Des appels d’offres aux opérations de séduction (?)

Non ! Vraiment je ne comprends pas comment peuvent se transformer des termes économiques en langage sentimentalo-affectif !… Et pourtant le JDD ne se prive malheureusement pas d’identifier ce défit économique lancé par François Hollande à une tenue comportementale qu’auraient les acteurs au bal des pompiers de fin d’années, voire à l’attitude que prendrait la princesse économie face à ses prétendants investisseurs… Sur BFM TV ce n’était guère mieux !… À voir défiler sur les prompteurs toute la matinée les mêmes ignominies de cette imagerie absconse derrière des « yeux doux » on se demande sous quelles genres de fiançailles peut bien se négocier une clause économique de marché sous couvert d’une cour complètement soumise désireuse de se pavaner aux premières loges ?… Complètement hors de la syntaxe donc ce terme utilisé par le JDD* qui parle même d’ « opération séduction » comme dans une forme de lovelangue guerrière. On perçoit néanmoins ainsi aisément, derrière cette imagerie débonnaire, combien nos chefs d’État se retrouvent à genoux devant le veau d’or €-$-£ ! Est-ce pour le dompter, l’apprivoiser pour mieux le cajoler alors qu’ils devraient le mettre à leurs pieds, toujours est-il que sous ces termes ne ne pouvons qu’envisager l’arnaque sentimentale qui risque de se poindre à l’avenir qui transformera cette poudre aux yeux en une antépénultième crise économique… Déviance, méfiance, névrose ne devraient pourtant pas oser se permettre de pouvoir transformer l’économie en terrain de drague si ce n’est dans une DSKrie où putes de luxe, schnouf et came participent activement à la clôture des contrats ! C’est bien dans des grands hôtels de luxe avec des diners d’affaires qui coûtent la peau des c……s – oui, mais leurs bourses n’en souffrent pas ! – que ce concluent généralement ce genre de dossiers prétendus représenter l’avenir économique de notre vieille Europe. Me permettre cette petite didascalie sur cette question me ramène à « Changements de perspectives à travers les Présidentielles 2012 » où tout une armada de termes guerriers étaient déjà utilisés pour décrire les affrontements électoraux et où parfois « Le titre était pour l’article un gaz hilarant »**… Ce stratagème linguistique chercherait-il à cacher la didactique économique en masquant ses perversions contemporaines et tous les petits services et à-côtés dont peuvent bénéficier les acteurs économiques qui, si ils restent de grands clowns, n’en ramassent pas moins la plus grosse part des profits… Europe à deux vitesse ou à deux slips donc ne devrait pas pour autant permettre à François Hollande d’organiser des bunga-room auquel cas ce marasme économique risquerait de se transformer en partouze oligarchique et ne me dites pas que j’ai l’esprit mal placé, je en fait que traduire la manière dont les merdias traitent la matière !

Là aussi la volonté d’une certaine presse écrite de décrire et de marquer son intention d’orienter le lecteur vers des fausses pistes de celles du genre élucubrations lubriques dans l’unique but de décrédibiliser à tous prix les programmes de François Hollande (?)

*http://www.lejdd.fr/Economie/Comment-Hollande-veut-attirer-des-investisseurs-etrangers-653516

**http://laurentgantner.over-blog.com/45-categorie-12123721.html in Changement de perspectives à travers les Présidentielles 2012 https://www.morebooks.de/store/fr/book/changement-de-perspectives-à-travers-les-présidentielles-2012/isbn/978-3-8473-8564-6

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s