires ainsi que la suppression des minorités au nom des États-nations et de l’hégémonie nationale (nationalizante ?) !…En tant que parfait politologue, ce qui devrait lui revenir de droit, cette reconnaissance devient d’autant plus urgente qu’on ne sait jamais trop où commence… un peu plus où finissent les dangereuses liaisons entre la nation et le nationalisme…

_______________

* Le plus grand politologue de tous les Temps (Abdullah Öcalan, emprisonné à Imrali pour faits de guerre et non pas pour sa Constitution Politique) avait prédit la non acceptabilité de l’Institution Internationale régente dénommée l’ONU (Organisation NATIONALE ou NATIONALISTE) tout juste bonne à consteller des Coalitions de la honte opposées aux combattants sur le terrain à Kobanê… Connaissant cela, il est plus que normal d’émettre des réserves quand à la validité de la présence turque à sa frontière alors qu’il est censé être sur une ligne « cousins Kurdes »… Qu’est-ce qu’il en est de ces caisses d’armements filmées par le gang jihadiste, se ventant déjà d’avoir dérobé quelques unités de l’armement largué par les États-Unis ?… Étaient-ils réellement jihadistes ou n’étaient-ce que des soldats déguisés en armée nationale ?… Servaient-elles, en traine du largage, à débusquer des jihadistes planqués ?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s