⟳⤾⟳ LA PROBLÉMATIQUE KOUCHNER… (ONPC de Ruquier)

Éditions Arts et Lumière

Éditions Arts et Lumière

Grosses lacunes chez Kouchner (modéliste du pouvoir, sans autorité intellectuelle aucune)… il faudrait pouvoir préciser et apaiser tout ça… quand même lamentable son attitude Kouchner‬ sur le Kurdistan‬ et de bien d’autres aussi… cette incapacité sournoise à ne jamais situer le problème là où il est, à savoir la rupture d’un cessez-le-feu avec la Turquie et non pas une révolution sociale sur une terre brulée où la société n’est plus là et où peuvent maintenant parler les « armes lourdes » ! (CessezLeFeu‬ RévolutionSociale‬ Société Syrie‬ ) Au moins on voit comment ils sont… incapables d’expliquer clairement et simplement ce dont il s’agit en Turquie SYRIE et Irak‬ déjà voués à une forme de marchandage territorial on dirait bien… ils parlent de nombreuses forces militaires prêtent à surgir dans le Kurdistan (et bé, on voit avec les tanks d’Erdogan‬…) alors qu’il n’est question, au niveau de leurs lois internationales que d’une rupture de cessez-le-feu qui liait ce Kurdistan avec cette même Turquie pas si immobile que ça puisqu’elle a décidé d’envahir une partie de la Syrie par territoire kurdistanais interposé dans le silence le plus condescendant (abominable et cruel) des organismes internatiaunaux (OTAN‬ ONU‬ UnionEuropéenne‬) Ils pourraient se faire des hommes de paix comme Allah‬ et Dieu‬ réunis pour la Démocratie‬, la Paix‬ et la Fraternité‬ des peuples au lieu d’en rester de grands guerriers, responsables de nombreux conflits, d’agitations sociales en tous genres, soumis à des intérêts de rentabilité commerciale et vraiment pas établis sur une NeutralitéAxiologique‬ ou/et un RespectDesEnseignements‬

Publicités

Le son d’la cloche…

« La connerie du jour »… non mais vous voyez ça… je suis dégoûté… le torchon local fait un de ces titres à vous remuer la soupe de la veille pour vous faire sortir de votre bouche un autre son de cloche (#LeSonDeLaCloche #LaConnerieDuJour)… Non seulement cette presse Nationale et Régionaliste, versatile, dévergondée et néfaste à la bonne compréhension des situations ne devraient plus recevoir une seule cents de l’aide apportée aux médias par l’ #État français…. excusez-moi là, les journaleux mais vous êtes vraiment des crapules parce que mettre en titre ➤ « 400 Kurdes contre daesh » ⬅︎ autrement que pour que la solidarité kurde se prenne à nouveau des coups de couteau comme l’assassinat des 3 femmes à Paris qui militaient pour la libération du Kurdistan vous n’auriez pas pu faire mieux que ça… connards des #DernièresNouvellesdAlsace #DNA NON ce n’étaient pas « 400 Kurdes contre dash » (la poudre blanche qui lessive vos cerveaux) mais de ➤ 400 KURDES QUI DÉFILAIENT POUR LE RESPECT D’UN CESSEZ-LE-FEU CONCERNANT LA TURQUIE ET LE KURDISTAN ⬅︎… en plus « réservé aux abonnés »… bonjour la #démocratie

http://www.dna.fr/edition-de-strasbourg/2014/09/28/400-kurdes-contre-daech 

#CessezLeFeu #Turquie #Kurdistan

Cnr

Encore une semaine tirée par les cheveux…

Pendant de longues et étranges semaines, l’opinion publique française a tenté de manipuler les états d’esprits de la population autour de la question « si oui ou non la France avait une raison de s’impliquer aux côtés du Kurdistan en Irak, puis en Syrie »… Alors que cette question est complètement stupide du moment que ces liens avec le Kurdistan coulent de source suite aux assassinats des trois femmes kurdes à Paris… Mais ça ils l’avaient bien vite oublié ou pensaient à autre chose déjà avant que de s’engager, à tournoyer ainsi sur une problématique inutile, c’était une perte de temps annoncée qui ne faisait qu’en gagner au daesh… Jusqu’à Kobanê… Les tanks turcs en Syrie…

Au début aussi, l’émergence d’ « une révolution sociale » qui l’annonce peut-être mais qui ne peut encore être considérée comme telle dans des régions où les populations ont fuit, ont abandonné leur village et qui n’ont surtout pas envie d’y retourner… facile la révolution sociale quand il n’y a plus personne d’autre que des fusils… Ce climat nous conduirait-il à une forme de solitude politique face aux jihadistes ?… À se rappeler le rythme sur lequel se précipitaient les formations politiques avant l’été sanglant, pour apporter leur soutien aux Kurdes, on comprend plus aisément maintenant que tout le monde se bouscule à la porte du Kurdistan… Terres d’Öcalan… Dans les grandes nations devenues impuissantes – ONU, OTAN et Ue incapables de prendre des sanctions directes et efficaces contre les violations territoriales de frontières bafouées – ne le seraient-elles pas un peu toutes devenues un peu aussi, terroristes ?… Dans une sorte de jihadisme financier déguisé en terrorisme d’État contre qui, seul le combat contre la finance pourrait résoudre la terreur que ce jihadisme financier fait régner sur nos sociétés et dans lequel il fut difficile de ne pas tremper…

Ensuite pendant une bonne semaine, celle qui vient de passer, les médias étalent subitement dans tout le pays « nous sommes en guerre », « c’est la guerre » sans doute dans l’espoir de prolonger l’intervention à l’Assemblée de Fillon montant dans l’hyperbole militariste jusqu’à vous faire suffoquer d’apologie guerrière… La crise de gaullisme de Cohn-Bendit, pour le lendemain… L’entendre, mais il est à la retraite, reprendre un discours jo par « nous ne verrons certainement pas Abdullah Öcalan prendre aujourd’hui la parole aux micros de l’Assemblée… »… Ils repartent dans une hyperbole militariste, profitant d’une question qui ne concerne que le respect d’un cessez-le-feu qui engage ce Kurdistan avec la Turquie mais il pourrait en être tout autrement, comme si à l’inverse, la France préparait une sorte de terrain pour la Turquie… Ce n’est effectivement pas de guerre dont il est question mais du simple respect d’un cessez-le-feu…

Trois apprentis jihadistes partis puis revenus pour sauver leur peau se retrouvent incarcérés après s’être fait balader une journée devant les portes fermées de la gendarmerie… sans doute pour que des troupes d’élites puissent ouvrir le feu sur eux ? Ce qu’on sait, c’est qu’ils dénoncent ouvertement l’implication de la Turquie d’Erdogan et du régime d’Ankara au sujet du développement des milices jihadistes… encore plus ouvertement soupçonnées d’être des agents d’un jihadisme financier lié à la protection du capitalisme en phase de fascisation extrême… « Europe complice ! » entend-on dans les manifs lorsqu’est évoquée la « Turquie fasciste » à qui, pas même la France n’oserait donc renoncer ? (!)…Clos l’affaire du retour des présumés jihadistes et scellées leurs dépositions dans les coffres-forts du secret défense (?)

Meeting de Sarkozy à Lambersart ( 25 septembre 2014)

Ils vont écouter Sarkozy comme des aveugles allant s’abreuver de petits mots doux, d’excuses en tous genres pour invalider des procédures judiciaires en cours, persuadés que les fausses factures c’est l’avenir, les prises illégales d’intérêts le signe de bonne santé de leur capitalisme libéral outrancier pour finalement se retrancher derrière une hypothétique, illusoire et hypnotique « unité nationale » impossible a appliquer aux réalités autrement que par l’élaboration d’un système fasciste sophistiqué alors qu’il s’agirait de veiller à l’application du droit international lié au respect des frontières et contenir l’exacerbation nationaliste en cours… et ils s’étonnent de voir Le Pen galoper sur ses fous chevaux blancs ! Ils prendraient presque des airs surpris lorsqu’on leur annonce que l’ensemble de leurs partis politiques « majors » sont en perte de vitesse et ne représentent plus grand choses de la population si ce n’est un pouvoir imagé et presque parfois imaginaire, que l’abstentionnisme est la plus grande force politique actuelle… c’est effectivement d’une mise en scène (BFMTV) dont il s’agit car il ne pourrait être question de meeting politique tant son discours est creux, d’une banalité affligeante…

Tribue ?… Tribune ?… Devant tous les Français ?… c’est pas sûr qu’ils soient disponibles à entendre l’engoncé !…

« Le son d’la cloche »… à entendre celui de Sarkozy en réunion publique, derrière son PMU (Ump en phase de bismutation)… Pour Gourdel Sarko me rappelait son discours de Strasbourg en 2012 utilisé pour commenter Merah… en long, en large et en travers… Alors autant reprendre la parole comme en 2012 : « Quelque chose d’encore plus surprenant que les petites phrases assassinent qui égayent les potins de la campagne électorale pour les Présidentielles fait figure de significations cachées à travers ce qui constitue l’exactitude du mot choisi** en toute singularité et bien au-delà des similitudes qu’il suggère.

Battre ne suffit plus, mettre la raclée ou pulvériser le score de son adversaire non plus, passer devant semblerait trop romantique et remporter la bataille s’affublerait d’un langage trop guerrier ; toujours est-il, qu’une fois de plus, Nicolas Sarkozy en a encore raté une bien belle occasion de se taire ou de tourner sept fois sa langue autour de ses innovations avant que de nous baver sa suave imagerie qui, par les temps qui courent, ressemblerait plus à une menace terroriste qu’à un objectif politique mesuré… »

__________________________________________________

Extrait de Changement de perspectives à travers les Présidentielles 2012 (424 pages), article « Nicolas Sarkozy estime pouvoir « exploser Hollande » ? !… », pages 52 à 54, in Première partie : La Droite de l’Ump derrière son Sarkozy

https://laurentgantner.wordpress.com/vdm-publishing/ 

« Unité » d’accord mais pas « unité nationale » !

Le terrorisme en compensation à nos propres désunions ?…

Non mais ils sont fous ou quoi ?… La droite hier (Fillon & Vigier) n’ont eu à la bouche que le champ lexical de l’apologie militariste servile à l’hyperbole guerrière et non pas, comme ce fut le cas de l’ensemble socialiste amené à se serrer les coudes, une approche plus nuancée de la situation… Le 1er Ministre nous apprenant qu’il faut encore vérifier des informations sur les renseignements que le sommet de l’État obtient sur la Turquie ?… C’est quand même intriguant, mais pas forcément étonnant, d’apprendre que des renseignements se fassent biaiser, fausser ou orienter différemment que la réalité n’oserait l’imposer par les services de renseignements. Serait-ce là le début de la corruption, de la crise économique ?

Fillon n’aurait pas dû sombrer dans l’exacerbation guerrière et nationaliste de son discours hier à l’Assemblée, moment où se décidait si oui ou non l’otage Français allait y passer… Hélas, l’histoire ne nous dira pas sur quelle intervention de la députation celui-ci fut supprimé mais peut-être que Fillon (Ump en phase de bismutation) et Vigier (« nouveau centre », nouvelle construction imaginaire des droites réunies en une seule par sa même extrême) n’auraient pas dû intervenir comme des « militaires » défendant une armée de colonialistes endurcis… il aurait mieux valu que la députation s’adresse d’abord à Abdullah Öcalan à propos de cette conception de « l’unité nationale » pour tenir compte de tout ce que cela peut impliquer pour une nation qui préfère se cacher, se retrancher et s’isoler derrière l’illusion d’une unité nationale, jamais entièrement réelle, alors qu’il vaudrait mieux veiller au respect et à l’application des droits internationaux pour protéger les frontières d’autres nations qui chercheraient à infiltrer des territoires au lieu d’attendre pour mieux les vendre à des nations plus riches.

Monsieur ‪‎Fillon‬ se demande où seraient passées les armes destinées aux Peshmergas du Kurdistan… Mais il est con ou quoi lui ?… Encore faudrait-il donner une réponse à cette question… il ne suffit pas seulement de poser la question sinon je vais vous la donner la réponse… 70 millions d’équipement militaire fournis par l’Allemagne, bloqués par des services français à ‪‎Erbil‬ (liés à l’ONU, l’OTAN et l’Ue (ultra-droitière) et vendus par des lepénistes (probablement sur des conseils poutinistes) à l’État Islamique !… il n’y a qu’à voir leur compte bancaire gonfler… et c’est possible !… ce en quoi Fillon n’est pas si con que ça !… mais il faut le montrer et le prouver !… c’est probablement l’une des questions centrales qui animât le Haut Conseil de la Défense réuni hier par le Président de la république… ce en quoi Fillon devait être d’accord pour les 40 kg d’uranium détournés à Erbil ou à Bagdad monsieur Fillon ?…

Aïe, aïe, aïe… pas un peu vaniteux monsieur Fillon sur ce coup là ?… au point de déclencher une guerre civile entre les droites réunies en une seule par sa même extrême : le jihadisme financier ?

Monsieur Fillon à ce jour aurait mieux fait de rendre hommage à l’imam de‪#‎Drancy‬ pour nous avoir éclairé sur le chemin qui réunifie Dieu‬ et ‪‎Allah‬, réellement pas disposés à se diviser, s’opposer ou se faire la guerre sous prétexte de jihadisme financier !… Voire même la pire des occlusions politique qui puisse exister entre les deux… rendre l’un supérieur à l’autre…

– Ahh… si François Fillon s’y met… tu peux l’enterrer ton lepénisme et tout ce qui va avec d’extrême-droite spécialement française !…

Au début je voulais bien croire et admettre que les 40 kg d’uranium volés à Erbil au Kurdistan – (?) mais-est-ce qu’à ce moment, lorsque cette ville Kurde était en proie aux exactions jihadistes, appartenait encore au Kurdistan – l’ont été par les agents de l’ EI-daesh… puis, lorsque j’ai vu un site d’extrême-droite prétendre que cet uranium ont été détournés à Bagdad (j’utilise volontairement le pluriel parce qu’il s’agit de plusieurs atomes de cet uranium entré en « commercialisation-circulation »), je me suis mis à me poser des questions bien plus sérieuses… à savoir si l’OTAN, l’ONU et l’Union européenne ne se jouaient pas de certaines situations pour vendre le Kurdistan à la Turquie et à l’Italie ou au Canada ?…. Puis les équipements prévus pour le Kurdistan et l’autorité militaire peshm bloqués à Erbil… seconde confusion… pourquoi cela ne peut-il être débloqué ?… nos propres relations internationales seraient-elles régies par des terroristes (sous couverts OTAN – ONU – Ue ; représentants de l’ancien personnel ; avant le Changement), véritables spécialistes de l’arnaque territoriale et terroriste, profitant d’une situation d’extrême tension pour commercialiser avec l’Iran 40 kg d’uranium utilisable et intercepter les équipements destinés à l’autorité militaire peshm pour encore se faire un peu de pognon sur une situation de crise qu’apparemment ils maîtrisent parfaitement ? Ou bien, auraient-ils déjà prévu de vendre le Kurdistan à la Turquie ?… Des lenteurs liées à l’acheminement du matériel promis semblent si incohérentes… Au point de soupçonner un certain ‪‎KurdistanOccidental‬ aux affinités otanesques, onusiennes et/ou européanistes de vouloir chercher absolument à mettre Abdullah ‪‎Öcalan‬ à la retraite (?), vendus qu’ils sont maintenant aux autorités impériales du capitalisme califiés (comme si ils n’étaient pas eux-mêmes « calif »… économiquement « calif » et donc qualifiés) et de laisser le « non-droit » frontalier diriger les opérations, se jouant des pouvoirs, bloquant l’aide promise aux portes du capitalisme régénéré par l’hallucination collective de la monarchie pétrolifère sous convoitise…

Prises de parole cette après-midi à l’Assemblée nationale…

Les prises de parole à l’Assemblée nationale avec le Kurdistan :

➤ la politique étrangère‬ française au ‪‎Kurdistan‬ (ex-Nord irakien),

➤ la demande de la libération d’Abdullah ‪‎Öcalan‬ (et de tous les prisonniers politiques turcs et kurdes ), ‪#‎DemandeDeLibérationÖcalan‬

➤ Pour la résolution de la question Kurde avec une politique adaptée à la reconnaissance du Kurdistan et non encore vendue d’avance à la Turquie par ONU, OTAN ou Ue interposée… ‪#‎RésolutionPolitiquePourLeKurdistan‬‪#‎LaQuestionKurdeDansLeMonde‬ ‪#‎LesAmisDuPeupleKurde‬

Bravo à Messieurs ‪#‎Charasse‬ et ‪#‎LeRoux‬ ( ‪#‎PS‬)!… Les seuls ‪‎socialistes‬ attachés à utiliser les termes adéquats concernant les ‪‎Kurdes‬ sur le terrain et l’ ‪‎autorité militaire‬ peshm’ et non orientée vers la reconnaissance d’une ‪‎armée irakienne‬ inexistante et divisée par ceux qui ont rejoints l’‪‎EI‬‪ ‎Daesch‬ en emportant du matériel… Ce n’est ni l’Irak‬, ni la ‪‎Syrie‬ et encore moins la Turquie‬ mais bel et bien le Kurdistan… des‪ ‎chrétiens kurdophones d’origine Yêzîdîs‬, forcément ‪‎chrétiens d’Irak en Orient ‬(Pécresse‬) mais pas attachés à l’autorité administrative‬ de ‪‎Bagdad‬ mais par le Kurdistan…

Crainte et stupeur aux voix de ‪‎Vigier‬nouveau centre‬ ») entamant son intervention en sombrant dans une insignifiante ‪‎apologie militariste‬, pécuniaire et mal orientée aux besoins de la situation… Plus profonde est encore la mesquinerie lorsqu’on entend dans la bouche de ‪‎Fillon‬ (‪‎Ump‬ bientôt bismuthée) apparaître les origines de la stigmatisation de mauvais musulmans qui insiste par la propre personne de Fillon de toute l’ampleur de l’espoir que pourraient faire les droites et leurs extrêmes de l’utilisation politique dont ils pourraient bénéficier de la situation actuelle de terreur liée aux risques encourus par les appels au meurtre profanée par daech – ( Daesch – Daesh…) – comme des Turcs de l’armée turque au Kurdistan de la Syrie (!) ; n’attendant plus que des fous fassent couler le sang dans nos ruelles, en profitant pour régler au passage des comptes avec ses propres extrêmes politiques relatifs aux conflits idéologiques que pourraient secouer les rivalités entre extrême-droite et extrême-gauche encore ancrées dans la mort de Clément Méric – avant que de faire de la fantasmagorie sur l’invention d’une propagande Merah comme si « ils » cherchaient à ce qu’ « ils » y en aient absolument qui suivent ces appels sur notre territoire – on va finir par croire qu’ils les ont bien éduqués, payées leur « formation » en « terre ennemie » non encore conquise – peut-être ?

#AssembléeNationale #AN #PS #LeRoux #Charasse #Guigoux #Fillon #Fion #Valls

Les prises de parole concernant : ➤ la #politiqueétrangère française au #Kurdistan (ex-Nord irakien), ➤ la demande de la libération d'Abdullah #Öcalan (et de tous les prisonniers politiques turcs et kurdes ), #DemandeDeLibérationÖcalan ➤ Pour la résolution de la question Kurde avec une politique adaptée à la reconnaissance du Kurdistan et non encore vendue d'avance à la Turquie par ONU, OTAN ou Ue interposée... #RésolutionPolitiquePourLeKurdistan #LaQuestionKurdeDansLeMonde #LesAmisDuPeupleKurde Bravo à Messieurs #Charasse et #LeRoux ( #PS)!... Les seuls #socialistes attachés à utiliser les termes adéquats concernant les #Kurdes sur le terrain et l' #autoritémilitaire peshm' et non orientée vers la reconnaissance d'une #arméeirakienne inexistante et divisée par ceux qui ont rejoints l'#EI - #Daesch en emportant du matériel... Ce n'est ni l' #Irak, ni la #Syrie et encore moins la #Turquie mais bel et bien le Kurdistan... des #chrétienskurdophonesdorigineYêzîdîs, forcément #chrétiensdIrakenOrient ( #Pécresse ) mais pas attachés à l' #autoritéadministrative de #Bagdad mais par le Kurdistan...  Crainte et stupeur aux voix de #Vigier (« #nouveaucentre ») entamant son intervention en sombrant dans une insignifiante #apologiemilitariste, pécuniaire et mal orientée aux besoins de la situation… Plus profonde est encore la mesquinerie lorsqu’on entend dans la bouche de #Fillon (#Ump bientôt bismuthée) apparaître les origines de la stigmatisation de « #mauvaismusulmans » qui insiste par la propre personne de Fillon de toute l’ampleur de l’espoir que pourraient faire les droites et leurs extrêmes de l’ #utilisationpolitique dont ils pourraient bénéficier de la situation actuelle de terreur liée aux risques encourus par les appels au meurtre profanée par daech - ( Daesch - Daesh…) - comme des #Turcs de l’armée turque au Kurdistan de la Syrie (!) ; n’attendant plus que des fous fassent couler le sang dans nos ruelles, en profitant pour régler au passage des comptes avec ses propres extrêmes politiques relatifs aux conflits idéologiques que pourraient secouer les rivalités entre extrême-droite et extrême-gauche encore ancrées dans la mort de #ClémentMéric - avant que de faire de la fantasmagorie sur l’invention d’une #propagandeMerah comme si « ils » cherchaient à ce qu’ « ils » y en aient absolument qui suivent ces appels sur notre territoire - on va finir par croire qu’ils les ont bien éduqués, payées leur « formation » en « terre ennemie » non encore conquise - peut-être ?  #AssembléeNationale #AN #PS #LeRoux #Charasse #Guigoux #Fillon #Fion #Valls

« Yes we can » et « le Changement c’est maintenant »… ⟲⤿⟲

‪‎Kurdistan‬‪‎France‬ ( ‪‎KurdistanFrance‬ )

« Yes we can » et « le Changement c’est maintenant »…

Deux heures pour libérer Öcalan…

Nous ne verrons probablement pas ‪‎Öcalan‬ prendre la parole, dans deux heures, au pupitre de l’‪‎AssembléeNationale‬ où se vote et se dispute ce jour, la part des interventions françaises au Kurdistan… Alors qu’il devrait y être présent pour remercier, encourager et stimuler les solutions à la paix au Proche-Orient, parce qu’ayant été libéré de sa captivité en vertu d’un non respect du cessez-le-feu qui liait la Turquie au Kurdistan (d’Irak) et à son sort, et par conséquent à la France et aux États-Unis, mais aussi à l’Allemagne, à la Grande-Bretagne (?), l’Italie… La Belgique… Le Canada… La frontière Kurde n’ayant pas été respectée en Syrie et parce qu’Erdogan se croit en Turquie dès qu’il entendrait parler de Kurdistan, l’ONU, L’Union européenne et l’OTAN devraient appuyer cette nécessaire libération sous peine d’être ultérieurement accusées de complicité d’initiés dans la vente du Kurdistan « intégral » (syrien, irakien, iranien) à la Turquie d’Erdogan pour raisons commerciales et soutiens de technocrates – bureaucrates – diplomates – journalistes à la botte et aux soldes capitalistes.

Alors… avant que ces dames et ces messieurs de la députation ne posent leur séant sur ces si soyeux bancs de l’‪‎Hémicycle‬, ils pourraient user de leur diplomatie‬ redondante pour faire pression à l’unanimité sur le régime d’‪‎Ankara‬ et la politique d’‪‎Erdogan‬ et exiger dans les deux heures la libération d’Öcalan ! 

 

KURDISTAN

« Terres d’Öcalan… »

______________________________________________

#Kurdistan – #France – #Allemagne – #ÉtatsUnis 24 sept 2014 – #Italie – #Angleterre

« Yes we can » e « le Cambiamento è maintenant »…

Due ore per liberare Öcalan !…

Non vedremo probabilmente Öcalan prendere la parola, fra due ore, al leggio dell’assemblea nazionale dove questo voto e litiga questo giorno, la parte degli interventi francesi in Kurdistan…

Mentre dovrebbe essere presente per ringraziare, incoraggiare e stimolare le soluzioni alla pace al Vicino-Oriente, perché essendo stato liberato della sua cattività in virtù di un non rispetto del cessate il fuoco che legava la Turchia nel Kurdistan, dell’Iraq, ed alla sua sorte, e di conseguenza alla Francia ed agli Stati Uniti, ma anche alla Germania, al Gran Bretagna (?), l’Italia…

La frontiera curdo non essendo stata rispettata in Siria e perché Erdogan si crede in Turchia appena sentirebbe parlare di Kurdistan, l’ONU, L’unione europea e la NATO dovrebbero appoggiare questa necessaria liberazione sotto pena di essere accusate ulteriormente di complicità di iniziati nella vendita del Kurdistan « intégral » (siriano, iracheno, iraniano) alla Turchia di Erdogan per ragioni commerciali e sostegni di tecnocrati – burocrati – diplomatici – giornalisti allo stivale ed ai saldi capitalisti.

Allora prima che queste signore e questi signori della deputazione non pongono il loro séant su queste così seriche panche dell’emiciclo, potrebbero consumare della loro diplomazia ridondante per fare pressione all’unanimità sul regime di Ankara e la politica di Erdogan ed esigere nelle due ore la liberazione di Öcalan !

Kurdistan

« Terres di Öcalan »

… e di #Gramsci

__________________________________________________________________________

#KNK‬ ‪#‎AKB‬ ‪#‎LesAmisDuPeupleKurde‬ ‪#‎AmitiésKurdesDeBretagne‬‪#‎FranceKurdistan‬ ‪#‎LaQuestionKurdeDansLeMonde‬
‪#‎CNSK‬ (Coordination nationale Solidarité Kurdistan)

‪#‎Députés‬ #AssembléeNationale  ‪#PS‬ ‪#Ump‬  #Kurdistan ‪#‎Irak‬ ‪#‎Syrie‬‪#‎Turquie‬

(‪#‎Capitalisme‬ / ‪#‎État‬‪#‎nation‬) #Öcalan #Turquie ‪#‎Imrali‬ #Erdogan #Kurdistan #Iran #Mollah #Calif

#UnionEuropéenne #Ue #AmbassadeTurquie #Pe #ParlementEuropéen #Ep #EuropeanParliament
#TürkiyeCumhuriyeti

#InstitutFrançaisDesRelationsInternationales #DanielCohnBendit #ONU #OTAN #VERGIAT #MarieChristineVergiat #Pe #ParlementEuropéen #EP #EuropeanParlement
#Kurdistan #Irak #Peshmergas …
#YPG #YPJ (Unités de Défense Populaire) #PKK
#KNK (Congrès national du Kurdistan)

#NewRoz2014

Quand Erdogan se trompe de « frontière »… ⟲⤿⟲

Aujourd’hui se votent ou se disputent les interventions françaises au Kurdistan (pas en Irak) à l’Assemblée nationale… Depuis le temps que ça a commencé là-bas, c’est p’t’être pas la peine de voter aujourd’hui si ce n’est pour accélérer encore plus rapidement l’aide logistique destinée au Kurdistan… Attention ! il ne s’agit pas de l’Irak quoi qu’en disent des âmes mal intentionnées ou aux volontés de manipulations nationalistes diverses, ni de la Syrie et encore moins de la Turquie quoi qu’Erdogan ait pu profiter de la confusion entre les attaques jihadistes et l’exode des Kurdes de la Syrie pour promener ses tanks jusqu’à Kobanê et tirer sur les Kurdes aux côtés de ces mêmes jihadistes… Il s’agit bel et bien du Kurdistan !

Malheureusement, des chars turcs ont été vu à Kobanê, troisième ville kurde la plus importante de Syrie qui lutte contre les jihadistes… Alors si quelqu’un, quelqu’une,Obama et l’OTAN, l’ONU, l’Union européenne ou une oeuvre humanitaire pouvait demander à Erdogan de respecter la frontière sous peine de voir pleins de petits drapeaux à l’effigie d’Öcalan refleurir les fenêtres et les balcons de la Turquie…

Barack Obama pourrait au passage profiter de l’occasion avec François Hollande pour demander à Erdogan de s’excuser auprès du Kurdistan en libérant leur prisonnier politique (les autres aussi) Abdullah Öcalan parce qu’il n’a pas respecté la « frontière » Kurde… Pas celle de l’Irak… Ho que non !… Depuis la mi-août Erdogan doit s’imaginer que lorsqu’il entend parler du Kurdistan, il s’agit encore de la Turquie ! Alors il profite de la situation pour s’infiltrer en Syrie grâce à cette zone tampon de paix qu’il voudrait détruire, s’imaginant en même temps être aussi en Turquie puisque cette région correspond au Kurdistan. Avec Erdogan, on a peur depuis cet été que sa frontière avec la Turquie pourrait aller jusqu’à Bagdad… Mais les chars et l’armée d’Erdogan de la Turquie n’ont rien à faire de l’autre côté de la frontière turque… au Kurdistan… Avec ce qui s’est passé à Kobanê, la Turquie a une fois de plus prouvée qu’elle n’était ni prête à respecter le cessez-le-feu avec le Kurdistan et encore moins disposée à l’accepter… La question restant de savoir si l’OTAN, l’ONU et l’Ue sont prêtes à se plier à cette liberté qu’impose l’histoire ?… À reconnaître une existence diplomatique et non nationale, non républicaine et non monarchique puisque le Kurdistan n’a jamais été cela ou est tout cela à la fois… À contribuer à la libération d’Öcalan pour en finir avec les faux-secrets et les idées toutes-faites qui ne sont favorables qu’au régime d’Ankara…

____________________________________________

Abdullah Öcalan
(extrait de « Guerre et paix au Kurdistan, 2008, Perspectives pour une résolution politique de la question kurde » dans la partie concernant « Le colonialisme européen et le problème kurde », page 14)

« Guidés par des ambitions de suprématie stratégique et une avidité sans limite, la politique d’intervention européenne au Moyen-Orient devint de plus en plus colonialiste au début du vingtième siècle. Son premier objectif fut de soumettre et de contrôler le Moyen-Orient. Ceci ajouta une nouvelle forme de colonisation à l’histoire des kurdes qui en avaient déjà l’expérience de longue date. L’on peut remonter au temps des sumériens pour retracer les origines de ce problème que le capitalisme occidental modifia de manière inimaginable. Pour les #‎Kurdes cela signifiait qu’ils étaient encore une fois confrontés à des acteurs #‎colonialistes et que la résolution du problème#‎kurde allait devenir encore plus difficile. »

PerspectivesPourUneRésolutionPolitiqueAuKurdistan

« Il y a un danger d’élargissement du conflit à toute la région, similaire à la situation du conflit israélo-palestinien. Une montée du nationalisme kurde pourrait même radicaliser plus encore les nationalistes perses, arabes et turcs, rendant plus difficile la résolution du conflit.

Cette perspective doit être contrebalancée par une solution n’ayant pas d’aspirations nationalistes et reconnaissant les frontières existantes. »

extrait de « Guerre et paix au Kurdistan, #‎Perspectives pour une résolution politique de la question kurde » dans la partie concernant : « Situation actuelle et solutions possibles », page 38…

http://www.freedom-for-ocalan.com/francais/Ocalan-Guerre-et-paix-au-Kurdistan.pdf

Si Abdullah Öcalan, le leader politique emprisonné sur l’île turque d’Imrali oeuvrant pour la défense, la protection et la reconnaissance des différentes Communautés Kurdes associées à un processus d’Unification et de Réification, écrivait cela, c’est qu’il redoutait par-dessus tout qu’un jour le pays du Kurdistan puisse être déchiré entre différentes nations qui lui imposeraient des frontières incompréhensibles… Si un pays y est parvenu, même si ce fut long a accepter, c’est bien l’Irak qui a réussi à alléger la notion de frontière à une simple barrière administrative doublée d’une reconnaissance et d’une participation politique du Kurdistan à Bagdad… En ce qui concerne la Syrie et la Turquie ça ne semble pourtant pas encore couler de source alors que tout principe de neutralité axiologique d’une diplomatie appliquée, logique et censée, devrait obliger Damas et Ankara à reculer leurs frontières aux limites administratives des populations kurdes !… Le reprise d’hostilités conséquente à la présence de jihadistes sont effectivement concentrées sur des territoires peuplés par des Kurdes et ne sont pas nombreuses les nations qui se bousculent au portillon pour y apporter leur aide ou se retrouve bloquée par des règles internationales vraiment pas adaptées à la situation, soumises à l’acceptation de Damas… Ce n’est pas la Syrie mais le Kurdistan… Ce n’est pas la Turquie mais le Kurdistan… Hors, si les jihadistes de ces régions ne disparaissent pas au plus vite, cette maigre existence « administrative » qui donnait une reconnaissance au Kurdistan du Nord de l’Irak risque d’être menacée, voire même pire, peut-être se transformer de frontière administrative en frontière nationaliste et militaire ! La possibilité de voir la Turquie envahir le Kurdistan irakien moindre… Et c’est parce qu’Abdullah Öcalan n’a jamais rompu de cessez-le-feu que c’est un homme de confiance, de paix et de respect d’autant plus qu’il n’a jamais porté atteinte aux intérêts européens ou américains, il n’a fait que défendre l’existence territoriale kurde pour qui l’enfermement n’est pas une solution.

KurdistanFrontièresPropositions

http://www.freeocalan.org/?p=178&lang=fr

Sarkozy : « deux neurones » et c’est tout !

L’Homme « com », Sarkozy, n’est convaincu que de lui-même… Le nouvel homme publicitaire élu en politique par une hypothétique attente dont personne ne veut se sent « obligé »…  Qu’on lui pardonne la bassesse de sa noblesse d’esprit mais si ça se trouve ce n’est que le pognon qui a besoin de lui et personne d’autre, d’ailleurs même sa femme Carla reste réservée sur son retour en politique qui le verrait partir de la maison, apeurée d’angoisse à l’idée de dire à son enfant « papa ne viendra pas ce soir, mon chéri, il est à l’Élysée »…

Il gesticule, imbu de nouvelles mimiques, pleurnicherait presque… Gare !… Il se remet en question, ça risque de le rendre pire qu’il ne l’était jusqu’à présent dans l’isolement médiatique qui fit suite à sa défaite de 2012. Deux ans de silence c’est pas fait pour que « monsieur » mâche ses mots aujourd’hui. 700 mots pour éponger le déshonneur ! Si il ne se regarde pas à la maison en vidéo et on le comprend, il ne s’entend sûrement pas non plus : l’honneur qu’il a eut a diriger le pays pendant 5 ans le rend cependant antipathique aux yeux de nombreux Français… Sarkozy passerait-il à chercher « la bonne expression » ?… Mais il a beaucoup réfléchit, nous dit-il, pour finalement ne pas dire grand chose, une fois passée la banalité du j’aime mon pays et une absence d’espoir qui ne regarde que lui parce que si ne pas croire à Sarkozy signifie qu’on ne croirait forcément en rien, reclus dans l’isolement, je me méfierai du dictateur qui sommeille en lui !… Il a mis deux ans à murir, enfin il paraît qu’en lui ça a muri, il doit en être intégralement pourri d’avoir mis autant de temps à murir, probablement dans un état proche de la décomposition…

Tressaillant sur lui-même, il nous avoue qu’il a besoin de retrouver sa famille politique auprès de qui il devient le « sarkocon », un cocon où il fait bon cocooner à l’abri des paradis fiscaux : celle qui a installée l’austérité et la précarité galopante, autant licencié en 5 ans et multipliée la prise illégale de bénéfices, non merci ! Pas besoin de vous ! Ne reste plus alors à la politique de prouver à Sarkozy qu’elle peut très bien se passer de lui pendant deux ans et demi encore au moins…

KURDISTAN : « Terres d’Öcalan… »

Le Kurdistan‬ n’appartient pas à l’ONU‬ ni à l’OTAN‬, encore moins à l’Union européenne… La lenteur d’exécution de leur aide précieuse par la‪ France‬ et l’Allemagne‬ pour le Kurdistan d’Irak et les États-Unis‬ pour le Kurdistan qui est en Syrie‬ se heurte à la lourdeur du droit international et aux hésitations qu’il y aurait à intervenir aux frontières turques et syriennes. Hors il ne s’agit pas de questions et de problèmes liés à la Turquie‬ ou à la Syrie mais aux Kurdistans… Il ne peut s’agir, là-bas, de Turquie ou de Syrie puisque ce n’est ni de la Turquie ni de la Syrie mais du Kurdistan dont il est question dans l’exode des kurdes de la Syrie vers la Turquie, la pire situation qui pouvait leur arriver…

_________________________

Abdullah Öcalan‬ :
extrait de « Guerre et paix au Kurdistan, 2008, Perspectives pour une résolution politique de la question kurde » dans la partie concernant « Le colonialisme européen et le problème kurde », page 14…

➤ « Guidés par des ambitions de suprématie stratégique et une avidité sans limite, la politique d’intervention européenne au Moyen-Orient devint de plus en plus colonialiste au début du vingtième siècle. Son premier objectif fut de soumettre et de contrôler le Moyen-Orient. Ceci ajouta une nouvelle forme de colonisation à l’histoire des kurdes qui en avaient déjà l’expérience de longue date. L’on peut remonter au temps des sumériens pour retracer les origines de ce problème que le capitalisme occidental modifia de manière inimaginable. Pour les Kurdes‬ cela signifiait qu’ils étaient encore une fois confrontés à des acteurs colonialistes‬ et que la résolution du problème kurde allait devenir encore plus difficile. »
‪#‎PerspectivesPourUneRésolutionPolitiqueAuKurdistan‬

➤ « Il y a un danger d’élargissement du conflit à toute la région, similaire à la situation du conflit israélo-palestinien. Une montée du nationalisme kurde pourrait même radicaliser plus encore les nationalistes perses, arabes et turcs, rendant plus difficile la résolution du conflit.
Cette perspective doit être contrebalancée par une solution n’ayant pas d’aspirations nationalistes et reconnaissant les frontières existantes. »
extrait de « Guerre et paix au Kurdistan, ‪#‎Perspectives‬ pour une résolution politique de la question kurde » dans la partie concernant : « Situation actuelle et solutions possibles », page 38…

___________________________________________________________________

Si Abdullah Öcalan, le leader politique emprisonné sur l’île turque d’Imrali oeuvrant pour la défense, la protection et la reconnaissance des différentes Communautés Kurdes associées à un processus d’Unification et de Réification, écrivait cela, c’est qu’il redoutait par-dessus tout qu’un jour le pays du Kurdistan puisse être déchiré entre différentes nations qui lui imposeraient des frontières incompréhensibles… Si un pays y est parvenu, même si ce fut long a accepter, c’est bien l’Irak qui a réussi à alléger la notion de frontière à une simple barrière administrative doublée d’une reconnaissance et d’une participation politique du Kurdistan à Bagdad… En ce qui concerne la Syrie et la Turquie ça ne semble pourtant pas encore couler de source alors que tout principe de neutralité axiologique d’une diplomatie appliquée, logique et censée, devrait obliger Damas et Ankara à reculer leurs frontières aux limites administratives des populations kurdes !… Le reprise d’hostilités conséquente à la présence de jihadistes sont effectivement concentrées sur des territoires peuplés par des Kurdes et ne sont pas nombreuses les nations qui se bousculent au portillon pour y apporter leur aide ou se retrouve bloquée par des règles internationales vraiment pas adaptées à la situation, soumises à l’acceptation de Damas… Ce n’est pas la Syrie mais le Kurdistan… Ce n’est pas la Turquie mais le Kurdistan… Hors, si les jihadistes de ces régions ne disparaissent pas au plus vite, cette maigre existence « administrative » qui donnait une reconnaissance au Kurdistan du Nord de l’Irak risque d’être menacée, voire même pire, peut-être se transformer de frontière administrative en frontière nationaliste et militaire ! La possibilité de voir la Turquie envahir le Kurdistan irakien moindre… Et c’est parce qu’Abdullah Öcalan n’a jamais rompu de cessez-le-feu que c’est un homme de confiance, de paix et de respect d’autant plus qu’il n’a jamais porté atteinte aux intérêts européens ou américains, il n’a fait que défendre l’existence territoriale kurde pour qui l’enfermement n’est pas une solution.

http://www.freedom-for-ocalan.com/francais/Ocalan-Guerre-et-paix-au-Kurdistan.pdf

KurdPeupl

« Terres d’Öçalan… »

Qu’est-ce qui permet de sortir des conflits ?

– La neutralité axiologique… #NeutralitéAxiologique

Le Kurdistan n’appartient pas à l’ONU ni à l’OTAN, encore moins à l’Union européenne… UnionEuropéenne

_______________________________________________________________________________________________________________________

Si il existe un peuple qui ne vous reprochera jamais rien sur votre religion c’est bien le peuple Kurde…

________________________________________________________________________________________________________________________

Les Kurdes d’Irak ont été les seuls à prendre les armes pour freiner les forces jihadistes qui agissent en mercenaires sur les territoires des Communautés Unifiées, Autonomes et réifiées du Kurdistan… d’où la nécessité de les soutenir dans cette défense, sans quoi il y aurait un risque de laisser – en « non-dit » et c’est ce que pourrait tenter de faire la Turquie avec ses loups gris au travers d’un « corridor humanitaire » – se développer l’expansion du-dit terrorisme aux Proche et Moyent-Orient… Se lève à nouveau la question des frontières, là où jusqu’à présent,  l’agitation jihadiste, d’origine sunnite, était contenue… Jusqu’à présent, plus administratives que nationales, ces frontières en Irak veulent maintenant se transformer en frontières « armées »… donc, à la fois administratives, nationalistes et militaires…

http://www.freeocalan.org/?p=178&lang=fr

Kurdes (Yêzîdîs chrétiens kurdophones) ; Arabes (Chiites et Sunnites non radical-radicaux) ; Arméniens ; Turkmènes ; Shabaks ; Kakaïs ; Mandéens sabéens ; Caldéens ; Assyriens et Alaouites sont tous, cibles de l’État Islamique… ô, bien sûr, parmi eux, il y en a forcément qui font partie des chrétiens d’Orient en Irak (?).

_________________________________________________________________________________________________________

Abdullah Öçalan :
Extrait de « Guerre et paix au Kurdistan, ‎Perspectives pour une résolution politique de la question kurde » dans la partie concernant « Le colonialisme européen et le problème kurde », page 14…

« Guidés par des ambitions de suprématie stratégique et une avidité sans limite, la politique d’intervention européenne au Moyen-Orient devint de plus en plus colonialiste au début du vingtième siècle. Son premier objectif fut de soumettre et de contrôler le Moyen-Orient. Ceci ajouta une nouvelle forme de colonisation à l’histoire des kurdes qui en avaient déjà l’expérience de longue date. L’on peut remonter au temps des sumériens pour retracer les origines de ce problème que le capitalisme occidental modifia de manière inimaginable. Pour les ‎Kurdes cela signifiait qu’ils étaient encore une fois confrontés à des acteurs ‎colonialistes et que la résolution du problème ‎kurde allait devenir encore plus difficile. »

#PerspectivesPourUneRésolutionPolitiqueAuKurdistan

« Il y a un danger d’élargissement du conflit à toute la région, similaire à la situation du conflit israélo-palestinien. Une montée du nationalisme kurde pourrait même radicaliser plus encore les nationalistes perses, arabes et turcs, rendant plus difficile la résolution du conflit.

Cette perspective doit être contrebalancée par une solution n’ayant pas d’aspirations nationalistes et reconnaissant les frontières existantes. »

extrait de « Guerre et paix au Kurdistan, ‎Perspectives pour une résolution politique de la question kurde » dans la partie concernant : « Situation actuelle et solutions possibles », page 38…

http://www.freedom-for-ocalan.com/francais/Ocalan-Guerre-et-paix-au-Kurdistan.pdf

___________________________________________________________________________________________________________________________

Max Weber, Conférence : Qu’est-ce que faire de la politique ? (1919)

Aujourd’hui ils vivent « de la politique » et non plus « pour » la politique…

#MaxWeber #JulienFreund

__________________________________________________________________________________________________________________

Sur l’intervention américaine envisagée en Syrie…

… similaire à celle effectuée par la France au Kurdistan de l’Irak

Les ‪‎ÉtatsUnis‬ prévoient d’intervenir en ‪‎Syrie‬ (dans des territoires sous autorité ‪‎Kurde‬ – partie Kurde de la Syrie) comme la ‪‎France‬ vient d’intervenir en Irak‬ sur des territoires Kurdes également… (‪‎Le Point‬ – Presse de l’État –

http://www.lepoint.fr/monde/ce-que-preparent-les-etats-unis-en-syrie-19-09-2014-1864818_24.php )

Si ‪‎Obama‬ y va dans l’esprit de pouvoir y imposer une autorité administrative extérieure – mais bien peu de spécialistes n’oseraient envisager une telle hypothèse alors qu’à chaque fois il en fut pourtant ainsi – il y a de fortes chances effectivement que nous nous confrontions à des « risques potentiellement incalculables » (Le Point)… Si il (Barack Obama) n’a toujours pas compris que le Kurdistan est une partie incontournable pour l’établissement de la paix au Proche-Orient, qu’y lâcher des bombes ne devrait normalement et logiquement pouvoir se faire que d’après des renseignements précis provenant du terrain, répondant aux besoins et aux nécessités des populations établies en accord avec l’état-major concerné‪ ‎Peshmerga‬ ( Kurde – Irakien ) – YPG‬ , Unité de défense (du peuple) populaire (Yekîneyên Parastinê Gel) et ‪‎PYD‬ , Parti de l’Union Démocratique selon des informations précises ; peu de chance subsistera ensuite pour que nous puissions y parvenir puisque des problèmes territoriaux risqueraient à nouveau de se poser, pires que ceux d’avant peut-être… Barack Obama devrait, pour éviter cette perte de temps inutile, faire confiance aux Kurdes de la Syrie tout comme la France a bien été obligée de le faire avec les Kurdes d’Irak du Kurdistan‬, région de l’ex-Nord irakien.

On peut être extrêmement tendu si la décision américaine se concrétise parce que nous ne savons absolument pas si les États-Unis sont réellement en contact avec les autorités militaires Kurdes autrement qu’en passant par Bagdad par console nintendo interposée en vue d’asseoir au passage le pouvoir de ‪‎Bagdad‬ ? Cela ne risque-t-il pas d’entraîner que d’autres en profitent pour retrancher l’autorité kurde de l’autonomie pas encore concrétisée en indépendance alors qu’elle est déjà effective (militairement et civilement, même si c’est au prix du carnage avec la confrontation des jihadistes) ? Mais il est peu probable que cette stabilité acquise ne soit remise en question dans le but de réduire l’influence prochaine que pourrait prendre le Kurdistan derrière ?

Ces interventions aériennes devraient donc être « pilotées » du sol, par le sol, en Irak et en Syrie, par les forces militaires kurdes et non pas par une administration politique différente à cette armée parce que la guerre n’a jamais apporté d’amélioration politique.

C’est quand même consternant de constater actuellement que le sort des kurdes de la région syrienne du Rojava, en prise avec Daesh, dépende d’une décision ONU – OTAN avant que l’aide proposée par les États-Unis ne puisse devenir effective, avec toute l’agonie humaine que cette attente impose qui va avec… D’abord est-ce que les avions sont absolument nécessaires ?… Ce sont des régions pauvres… Il ne s’agirait pas de pulvériser le peu de richesse que la terre et les habitations possèdent encore. On parle d’actions ciblées mais toute l’armada reste bloquée car elle ne peut intervenir sans un accord international au risque de se heurter au régime finissant de Damas et Bachar-el-Assad qui, en cas de rupture ou de non-respect, risquerait de se voir accorder le soutien de la Russie… Alors reste la solution « secrète » de passer par les milices kurdes YPG – PYD, de peindre sur un avion de l’OTAN le drapeau du Kurdistan avec la tête d’Öcalan à côté, faire croire que c’est la Russie qui le leur aurait vendu pour chasser les zones où les jihadistes se retrouveraient tous seuls ce qui pourrait irriter les services secrets turcs… Mais ils se fondent parmi les populations et le temps joue en leur faveur et Rojava se meurt. Ce qui sur le terrain prouve bien encore une fois qu’aussi mastodonte que puisse être l’armada de l’OTAN, sa force d’intervention est d’autant plus limitée que son pouvoir de compatibilité politique a d’importance et que comme toujours, les Kurdes doivent compter sur eux-mêmes, leur auto-détermination… Cette autonomie acquise par les Kurdes est à nouveau une nouvelle fois remise en question et comme toujours ils se retrouvent mêlés à une guerre qu’ils n’ont pas voulu… Les Kurdes – PKK – Turquie n’ont jamais rompu de cessez-le-feu et se tiennent au dernier en date alors que des observateurs mal intentionnés seraient à nouveau encore, une fois de plus, capables de chercher à faire croire que « et bien voilà, il y a de nouveau la guerre chez les Kurdes parce qu’ils auraient rompus un cessez-le-feu avec la Turquie (!) » qui se sert de l’EI comme d’une soupape frontalière.

On se lève tous pour Hollande !… Hollande !…

« Tout ce que ne dira pas F. Hollande dans sa 4ème conférence de presse (Marianne) »

Incroyable levée solennelle du par-terre de journalistes, 350 environs de tous les continents, se mettant debout comme au garde-à-vous à l’arrivée du locataire de l’Élysée… Sans doute du jamais vu dans la Salle des fêtes du Palais élyséen (?)… Il en profitera plus tard pour conseiller judicieusement aux journalistes « internationaux » de ne pas se rendre directement dans les zones de conflits actuelles en ce moment (?)… Ce qui ne suppose pas que cela entraînerait forcément de la dés-information mais implique, bien au contraire, qu’il faille faire confiance aux « reporters » permanents déjà sur place qui se chargent d’informer, presqu’en direct, les batailles qui ont lieu sur le terrain, – il y en a déjà suffisamment sur place que ce n’est pas la peine d’en envoyer d’autres – même si ceux-ci, ces journalistes déjà présents et leurs commentaires, comportent une large part de critique sociale et diplomatique au passage… ni de faire passer d’honnêtes informateurs comme appartenant à des groupuscules anarchistes révolutionnaires, rouges et gauchistes… Bien au contraire…

François Hollande passe à l’offensive

« Sarkozy tu ne le reverras plus » aurait-il probablement lancé de manière confidentielle à un journaliste plus isolé que les habituelles conventions des conférences de presse à la Salle des fêtes du Palais élyséen… ne serait-il plus pris pour un pavé dans la marre ou tendrait-il à le devenir ?

Ils sont bien silencieux tout d’un coup, ce par-terre médiatique lorsqu’on entend les mouches voler entre deux questions !… Pas nombreux ceux qui osent s’affronter, en direct, à François Hollande !… Vers la fin, il lui faut choisir…

Le coup du parapluie de l’Île-de-Sein détend un peu l’atmosphère sérieuse qui règne !… les cloisons sont-elles bien protégées à l’Élysée… tout le monde savait qu’il allait pleuvoir mais pas que François Hollande allait émerger… La France est mise à sec criera l’opposition et sûrement pas au sec suite à la rétroaction Moody’s en cours…

Et lorsqu’il signale qu’il en avait bientôt terminé de son exposé-réponse, de s’apercevoir qu’il ne nous ennuyait pas !… Mais une question subsiste… François Hollande se fera-t-il désormais respecter ?

Une Quatrième conférence de presse se prépare à l’Élysée… ✪ ✪ ✪ ✪

« Tout ce que ne dira pas F. Hollande dans sa 4ème conférence de presse (Marianne) »

Considérez déjà comme point de départ qu’il a réussit à enclencher le processus Paul Bismuth qui, ainsi posé, devrait pouvoir perdurer pour le restant des jours de l’Humanité !… C’est déjà pas mal !… Faut dire aussi que pas grand monde ne l’a aidé au début dans cette démarche… Mais qui est-ce que ça intéresserait réellement, là-haut, du tout haut qu’ils sont perchés, de se lancer dans un « combat contre la finance » ?… Non mais franchement ?… Honnêtement, mêmes ses propres troupes socialistes militantes ont dû le prendre pour un fou, un illuminé ou « un missile ayant déjà fait suffisamment de dégâts » (tu m’étonnes mais à voir l’atmosphère guerrière de BFMTV pour décrire ainsi Hollande, on imagine vite qu’ils ont envie de le tuer…) Pas même Mr Cahuzac n’aurait soupçonné que « son » propre Président oserait l’envoyer dans une telle galère !… Et pourtant Cahuzac trinquât… À la santé des banquiers suisses, mais trinquât quand même puis disparu ! Pas étonnant ensuite que notre François Hollande ne récolte que 13% de faveurs aux sondages mais ce chiffre serait pourtant porte-bonheur si l’ensemble comprenait enfin l’importance de ce combat contre la finance mis en place sur le futur des spéculateurs aux prises de bénéfices illégales pour l’avenir. À ne pas le comprendre ainsi, au travers de cette honnêteté dans la procédure, alors qu’il est au combat et que tout le monde se moque de lui parce qu’il n’a pas encore mis la main sur tout (tout montrer de montre-tout) ; normal que tout devienne chaotique par la suite… Non mais imaginez UN président Français déclarer qu’il se lancerait dans un combat contre la finance… soit on l’abandonne, soit on l’enferme sur son trône élyséen ou on le lynche ! Et  il oserait toucher à nos « avoirs » ?… Connaissant l’attachement des Français pour leur porte-monnaie, pour sûr qu’il doit pas être « normal » et qu’il n’allait pas beaucoup être estimé… Et pourtant c’est la fête à la salle de presse de l’Élysée !… Tout le monde fait preuve de n’y rien comprendre… Tout le monde tient à le considérer comme un président déjà déchu, un moins que rien, un incapable, voire une hollandette !… Mais il ne désarme toujours pas et ne désarmera pas… Soyez en pour vos frais !… Sa vie privée en complément aux complets vestons de votre insoutenable propagande qui ne cherche qu’à le déstabiliser et non pas à solidifier son image !… Quant à son travail, on n’en parle bien mal en ce moment ou ce « travail » du Président ne parle pas encore suffisamment à tout ce par-terre de journalistes eux-mêmes apeurés à cette idée de s’attaquer à la finance d’une manière aussi circonspecte, eux-mêmes manipulés par millions de subventions étatiques accordées chaque année aux puissants médias… Ce mépris de classe entre les médias et le pouvoir qui traîne François Hollande dans la boue, alors qu’il est le meilleur de tous les Présidents de la Vème République, ne peut conduire qu’à l’échec. On ne parle toujours pas assez de ce dont il faudrait parler, il n’y aurait qu’à suivre…. ce combat contre la finance et s’insérer dans le processus Paul Bismuth qu’il a amorcé… Ce en quoi François Hollande ne ment pas et reste un homme honnête même si Médiapart l’y a un peu aidé, il reste encore disponible pour poursuivre ce combat contre la finance ! Haha ! « Combat contre la finance » et ça les fait rire… Mais Cahuzac et d’autres ça ne les a pas fait rire, ça on en est presque sûr… Qu’il en touchera d’autres également… Que son projet comporte une amorce révolutionnaire !… Au sens où il pourra satisfaire les parties concernées entre l’opposition, les frondeurs, l’aile gauche…

___________________________________________________________________

_____________________________

___

➢➣➤ l’Appel de Valls 2…

➣ N’oublions pas que Valls a surtout expressément insisté pour que le MEDEF de l’applaudimètre se transforme en concrétisation sur le terrain et dans les négociations salariales… cela mérite d’être retenu et ne pourra en rien justifier le vilain petit jeu du « à qui la faute » ou de la responsabilité auquel aime un peu trop se livrer un ensemble compact de la droite espérant y trouver, là, l’oubli de leur Sarkozy mué en de multiples affaires qu’il faudrait taire…

➣ Gattaz n’aura plus alors qu’à prouver qu’il n’arbore pas seulement le pin’s « 1 million d’emplois » pour pouvoir en disposer comme il le voudrait, mais qu’il doit également le mettre en pratique !… donc confiance OBLIGATOIRE !… Alors un coup de fouet Monsieur GATTAZ ?… un p’tit couteau sous la gorge pour vous rappeler les affiches communistes de vos amis de l’extrême-droite française ?… Ou préféreriez-vous écoper d’une peine de prison pour non participation active au bon fonctionnement institutionnel ?… Voire si Monsieur Gattaz préfèrera ultérieurement se prendre 1 million de fessées pour non respect de ses engagements concernant le Pacte de responsabilité qu’il estimerait suivre en retranchant un certain nombre de droits sociaux (jours de congés -2 ; SMIC rabaissé…) ?

… Mr Gattaz, aimez-vous bluffer ?

Valls, lui , au contraire, il affirme sa présidentialisation… Après son discours magistral sur ce renouvellement de confiance à son « nouveau » gouvernement, il paraîtrait même qu’il arriverait en tête de qualité parmi la multitude des interventions de ce style qu’ont connus les murs de l’Hémicycle !… Autre fait remarquable à sa prestation furent ces applaudissements récoltés à deux reprises par quasiment la moitié des bancs de la Droite ! Mais être un bon Ministre Socialiste ne mentionne pas qu’implicitement il faille réussir à se faire absolument applaudir par la droite (?)

➤ Le « nouveau Sarkozy » est arrivé prématurément avant l’automne…

Très critiqué le new Sarkozy sur les forums des grands médias, renvoyé à ses prestations antérieures pour la plupart des intervenants… très peu soutenu, parfois encore même un peu insulté… Mise à part une garde rapprochée de députés, d’anciens ministres « classiques » de la droite, pas faciles à décrocher et une jeunesse umpéiste très mal informée (ou trop peu ?) sur les biens fondés de son parti ; il ne reste presque plus rien de l’ancien Sarkozy quand même voué et décidé à reformuler sa confiance aux militants, sous d’autres formes mais sans doute avec les mêmes principes pour redonner de l’engouement à ce qui pourrait correspondre à un été pourri de Nadine Morano (https://laurentgantner.wordpress.com/2014/08/19/lete-pourri-de-nadine-morano/), avancée comme structure fondamentale – aux côtés des bavards Copé et Bayrou – de la nouvelle organisation du Président directeur général de l’Ump : Nicolas Sarkozy… Alors la stratégie Sarko ?… Un retour perdu d’avance ? On pourrait être tenté de le croire, tant son aveugle attachement à son devoir patriotique l’empêcherait de concevoir un seul instant, malgré toute sa bonne volonté que cette refondation ne peut être que répugnée aux vues des sinistres affaires qui sont parvenues à éclaircir son passage élyséen qui a dévoilé ses techniques, ses pouvoirs d’influence et sa capacité à manipuler simplement les esprits qui l’ont un peu trop près du portefeuille. Pas sérieux !… Danger !… Donc s’abstenir… Réchauffé et déjà cramé le père Sarkozy ! L’homme qui choisit de changer de nom, personnellement, pour se faire du pognon et tiens, alors paf, pourquoi pas élargir cette idée à toute cette formation politique qu’est devenue l’Ump ? Changer de nom mais dans l’autre sens… Non pas d’un Sarkozy à un Paul Bismuth mais d’un Sarkozy à une autre Ump où des centristes UDI apporteraient leur soutien. Sic !… Fallait oser le faire !… Finalement n’en résultera rien d’autre qu’un copié-collé de la mouture 2012 et 2007… avec des noms différents mais quand même sensiblement identiques ! Si ces énarques et ces avocats qui dictent la parole politique à notre pays n’ont que ça à produire comme idée, c’est pas étonnant qu’ils se posaient toujours des questions sur la compétitivité de leur pays. Si ils se sentent compétitifs avec leur « nouvelle » stratégie élaborée comme énoncée, la compétitivité qui s’en suivra ne peut et ne pourra jamais dépasser ce médiocre niveau dont ils font si souvent preuve dans les contenus de leurs discours. C’est vraiment un retour sans surprises et bien embarrassé ce nouveau Sarkozy alors obligé d’innover ensuite !

➢➣➤ Vote de confiance au Gouvernement Valls 2 (?)

Au fil des décennies, le PS s’est taillé une brioche ou la perdait pour paraître candidate aux Présidentielles plus présentable, se prétendant toujours être le parti politique le plus représentatif de la gauche, comme il l’entend au point de ne même plus arriver à la faire exister sa gauche qu’en la faisant disparaître !… Valls fait du Hollande qui demandent tous deux à tous les socialistes et plus largement à tous les Français de faire de même pour les faire patienter d’un changement qui tarde à venir. Derrière ses conditions, faudrait-il encore faire confiance au Parti Socialiste ?… Il y a souvent été question d’y mettre le cap à gauche pourtant !… Si il n’y est toujours pas parvenu, on ne devrait logiquement plus avoir besoin de ce PS !… On ne change pas de système en le gardant ou en le croyant gardé par de futurs prétendants à la succession présentés comme des dissidents à la ligne « général-global » en frondeurs moitiés bourrés d’une dynamique attractive qu’ils venaient d’insuffler à la vie future de leur parti au bord de l’émiettement, relançant de manière inespérée son accroche au coup d’État médiatique permanent duquel sa présence s’effilochait dans l’anonymat des semaines estivales… Et c’était bien dans l’optique de dénoncer un tel immobilisme que ne parviendra pas même a débloquer cette illusoire effervescence du débat d’idées que Nicolas Hulot avait clairement affiché qu’il ne voterait pas Hollande mais Mélenchon parce qu’il ne croyait pas que la politique issue d’un parti « major » puisse y parvenir… Mais pour sauver la planète, il faudra pourtant bien en changer de système !

La gauche au pouvoir sera toujours la même à gouverner avec le patronat et les sphères de la haute finance… Là-dessus, il ne peut plus y avoir d’illusions… Arnaud Montebourg n’y aurait pas été mieux que François Hollande, ni à Bruxelles, ni à un sommet de l’OTAN sur l’Ukraine et le Moyent-Orient… Alors on peut toujours courir derrière l’espérance du retour d’une gauche plurielle qui accorderait encore un minimum de reconnaissance aux minorités politiques qui assuraient leur règne social-démocrate sans jamais oser vraiment prétendre y arriver, même si ce devait être un retour en arrière… Les Verts en sont revenus pour y avoir été, les Radicaux sont mitigés et le Front de Gauche n’y a pas encore été et n’a pas l’intention d’y aller sur une base politique « François Hollande (?) ». D’autres préfèreront simplement jouer à Flip et Flop qui bouclent un été mi–figue mi–raisin… Entendez Valls et Hollande ou inversement quoi qu’il n’est pas prouvé qui de l’un ou de l’autre flippe ou d’où vient le flop ! Si les plus optimistes restent convaincus qu’on peut aller de la gauche qu’on a à la gauche qu’on veut, toujours est-il que l’automne risque d’être à nos yeux ce que la feuille de route de F. Hollande fera de nos droits sociaux… un tas de feuilles mortes !   Et ils voudraient essayer de nous faire croire que Montebourg prendrait le maquis ?… captivante manière de préparer l’avenir avec méthode !… Et si le « changement » c’étaient eux… Montebourg, Filippetti, Hamon et Taubira ?

– il faudra remettre ça en 2017 !… avec eux !

– mais pourquoi pas tout de suite ?

Alors c’est là, dans l’hémicycle où se votera la confiance à la politique du Gouvernement que nous verrons enfin si nos Députés se prennent aussi pour des patrons ou s’ils sont vraiment des « hommes politiques » ! Malheureusement il n’y a plus rien a espérer des programmes présidentiels présentés au fil des élections passées et même à-venir mais il resterait tout à gagner pour peu qu’on s’inspirerait légèrement d’un confédéralisme démocratique qu’appliquent les Communautés Unifiées du Kurdistan qui n’ont jamais laissées leur destin se laisser dicter par une autorité administrative extérieure, aussi bien politique qu’économique, autre à leurs propres Assemblées (Syrie, Turquie, Irak, pour l’Iran c’est moins évident et pourtant une certaine « autonomie » est accordée aux régions kurdes)

J’irai pas à Paris avec toi !

Souvenirs répondant à une commande saisie au vol d’une chaine d’information permanente sur le Net (BFM, un dimanche après-midi qui plus est) qui signalait qu’on n’écrivait pas suffisamment sur les questions qui se promènent à Pigalle… La course aux étiquettes que se coltinent les prostituées, les proxénètes et les clients… Peinture littéraire ou œuvre vulgaire sur un quartier au caractère multiforme d’un monde toujours entre la nuit et le jour, un peu hors du temps ; Pigalle n’est pas qu’un haut lieu touristique mais se définit avant tout comme un lieu de vie. Le regard disgracieux qu’on peut porter sur le commerce sexuel qui agrémente les vitrines de Pigalle n’enlève rien à ce haut lieu culturel qui continue d’animer la vie artistique en lui donnant un rayonnement international. Un peu comme Pascal Quignard qui marche dans Paris où il glisse sur les souvenirs, Pigalle donne à la mémoire une vivacité incomparable qui égraine les époques.

… Si de naturelle qu’elle pût être, l’humanité en n’enlève pas moins son impudeur un peu comme à Pigalle en empruntant les escaliers de brume de la chanson de Saez…

J'irai pas à Paris avec toi !

Confessions sur un abbé débonnaire…

ConfessionsSurUnAbbéDébonnaire

Le temps est parfois long à faire naître la mémoire de plus en plus précise des faits qui remontent à notre enfance… Les uns pérorent sur ce qu’ils considèrent comme de l’ « histoire ancienne » que pour mieux en oublier ce qu’ils cherchent à y cacher ou qui ne devrait pas être montré… Des crimes sexuels essentiellement… Ah, faut pas les brouter avec ces conneries, ils se fâchent terrible… menaces de morts en tête… Ils ont pris l’habitude de régler cela toujours « entre amis », « entre nous » ou pire encore, même « en famille »… Dommage pour ma sœur de deux années mon ainée qui fut victime de jeux érotiques avec le grand cousin – lui, il pensait qu’elle aimait ça, la preuve à son mariage il lui a même proposé des parties carrées au cas où maintenant qu’elle aurait mûrie, elle serait d’accord, elle et son mari – en effet, dommage. Pour F. car si mon père était passé légèrement au Tribunal à cette époque cela aurait évité des « risques » pour elle et pour ma mère aussi, récupérée en fin de vie par sa « horde de frangines espiègles » et saoulée, malgré son état maladif, à quelques fêtes païennes dont seule l’extrême droite à le secret. Et la France aurait pût s’éviter de se voire pincer le téton par un cousin tiers, elle avait à peine dix ou onze ans, que déjà ils devaient rêver de partouzes, ou parties « fines » – tiens, c’est marrant maintenant que j’y repense mais c’est bien de là-bas que venaient ces expressions si désagréables… À les entendre bourrés et insultants les étrangers en Alsacien – ça faisait plus discret et mieux nazis aussi je présume – ont en été toujours vivement secoués sur le retour dans la bagnole et après les larmes ça allait mieux et on finissait par rigoler en se disant que c’était des cons, des tordus, qu’ils ne respectaient pas notre mère et encore moins mon père… Normal, lui il fermait toujours sa gueule pendant que ça picolait par citernes dans cette famille d’alcoolos… Après quand je suis devenu « grand », on avait le droit de se rincer avec eux et les mornes dimanches passaient un peu plus vite quand les alcools nous rendaient tous sympathiques ce qui finalement leurs permettaient de dire tout et n’importe quoi sur nous… Tout… Sauf ceux qu’on a été réellement…