Coalition Internationale – autorité militaire arrachée à Kobanê – rupture de l’inviolabilité des territoires établie par la présence des chars turcs entre Kobanê et la frontière turco-syrienne…

La Coalition Internationale s’était engagée à respecter et accorder l’autorité militaire aux combattants kurdes qui n’étaient pas seulement les premiers mais les seuls à prendre les armes pour se protéger des attaques du gang jihadiste… En Irak cela a quand même porté ses fruits mis à part qu’à plusieurs reprises les groupes jihadistes furent clairement regroupés et isolés dans des zones précisées par cette autorité militaire du Kurdistan mais l’aviation de l’aide aérienne n’a pas réagi à deux ou trois reprises (?)… Maintenant, en Syrie il semble que la logique du Kurdistan irakien n’est plus respectée… Qu’en Syrie, la coalition autorise la Turquie à effectuer un déploiement blindé autour de Kobanê avant que ce pays n’ait voté quoi que ce soit échappe déjà au départ à toutes règles élémentaires de Droit International… Que le principe d’action de cette coalition, qui au départ était de fournir une assistance aérienne et du matériel selon les demandes des autorités militaires du terrain (YPG – PYD) se transforme, à l’arrivée en « mise à disposition pour la Turquie », échapperait presque à toutes règles commerciales… Cette coalition n’a pas pour rôle de dérouler un tapis rouge à la Turquie en lui accordant des privilèges sur la territorialité en Syrie mais de maintenir les chars turcs de l’autre côté de la frontière syrienne pour participer effectivement à la défense des Kurdes de Kobanê, à moins qu’il n’en soit autrement, en Syrie, qu’en Irak, pour le Kurdistan ?… des chars qui ne servent à rien qu’à paralyser et affaiblir le système défensif de la ville de Kobanê…

Pourquoi la Turquie a pu infiltrer aussi aisément le territoire syrien en profitant de l’opportunité de Kobanê, en dehors de toutes conventions internationales sur le respect de la territorialité, alors qu’elle n’a jamais été appelée à intervenir, que les combattants de la coalition internationale de l’autorité militaire sur le terrain affiliés aux armées du Kurdistan attendent une aide aérienne et pas terrestre sans accord ni consentement ?… Ici la Turquie s’impose et ne vient pas en aide…

La Turquie avait déjà bafoué les Droits Internationaux en implantant au préalable ses chars en Syrie du Nord sans que rien ne soit décidé ou voté… La Syrie n’appartient pas à la Turquie et encore moins la ville Kurde de Kobanê… Prête à intervenir, la Turquie qui ne fait rien, enlise Kobanê vers la possibilité d’une tuerie supplémentaire… Elle devrait être exclue de la Coalition Internationale pour non-respect des frontières…

Qui franchit la frontière s’accuse… Et c’est l’armée turque qui a outrepassé les accords de cessez-le-feu et du respect des frontières comme pour prêter main-forte aux gangs jihadistes qui s’emparent de Kobanê. Elle n’aurait jamais dû envahir le territoire syrien sous prétexte qu’il serait Kurde donc automatiquement Turc. Ce qui serait une erreur militaire sans précédent dans le contexte où tous, de cette coalition, s’apprêtaient à venir en aide aux Kurdes de la ville de Kobanê en Syrie et non pas en Turquie.

La Turquie a enjambé la frontière syrienne depuis longtemps comme si elle était venue faire la jonction avec le gang jihadiste devenu la mafia du Moyen-Orient… Si jamais l’ordre était donné de faire intervenir l’armée turque à l’ultime limite, garantie l’idée de voir Kobanê tomber aux mains des jihadistes.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s