Sarkozy : « deux neurones » et c’est tout !

L’Homme « com », Sarkozy, n’est convaincu que de lui-même… Le nouvel homme publicitaire élu en politique par une hypothétique attente dont personne ne veut se sent « obligé »…  Qu’on lui pardonne la bassesse de sa noblesse d’esprit mais si ça se trouve ce n’est que le pognon qui a besoin de lui et personne d’autre, d’ailleurs même sa femme Carla reste réservée sur son retour en politique qui le verrait partir de la maison, apeurée d’angoisse à l’idée de dire à son enfant « papa ne viendra pas ce soir, mon chéri, il est à l’Élysée »…

Il gesticule, imbu de nouvelles mimiques, pleurnicherait presque… Gare !… Il se remet en question, ça risque de le rendre pire qu’il ne l’était jusqu’à présent dans l’isolement médiatique qui fit suite à sa défaite de 2012. Deux ans de silence c’est pas fait pour que « monsieur » mâche ses mots aujourd’hui. 700 mots pour éponger le déshonneur ! Si il ne se regarde pas à la maison en vidéo et on le comprend, il ne s’entend sûrement pas non plus : l’honneur qu’il a eut a diriger le pays pendant 5 ans le rend cependant antipathique aux yeux de nombreux Français… Sarkozy passerait-il à chercher « la bonne expression » ?… Mais il a beaucoup réfléchit, nous dit-il, pour finalement ne pas dire grand chose, une fois passée la banalité du j’aime mon pays et une absence d’espoir qui ne regarde que lui parce que si ne pas croire à Sarkozy signifie qu’on ne croirait forcément en rien, reclus dans l’isolement, je me méfierai du dictateur qui sommeille en lui !… Il a mis deux ans à murir, enfin il paraît qu’en lui ça a muri, il doit en être intégralement pourri d’avoir mis autant de temps à murir, probablement dans un état proche de la décomposition…

Tressaillant sur lui-même, il nous avoue qu’il a besoin de retrouver sa famille politique auprès de qui il devient le « sarkocon », un cocon où il fait bon cocooner à l’abri des paradis fiscaux : celle qui a installée l’austérité et la précarité galopante, autant licencié en 5 ans et multipliée la prise illégale de bénéfices, non merci ! Pas besoin de vous ! Ne reste plus alors à la politique de prouver à Sarkozy qu’elle peut très bien se passer de lui pendant deux ans et demi encore au moins…

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s