Qui se souvient ?

C’est quand même incroyable que dans cette vase merdiatique à aucun moment, jamais n’ait été rappelé là où ils apprirent à écrire et à se faire connaître depuis une bonne décennie maintenant ces nazillons lorsqu’ils profanèrent les cimetières de leurs insignes nazis qu’ils estimèrent plus suffisamment bon à se greffer sur la peau mais en droit d’en estampiller des stèles funéraires… Constituant pour la plupart un rite d’entrée dans les groupuscules néonazis c’est pourtant à partir de ces profanations que se matérialise toute une gamme politique ancrée dans la violence et une certaine forme de rejet.

Et pourtant c’est quand même là que se révélait en plein jour les preuves inscrites et matérialisées aux traits d’une peinture douteuse de cette idéologie néo ou post-nazie qu’ils se proposaient de développer comme encouragés et motivés par une tête pensante, une sorte de parti « légal » qui, fier de ses 0,4% en 1974 allait en grappiller près de 20% en 2012. « Front National » comme si ce nationalisme xénophobe et ouvertement raciste prôné pendant longtemps par le père Le Pen se dissoudrait dans la violence ambiante par sa fille ? C’est peut-être là qu’est leur logique macabre et la place qu’ils se réservent dans la société… Parce que c’est là qu’il faut commencer par les recenser, dans les marques de leurs tampons qu’ils prirent un malin plaisir à gribouiller sur nos cimetières ne laissant rarement de traces que leurs injures stéréotypées sur les tombes dans des enquêtes qui finissaient toujours trop rapidement dans des affaires classées sans suite avec de modiques peines judiciaires à la clé et le maintient de tous leurs droits civiques qui plus est. Personne ne le rappelle alors que c’est dans ce genre d’actions que ces groupillons d’extrême-droite imbus d’une certaine radicalisation – mais n’est-ce pas là un pléonasme ? – commençaient par affirmer leur autorité menaçante et irréversible de l’escalade de la violence qui allait se terminer, confrontée aux forces de l’ordre qu’ils étaient pour une fois, dans la révulsion « programmée » à propos de l’égalité des droits matrimoniaux accordée aux personnes de même sexe pour atteindre un point d’orgue dans la mort violente de Clément Méric, dernière victime en date des pulsions meurtrières qui animèrent depuis toujours ces groupuscules communément identifiés à l’extrême-droite mais qui en fait ne sont que purement et simplement fascistes… Pour une fois qu’ils se mangeaient de la lacrymogène, c’était pas cher payé de toutes ces années de profanations recensées au sujet des croix des autres… Comme si il n’y avait que la leur qui comptait ? Hermétiques et secrètes, les enquêtes se dissolvaient toujours sous un pseudo leitmotiv du « restons de bons français » puisque finalement l’idéologie qui les meut dans cette « France aux Français » – mais d’ailleurs qu’ont-ils de si obsessionnel à se croire plus français que d’autres qui le sont pourtant tout autant qu’eux ? – les poussait à en éradiquer jusqu’au droit de se faire enterrer bien qu’ont aient pu être étrangers et avoir servi la France sous le drapeau. Aujourd’hui, même la fosse commune leur serait de trop pour toutes les exactions qu’ils ont commis sur ce sol si français dont ils se revendiquent pourtant tellement, à chaque son de cloche qui rassemble le conservatisme le plus abscons, aux coups de bottes nationalistes qui permettent à tout un cru de se cacher derrière ; croyant dans une vision limitée de l’avenir, que c’est ainsi qu’ils pourront défendre au mieux la patrie… Personne n’ose évoquer là où ils firent leurs classes ni les instructeurs parachutistes qui les parachutèrent dans le cycle de la violence dont ils ne purent jamais s’en remettre et encore moins enclencher une quelconque marche arrière. Pourtant la violence et le tabassage ils ne l’ont pas inventé, le sang qui coule ils aiment ça apparemment puisqu’ils en sont instruis. En s’en prenant à nos morts ne s’en prenaient-ils pas déjà indirectement aussi aux vivants ?… Pourront-ils encore longtemps effrayer les citoyens de leurs actes profanateurs et meurtriers ?

http://www.humanite.fr/node/341174

http://www.blogdei.com/1778/les-profanations-de-cimetieres-rite-d-entree-dans-des-groupuscules-satanistes-ou-neo-nazis/

http://www.ladepeche.fr/article/2004/12/17/166533-profanation-descente-chez-les-neo-nazis.html

http://fresques.ina.fr/jalons/fiche-media/InaEdu01864/la-profanation-du-cimetiere-d-herrlisheim.html http://felina.pagesperso-orange.fr/doc/just/neo_nazis.htm

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Profanation-du-cimetiere-de-Notre-Dame-de-Lorette-des-neo-nazis-441.html

http://blogs.rue89.com/jean-yves-camus/cimetiere-profane-islamophobie-et-neo-nazisme-sont-des-realites

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s