Jouons un peu !

Amusez-vous à un petit jeu autour de vous… là où vous habitez, sur votre lieu de travail, dans votre vie culturelle, partout où vous vous trouvez… Quand vous sentirez que les débats s’enveniment, tournent au vinaigre ou prennent de l’ampleur dans l’affrontement des argumentaires, lâchez sottement, tout d’un coup pour les faire taire et réfléchir un soudain : « c’est qui l’chef ? » Euh !… De prime abord on pourrait penser qu’à au moins 90 ou 99% des réponses devraient logiquement annoncer dans une quiétude citoyenne le nom de François Hollande puisqu’il est le chef de l’Etat… Paf ! Raté, dans la plupart des cas ce sera le nom de Le Pen qui sera prononcé bien souvent dans un style « français » particulier… Le Pen, le chef ?… Où ça ?… Dans une partie de l’église où n’hésite jamais cette famille à se mettre en avant, spécialement dans les cellules de l’intégrisme catholique ; du côté d’une probablement majorité de la main d’oeuvre policière et militaire ainsi que dans son coffre-fort économique de Saint-Cloud, piédestal d’une entreprise familiale qui n’a jamais laissé tomber l’extrême-droite dont il faudrait percer encore tant de secrets après avoir réquisitionné dans ses ramifications bancaires, les comptes et les contacts qui, de leur camp politique, par définition, ne pourront que toujours conduire aux « crises économiques » et essaimer de méfaits, leurs actes de violences verbale et physique.

Où trouver des milliards ?… Dans la tirelire de Saint-Cloud pardi !… Que Le Pen donne les clés de la tirelire « France » au Président Hollande permettrait à celui-ci de réaliser sa politique et au Président Obama de faire la paix dans le monde !

Publicités